01 février 2019

Viande avariée polonaise: près de 800 kilos retrouvés en France dans 9 entreprises

le liberalisme ca nous fait bouffer de la merde

Les services sanitaires du ministère de l'Agriculture ont retrouvé "795 kilos" de viande avariée polonaise dans "neuf entreprises" du secteur agroalimentaire en France, a annoncé vendredi le ministre, Didier Guillaume.

Sur ce total, "150 kilos ont déjà été récupérés" dans les entreprises françaises de transformation "dupées", a indiqué le ministre, interrogé sur CNews, au surlendemain de l'annonce par le parquet d'Ostroleka en Pologne de l'ouverture d'une enquête sur l'abattage et la commercialisation de bovins malades par un abattoir local, dont une partie a été distribuée dans des pays de l'Union Européenne.

"Je pense que dans la journée on saura où on en est" pour les 650 kilos restant, "la traçabilité des produits lorsqu'ils arrivent en France marche plutôt bien" a rassuré le ministre.

"On ne sait pas s'ils sont partis dans le commerce, cela a pu rester dans des frigos", a-t-il dit.

"C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais", a jugé le ministre français. "Nous avons appris cela avant-hier soir et avons mis toutes nos équipes dessus."

Le Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire Vytenis Andiukaitis a annoncé une inspection en Pologne la semaine prochaine et appelé les autorités polonaises à assurer le respect des normes européennes. La Pologne est un grand exportateur de viande en Europe.

L'affaire a été révélée par une enquête d'un journaliste en Pologne, de la chaîne commerciale TVN24, qui a passé trois semaines dans l'abattoir de Kalinowo. Il a publié des images de bovins traînés la corde au cou, manifestement malades, serrés dans un camion, puis de carcasses entassées et de quartiers de viande visiblement impropres à la commercialisation.

Le ministre Polonais de l'Agriculture a reconnu la fraude en soulignant qu'il s'agissait d'un "incident isolé".

"Nous avons affaire à une pathologie: sur un site, des vaches malades étaient abattues à l'insu et sans le feu vert des vétérinaires", a-t-il indiqué à la chaîne publique TVP Info.

Le responsable des services vétérinaires polonais, Pawel Niemczuk, avait de son côté déclaré que "2,7 tonnes ont été vendues à des pays membres de l'UE" (Finlande, Hongrie, Estonie, Roumanie, Suède, France, Espagne, Lituanie, Portugal et Slovaquie), tandis que 7 tonnes de viande provenant de cet abattage ont été distribuées dans une vingtaines de points de vente en Pologne.

Les autorités slovaques ont aussi découvert au moins trois cargaisons de viande de boeuf importées de Pologne, qu'elles estiment liées à cette affaire.

Posté par stetienne à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 janvier 2019

Contrôle des chômeurs: Bergé (LREM) assume des sanctions plus dures dans une "logique de justice"

vivement qu on inscrive tous ces connards de lrem à pôle emploi histoire de leur montrer ce que c'est le chomage et se farcir  pôle emploi et leur formations bidons qui servent juste à engraisser organismes bidons

Aurore Bergé, issue d'une famille de soixante-huitards, elle-même ayant passé déjà la majeure partie de sa carrière à avoir vécu sur des deniers publics, sur le dos des contribuables, sans avoir produit le moindre point de PIB, il est bien évident que LREM n'est pas à féliciter pour la qualité de ses troupes! Prendre les Français pour des demeurés va, je pense trouver ses limites en 2019. RDV très bientôt.

AFP02/01/2019 à 09:11

 Aurore Bergé en novembre 2017 à l'Elysée ( AFP/Archives / ludovic MARIN )

La porte-parole des députés LREM Aurore Bergé a assumé mercredi des sanctions plus dures pour les chômeurs en cas de manquement à leurs obligations au nom d'une "logique de justice".

Certaines sanctions prévues sont plus dures que ce qu'avait initialement annoncé le gouvernement, d'après un décret publié dimanche au Journal officiel, dans le prolongement du volet "contrôle des chômeurs" de la réforme "avenir professionnel" adopté dans son principe cet été par le Parlement.

"C'est fait tout simplement dans une logique qui est une logique de justice", a plaidé la députée des Yvelines sur Cnews, en défendant un "équilibre entre des droits supplémentaires", par exemple en matière de formation, et des "devoirs supplémentaires, recherche d'emploi notamment".

"A partir du moment où vous ne venez pas à votre rendez-vous avec Pôle emploi et donc que vous n'êtes pas dans une recherche active d'emploi et que vous ne respectez pas quelque part le contrat que vous passez avec la société, avec les Français, c'est logique qu'il puisse y avoir des sanctions", a-t-elle estimé.

En mars dernier, le ministère du Travail avait annoncé de nouvelles sanctions, certaines allégées, d'autres alourdies, pour les chômeurs.

Le fait de ne pas se rendre à un rendez-vous avec un conseiller, par exemple, devait être sanctionné de 15 jours de radiation des listes au lieu des deux mois actuellement en vigueur. Finalement, ce sera un mois de radiation selon le texte du décret, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au "troisième manquement" constaté.

