22 janvier 2020

Proportionnelle aux législatives : cette promesse que Macron est en train d’enterrer

Proportionnelle aux législatives : cette promesse que Macron est en train d’enterrer

la démocratie c est la proportionnelle en un tour

en refusant la proportionnelle en un trou macron enterre la démocratie et donc la violence et la révolution sont justifiés

tant pis pour lui si il se fait raccourcir

Posté par stetienne à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

le gouvernement complice de la délinquance

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/prison-une-reforme-des-peines-a-rebours-de-la-criminalite-20200121

il faut construire des prisons low cost et remettre bagne en fonctionnement

les racailles du haut s'entendent toujours avec les racailles du bas

Encore un cadeau aux delinquants de la part de ce gouvernement ! Et aux francais non delinquants, ce gouvernement donne quoi comme cadeau ? Vivement que marine passe en 2022 pour remettre les priorites la ou elles doivent etre !!!

Videz les prisons...retablir la double peine automatique pour le moindre delit.
Et que les prisonniers etrangers fassent leur temps de taule dans leur pays d'origine. Accessoirement decheance de nationalité des binationaux condamnés.

Problème : ce n’est un secret pour personne : ladivaircité est surreprésentée dans la population carcérale. Solution : faire purger les peines dans les pays concernés.

Posté par stetienne à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

povre choutte va

leur rappeler quand 1793 ont a guillotiné des clowns de leur espece

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin et celui de l'Economie Bruno Le Maire, ont reçu de nouvelles lettres de menaces de mort, leurs auteurs réclamant dans l'une d'elles l'abandon de la réforme des retraites. L'annonce a été faite mercredi 22 janvier par les services de Bercy, qui ont précisé qu'une plainte sera déposée dans la journée. Deux balles de revolver étaient scotchées sur une de ces lettres non manuscrites, envoyées au ministère de l'Economie et des Finances, et que l'AFP a pu consulter.

"Tu convaincs (...) Macron que cela suffit, qu'il retire sa réforme, sinon on massacre" , est-il écrit dans ce courrier. Ces menaces ne sont pas les premières reçues par les ministres depuis leur nomination au gouvernement. De précédents courriers avaient notamment été reçus en septembre dernier, ou encore, en ce qui concerne Bruno Le Maire, juste avant le G7 de Biarritz en août dernier.

Posté par stetienne à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2020

mouarffff le mini minuscule micron et sa vieille la trogneux et l autre nazillon de l islam

https://www.lepoint.fr/societe/macron-hue-au-theatre-qui-est-taha-bouhafs-18-01-2020-

bon je defend pas le mini micron mais ce pseudo journaliste est uen sous merde de l'islam rien d'autre

bref il vaut pas mieux que micron c est une merde aussi il a crée la marche d ela honte des nazillons de l islam il defend une famille de racailles trafiquantes de drogue  ce trouduc  est une sous merde rien d'autre

une bombe atomique sur les deux et bon debaras

A rapatrier en Algérie pour qu'il puisse librement s'exprimer

Ce pseudo journaliste est un imbécile notoire qui attise la haine contre une démocratie. Un (vrai) journaliste rapporte des faits et informe. Il ne doit inciter personne au rassemblement ni aux manifestations. L'article 222 14 2 du code pénal sera -t-il appliqué ? La réponse. y a t-il une justice dans ce pays ?

Posté par stetienne à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2020

macron et ses putes en marche complicent des djihadistes

ils n ont rien a faire en France on doit leur enlever la nationalité Française

on est vraiment dirigé par des collabos au nazi de l'islam le contribuable français va devoir payer pour ces ordures apres le sputes en marche osent nous dire qu il n y a pas d'argent  pour les retraites et la securité social

honte à se gouvernement de sous merde et à ceux qui ont votez pour les putes en marche du collabo macron

cette belloubete comme ses fesses est vraiment une plaie pour la France

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, affirme samedi au journal Libération qu'elle ne voit désormais "pas d'autre solution" que de rapatrier en France les jihadistes français actuellement détenus par les Kurdes en Syrie.

"Jusqu'aux récentes évolutions, nous pensions à la possibilité de mettre en place avec d'autres Etats européens un tribunal mixte en Irak" pour juger les jihadistes étrangers que leurs pays ne veulent pas reprendre, notamment français, un tribunal "que nous aurions appuyé", rappelle la ministre.

Mais "la donne a changé", souligne-t-elle sans plus de détails.

Le mois dernier, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait reconnu que la question d'un jugement en Irak n'est "pas réalisable à court terme", en raison notamment de la révolte qui secoue ce pays. Depuis, l'Irak est également devenu un théâtre de l'affrontement entre l'Iran et les Etats-Unis.

"S'il n'est plus possible de les juger sur place, je ne vois pas d'autre solution que de rapatrier ces gens en France", indique la garde des Sceaux. "Tout combattant terroriste qui serait rapatrié serait judiciarisé comme nous l'avons toujours fait."

"On ne peut prendre le risque d'une dispersion dans la nature", souligne Mme Belloubet. 

Mi-décembre, le chef de la diplomatie française avait déclaré qu'en l'absence de procès réalisables en Irak à court terme, le sort des jihadistes étrangers détenus par les Kurdes relèvera du processus de règlement politique en Syrie sous l'égide de l'ONU.

M. Le Drian avait rappelé la position intangible de la France concernant le sort de ses ressortissants membres du groupe Etat islamique (EI) - leur jugement sur le théâtre où ils ont combattu -  et souligné qu'elle était partagée par nombre de pays européens.

