07 mai 2015

controle technique contre les pauvres

lobby industriel,député,controle technique,automobile,jeune conducteur,vitesse,pauvre,renault,peugeot,ps,ump,oui à la suppression du controle technique

ma position est très claire la dessus je vais réduire  le nombre de contrôle technique et juste  le maintenir obligatoire pour la vente des véhicules( et tant pis si ca met des gens au chômage ils trouveront un emploi ailleurs )

interdire les lobbys industriels en politique.

dans les campagnes beaucoup de personne ont une voiture en mauvaise état ( phare clignotant défectueux pneu lisse )pour faire 2 ou 3 bornes  mais ce n es pas eux qui créent les accidents. les responsables des accidents mortelles sont les jeunes et la vitesse à 98%  ( donc les constructeurs automobiles qui mettent en avant la puissance des véhicules

idem pour la pollution qui a crée le diesel sachant pertinemment qu il était très dangereux pour la santé les constructeurs

le lobby des constructeurs ( qui sont les 1er responsables de la pollution)poussent a faire voter contrôle contraignant pour vendre plus de leur merde c est inacceptable.

controle technique projet pour la france transport voiture automobile

Posté par stetienne à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 décembre 2014

Sciences-sous-influence-d-interets-prives

http://www.marianne.net/Sciences-sous-influence-d-interets-prives_a243089.html

je compte faire voter une loie rendant illégual  la pratique du lobbying par les industriels

Posté par stetienne à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2014

Révision des règles européennes sur le contrôle technique des véhicules

en ce qui me concerne je suis pour la suppression de celui ci  ou uniquement un controle technique tout les 10 ans et à la revente car ca coute tres cher pas vraiement utile et ca ete mis en place pour satisfaire lobby industrielle l argument securite etant totalement bidon( si on se preoccupe de la securite limitons et bridons  la vitesse des voitures  a 70km/h point barre )

pour ce qui est de la pollution ou bruit ben que les gendarmes ou la police fasse leur boulot

les lobbys industriels et celui de l automobile bien sur sont une veritable plaie pour les citoyens je suis tout en fait en faveur de leur interdiction.

 

Le Parlement européen a adopté mardi de nouvelles règles en vue d'harmoniser le contrôle technique des voitures, camionnettes, camions et motos dans l'UE, mais le texte est nettement moins ambitieux que celui proposé par Bruxelles.

Ces nouvelles règles, censées accroître la sécurité routière, ne devraient pas entrer en vigueur avant quatre ans.

Le texte adopté par les eurodéputés est moins ambitieux que les propositions de la Commission européenne, qui voulait renforcer la fréquence des contrôles et élargir les types de véhicules à contrôler.

Il prévoit un premier contrôle technique après quatre ans, puis tous les deux ans. Un système que la Commission souhaitait remplacer par un système 4-2-1 (contrôle après 4 ans, puis 2 ans, puis annuellement). L'idée de soumettre à des contrôles plus fréquents les véhicules au kilométrage élevé (plus de 160.000 km) sera seulement facultatif.

Les méthodes et la fréquence de contrôle des motos seront quant à elles laissées à la discrétion des Etats membres. Seules les motos avec des moteurs dépassant les 125cc seront sujettes à des inspections obligatoires, et ce uniquement à partir de 2022.

De plus, les Etats membres pourront être dispensés de tels contrôles s'ils ont déjà mis "en place des mesures de sécurité routière alternatives efficaces pour les véhicules à deux ou trois roues", précise le texte.

Actuellement, 16 Etats membres ont instauré un contrôle technique obligatoire pour les motos et scooters, à des fréquences très variables selon les Etats.

Seule concession aux partisans d'un durcissement de la législation, les Etats membres pourront, s'ils le souhaitent, imposer des normes plus strictes que celles définies dans cette législation.

Le texte prévoit également la reconnaissance transfrontière des certificats de contrôle techniques. Il sera donc plus facile de ré-immatriculer un véhicule dans un autre pays de l'UE puisque les Etats membres seront tenus de reconnaître les certificats de contrôle technique provenant d'un autre Etat membre.

Parmi les autres dispositifs prévus, figure l'obligation d'enregistrer le kilométrage des véhicules lors de chaque contrôle technique. Il s'agit de mieux lutter contre la fraude au compteur alors que, selon la Fédération internationale de l'Automobile (FIA), entre 5 et 12% des voitures d'occasion vendues en Europe auraient un compteur trafiqué.