S'agissant des sanctions concernant l'insuffisance de recherche d'emploi (refus à deux reprises de deux offres raisonnables d'emploi par exemple), le gouvernement avait évoqué des sanctions graduelles: suspension de l'allocation d'un mois la première fois, de deux mois la deuxième fois et quatre mois la troisième fois. Il avait alors précisé que l'allocation serait amputée à partir de la deuxième fois.

D'après le décret, l'allocation est "supprimée" dès le premier manquement et non "suspendue", ce qui permettait de conserver ses droits.

Aurore Bergé a fait valoir que sur la formation professionnelle, le gouvernement "a mis le paquet", avec "un million de chômeurs de longue durée qui vont bénéficier d'une formation". quelle formation????? les trucs ou l on apprend à rédiger un cv de haut en bas de bas en haut en diagonale la plus part des trucs proposés par pôle emploi sont completements bidons.  cette greluche serait passée par pole emploi elle le saurait

1 million de chomeurs vont avoir une formation a quoi? ca ne sert strictement a rien, juste a donner du pognon a tous ces organismes de formation predateurs qui ne donnent aucune formation, ce qui est bien avec les socialistes comme macron, c est q ils n ont toujours rien compris

Et pour les plus de 60 ans maintenant ça donne quoi? Faire semblant et que les conseillers perdent du temps ? Engraisser des organismes de formation?

"Les sanctions beaucoup plus dures, ça doit s'accompagner de propositions d'emplois plus importantes et d'accompagnement plus importantes", a plaidé pour sa part le député LREM Aurélien Taché, corapporteur de la loi "avenir professionnel", sur France Inter.

"J'ai toujours dit quand j'étais rapporteur de cette loi que je n'étais pas du tout pour qu'on traque les chômeurs" car "quand ils n'ont pas de travail, c'est la plupart du temps tout simplement parce qu'ils n'en trouvent pas", a-t-il souligné.

Vous avez fait fuire toutes nos industries qui apportaient de la valeur ajoutée, voilà vos erreurs depuis des décennies !!

L'équipe des jeunes stagiaires en technocratie ultra libéraliste à l'Assemblée et à l'Elysée sont à la manœuvre. Déshumanisation et financiarisation en vue.

Et pour les plus de 60 ans maintenant ça donne quoi? Faire semblant et que les conseillers perdent du temps ? Engraisser des organismes de formation?car les vrais formations avec un emploi à la clé à 30 ans c'est fini.

D'accord pour des sanctions plus dures sur les chômeurs mais on applique aussi des sanctions plus dures à l'absentéisme des députés (leur absence est un manquement beaucoup plus grave à leurs obligations que la non recherche d'emploi des chômeurs)! Une absence par mois OK. 0 partir de 2 absences retenu de 10% des indemnités mensuelles, 3 absences 20%, au delà de 3 absences 50% de retenues et à partir de 10 absences en séances 100% de retenues.

 

Posté par stetienne à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 décembre 2018

Quand les multinationales attaquent les États

Posté par stetienne à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2017

L'industrie sous Emmanuel Macron : la liquidation continue

Philippe Varin, ancien Président de PSA vient d'être nommé vice-président du Conseil national de l'industrie. Le groupe de réflexion Les Avernes dénonce la politique industrielle de Macron et propose des solutions pour mettre fin au processus de désindustrialisation de la France.

Philippe Varin, ancien Président de PSA à la carrière de liquidateur industriel bien connue, vient d'être nommé vice-président du Conseil national de l'industrie, dont la présidence revient traditionnellement au Premier ministre.
...
Disons-le tout net: mettre fin au processus de désindustrialisation de la France est une nécessité impérieuse, pour notre économie, pour nos territoires, et, plus largement, pour notre souveraineté. Dans ce cadre, il faut, en première analyse, se féliciter des initiatives que les pouvoirs publics prennent en ce sens.

Hélas, ces considérations posées, il faut bien reconnaître qu'en fait de relance de notre industrie, Emmanuel Macron s'inscrit dans la continuité des faiblesses et erreurs du passé. Qu'on en juge.
...
Car, en fait de pedigree, celui de Monsieur Varin plaide peu pour lui-même, plus habitué qu'il fut à vendre à la découpe les entreprises où il est passé sous prétexte de redressement. Mais là n'est pas l'important. Emmanuel Macron, moderne entre les modernes, sacrifie une fois de plus aux exercices convenus qui consistent à aller rechercher de vieilles gloires industrielles, dans le sérail rassurant du corps des Mines, alter ego scientifique à l'inspection générale des finances.
...
Surtout, si l'on veut bien s'extraire de la communication et des services rendus entre seigneurs de la noblesse d'Etat, force est de constater que rien, depuis l'accession d'Emmanuel Macron ne marque de changement tangible visant à traiter les problèmes fondamentaux de l'industrie française. Qu'il soit permis de s'arrêter sur trois points.

Premièrement, la baisse des charges pour les entreprises industrielles, seule capable de restaurer partiellement la compétitive-prix de quantités de nos industries, incapables depuis trop longtemps, contrairement à l'Allemagne, d'accroître à suffisance leur compétitivité hors-prix. En la matière, il n'y a pas de miracle à attendre. Impôts et taxes ne baisseront que quand la dépense publique, à laquelle la France est droguée, sera significativement réduite.
... Emmanuel Macron, dans les pas de François Hollande, ne réforme nullement la France à hauteur des problèmes, il escamote temporairement les problèmes! Charge à ses successeurs de traiter le fond ; en cela rien que très habituel sous la Ve république.

Deuxièmement, à défaut d'esprit classique, familier du «ni oui, ni non, bien au contraire», Emmanuel Macron ne craint pas de plaider pour l'industrie, tout en la fragilisant avec méthode. A ce titre, comment ne pas s'étonner que le pouvoir en place n'ait toujours pas compris le rôle central des industries de défense, qui irradient l'ensemble de notre système technologique et économique? C'est la triste conclusion à laquelle il faut se rendre quand l'on considère, exemple parmi d'autres, l'annulation insensée de 850 millions d'euros de crédits budgétaires sur le PLF 2017, qui a débouché par ailleurs sur une crise inédite aux séquelles profondes entre l'armée et le pouvoir politique.
...
De tout ceci une conclusion émerge: en matière industrielle comme en tant de domaines, plus ça change, moins ça change, et Emmanuel Macron, loin d'être le premier des modernes est bien le dernier des anciens.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017 ... ntinue.php

Posté par stetienne à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2017

Les affaires offshore de Stephen Bronfman, l’ami proche de Justin Trudeau

http://www.lemonde.fr/paradise-papers/article/2017/11/05/les-affaires-offshore-de-stephen-bronfman-l-ami-proche-de-justin-trudeau_5210544_5209585.html

L’ancien trésorier de campagne de Justin Trudeau est impliqué dans un trust aux îles Caïmans. Le premier ministre canadien s’est pourtant fait le héraut de la lutte contre les paradis fiscaux.

/le-canada-l-autre-pays-de-l-offshore

Posté par stetienne à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2015

agriculture liberalisme pour tous le monde ou pour personne

je ne soutient pas les gros agriculteure productiviste qui manifestent

dans le massif central les petits paysans ont presque tous disparus pour laisser place à de gros agriculteure productivistes qui roulent tous dans de gros 4*4 japonais ont leur quad pour aller chercher leur vache ont de superbe baraques..................

bref que la fnsea arrette de nous prendre pour des cons  ceux qui manifestent sont bien pauvre que n importe quel chomeur

le liberalisme il est pour tous les professions ou pour personne.

cf les agricultueurs qui veulent forcer les grandes surfaces a acheter leur produits mais qui roulent presque tous en gros 4*4 japonais

les chauffeurs de taxis contre uber mais qui roulent en grosse berline allemande

les enseignants qui veulent que le mamouth reste payer par le contribuable mais achetent bagnoles etrangeres

bref la fnsea doit etre personna non grata  et on doit orienter subvention vers une agriculture non productiviste non exportatrice et taxer  les produits agricoles provenant de pays a agriculture  productiviste comme les usa l allemagne le bresil l argentine................

 

Posté par stetienne à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le géant Uber secoué par 4 de ses chauffeurs

Tata,Goldman Sachs,Qatar, BlackRock, Microsoft, Google,Baidu,projet pour la france,libéralisme,ps,ump,travail,salarié,syndicat,low cost

L'« uberisation » est-elle trop belle ? Plusieurs chauffeurs réclament que le statut de salarié leur soit accordé. Derrière cette demande, c'est le modèle de la société qui peut chavirer.

Posté par stetienne à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2013

Ces salauds de chômeurs qui se déshabituent du travail

Ces salauds de chômeurs qui se déshabituent du travail

le reve des ultraliberaux comme cameron ne plus payer le chomage ni les retraites.

la securite social,le systeme de retraite et de chomage sont viable a condition de mlettre un vrai systeme de control pour eviter abus mais les liberaux dont vont parti hollande et sa clique preferent supprimer tous ca 

Posté par stetienne à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juillet 2012

l'allemagne ultra libéral

merkel-presse-l-europe-a-instaurer-le-libre-echange-avec-l-asie-du-sud-est-b47c54d9bed0d82af30ed490c12827ba

bref l europe est en train de faire grand ecart

moi je suis pour protectionnisme et réduirez a 70km/h vitesse sur les routes comme ca ils ne vendrait plus leur bmw et mercedes en france et la france deviendrait leader sur le marché des petites voitures et en plus ca réduirait notre facture pétrolière on deviendrait leader d'un autre modéle de développement de société avec tout un ecosysteme economique viable par rapport au modele ultralibéral et on vendra notre savoir faire aux pays qui ne voudront pas s'aligner sur le modéle ultralibérale.

 

en tous cas pour hollande la situation va vite devenir intenable le nombre de chômeur va exploser la délinquance les vieux vont voir leur retraite hyper taxé.........il va être au pied du mur tres tres rapidement

Posté par stetienne à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,