Le texte doit maintenant être approuvé formellement par les représentants des 28 Etats membres de l'UE.

Posté par stetienne à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2013

ras le bol de leur irresponsabilite penale

et tout ca pour engraisser un lobby medical sur le dos du contribuable vivement que marine supprime purement et simplement cette notion d'irresponsabilite

j ai deja pris ce bus et je ne me sens plus en securite si seulement ces dinguos pouvaient ecorger des ministres des senateurs au moins ca debarasserai et ca leur mettrait le nez dans leur caca a nos debiles de politicards pourris

Car de l'Aude: le passager ukrainien mentalement malade

Le passager ukrainien qui a provoqué la sortie de route mortelle d'un autocar sur l'A9 pour satisfaire un besoin pressant pourrait ne jamais être jugé: le psychiatre l'a trouvé assez perturbé mentalement pour remettre en cause sa responsabilité pénale.

Ce passager de 29 ans n'a même pas pu être maintenu en garde à vue et a été interné d'office dans un service psychiatrique à Limoux.

Cet homme, qui allait rendre visite à des proches en Espagne souffre de bouffées délirantes de type paranoïaque, selon le psychiatre qui l'a examiné lundi; le médecin a considéré que "les troubles psychiques qu'il subissait avaient fortement altéré, voire aboli son discernement" au sens de l'article du Code pénal qui prévoit l'irresponsabilité pénale, a dit à la presse le procureur David Charmatz.

"Cela signifie qu'en l'état de ce premier examen psychiatrique, le passager serait (...) irresponsable de ses actes", a dit le procureur, tout en précisant que de nouveaux examens pratiqués dans le cadre d'une information judiciaire devront confirmer ou infirmer ce diagnostic.

Selon les déclarations du chauffeur qui a de nouveau été entendu lundi après être sorti de l'hôpital, le passager lui a demandé de s'arrêter pour pouvoir satisfaire un besoin pressant.

Il n'a pas supporté que "le chauffeur lui dise que le prochain arrêt était à Barcelone puisqu'il venait d'y avoir un arrêt quelques kilomètres auparavant", a rapporté le procureur. "Il s'est saisi du volant et a donné un coup à droite pour le faire s'arrêter, précipitant le car dans le bas-côté", a dit le procureur.

La sortie de route, survenue peu après 01H00 dimanche à la hauteur de Fitou, a fait deux morts, une Espagnole et un Français, et une trentaine de blessés parmi les 41 passagers et trois chauffeurs présents à bord de l'autocar de la compagnie Eurolines qui transportait essentiellement des Français et des Espagnols de Marseille à Murcie (sud de L'Espagne).

Dix-huit personnes restaient hospitalisées lundi.

Des aveux presque spontanés

Les enquêteurs avaient d'abord jugé peu crédible la première explication fournie par le conducteur, d'autant que des témoignages semblaient contredire sa version des faits, même si la plus grande partie du car dormait à ce moment-là.

En fait, c'est l'Ukrainien lui-même qui, presque spontanément, a confirmé les dires du chauffeur, a indiqué le commandant Fara N'Doye, chef de l'escadron départemental de sécurité routière de l'Aude.

Le chauffeur avait certes livré un descriptif de l'individu en cause et de sa tenue vestimentaire. Mais celui-ci avait été évacué avec les autres blessés sous une couverture de survie et les gendarmes n'avaient pu établir le lien.

Le conducteur espagnol du car a lui-même été mis hors de cause et "il est en réalité considéré aujourd'hui comme une victime à l'instar des passagers", a dit le procureur.

L'Ukrainien n'avait pas d'antécédent en France. Des vérifications seront effectuées pour savoir s'il en avait en Ukraine.

L'analyse des disques de l'autocar qui enregistrent des données comme la vitesse et le temps de conduite n'a révélé aucune infraction ayant pu causer l'accident, a-t-il précisé.

Le parquet ouvrira mardi une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires.

"Le premier rôle (du juge d'instruction) sera de diligenter une expertise psychiatriques en choisissant deux pyschiatres experts, de façon à établir, cette fois-ci de façon définitive et non pas de façon conditionnelle, si le mis en cause (...) était au moment des faits, ou non, responsable de ses actes", a dit le procureur.

Quant aux victimes, "c'est aujourd'hui très difficile pour elles de concevoir que (l'auteur des faits) pourrait être pénalement non coupable des faits qu'il a commis", a reconnu le procureur, "c'est pour autant la règle de notre code".

Posté par stetienne à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,