Nicole Belloubet juge par ailleurs qu'il n'est "pas acceptable" que de très jeunes enfants de jihadistes français soient retenus dans des camps au Kurdistan.

Elle met toutefois en avant des questions "juridique" - la nécessité d'obtenir l'accord de la mère pour le rapatriement de l'enfant -, "factuelle" - la situation sur place "ne permet plus" d'aller chercher ces enfants - et "politique", "l'acceptabilité du retour de ces enfants pour nos concitoyens".

Jusqu'ici, le gouvernement français n'a accepté de rapatrier des enfants de ces camps qu'au "cas par cas". Après des mois de tergiversations dans un contexte de forte hostilité de l'opinion, Paris a ainsi, en juin 2019, rapatrié 12 enfants, dont la majorité étaient des orphelins, après cinq rapatriements en mars 2019.

Posté par stetienne à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 janvier 2020

racailles du haut

reforme-des-retraites-la-legion-d-honneur-accordee-au-patron-de-blackrock-france-fait-polemique

Peu connu jusque-là du grand public, le nom de BlackRock a pris un écho particulier à l'occasion de la mobilisation en France contre le projet gouvernemental de réforme des retraites.

"Jean-François Cirelli à Paris, le 4 mai 2009. ( AFP / BORIS HORVAT )">

Jean-François Cirelli à Paris, le 4 mai 2009. ( AFP / BORIS HORVAT ) mage-news__legend">Jean-François Cirelli à Paris, le 4 mai 2009. ( AFP / BORIS HORVAT )

Il s'agit désormais d'une des cibles des opposants à la réforme des retraites : le géant américain de la finance BlackRock est de plus en plus au coeur de la contestation pour sa volonté supposée de faire valoir auprès de l'exécutif le régime de retraite par capitalisation, sur le modèle des fonds de pension américains. Et la nomination du patron de la branche française de l'entreprise au rang d'officier de la Légion d'honneur était critiquée mercredi 1er janvier.

Jean-François Cirelli, ancien dirigeant de GDF-SUEZ, puis d'Engie , et actuel président de la branche française de BlackRock a été nommé officier sur le contingent du Premier ministre, selon la promotion du Nouvel an de l'Ordre national de la Légion d'honneur publiée mercredi au Journal officiel.

"Jean-François Cirelli, président de BlackRock France, est promu Officier de la légion d'honneur en ce 1er janvier. En récompense du pillage de nos retraites par répartition?" a réagi le parti communiste sur Twitter, où la nouvelle était abondamment commentée. "BlackRock pourrait directement bénéficier de la #reformedesretraites" , assurait pour sa part Maxime Combes, porte-parole de l'ONG Attac France.

BLACKROCK SE DÉFEND

Peu connu jusque-là du grand public, le nom de BlackRock a pris un écho particulier à l'occasion de la mobilisation en France contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, jusqu'à orner désormais des pancartes brandies lors des manifestations. 

Le puissant gestionnaire d'actifs a ainsi été accusé de faire valoir auprès de l'exécutif le régime de retraite par capitalisation, sur le modèle des fonds de pension américains, au détriment du système français actuel par répartition , ce dont il s'est défendu récemment dans un communiqué publié par sa filiale française. 

"En aucune manière, nous n'avons cherché à exercer une influence sur la réforme du système de retraite par répartition en cours auprès des pouvoirs publics ou de tout autre acteur du secteur",  a assuré BlackRock. Le gestionnaire d'actifs, implanté en France depuis plus de 13 ans,  "dialogue avec les organismes de réglementation et les pouvoirs publics", "dans le but d'expliquer [son] point de vue sur l'intérêt des investisseurs à long terme", selon son communiqué.

alt="Calendrier des négociations entre gouvernement et syndicats pour le mois de janvier concernant la réforme des retraites. ( AFP / )">

"Calendrier des négociations entre gouvernement et syndicats pour le mois de janvier concernant la réforme des retraites. ( AFP / )">

>Calendrier des négociations entre gouvernement et syndicats pour le mois de janvier concernant la réforme des retraites. ( AFP / )

Calendrier des négociations entre gouvernement et syndicats pour le mois de janvier concernant la réforme des retraites. ( AFP / )

Le quotidien L'Humanité avait de son côté publié le 11 décembre un document interne d'une quinzaine de pages attribué à BlackRock, détaillant l'intérêt de développer l'épargne-retraite par capitalisation en France en s'appuyant notamment sur la loi Pacte votée au printemps, même si le système de retraite par répartition "restera au coeur de l'épargne retraite française". 

Fondé en 1988 aux Etats-Unis, BlackRock a indiqué à l'occasion de la publication de ses derniers résultats financiers gérer un portefeuile d'actifs de quelque 7.000 milliards de dollars.

 

Posté par stetienne à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2020

racailles de merde qui puent à strasbourg et ailleurs en France

Nuit du Nouvel An : à Strasbourg, "il faut revenir à des périodes que l'on croyait révolues pour voir autant de dégâts"

c est simple

camp de travail pour mineur délinquants, amende aux parents preleves automatiquement sur alloc, suppresion des juges pour mineurs ( aussi couteux qu inutiles)

tolérance zero pour les racailles

https://www.lepoint.fr/monde/au-nouvel-an-trump-tance-macron-avec-une-video-de-voitures-brulees-a-paris-01-01-2020

j adore quand le trumpinou tire des claques à notre minuscule tout petit microscopique mini micron

Posté par stetienne à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2019

les crapules en marche

faite ce qu on dit pas ce qu on fait

Retraites: Delevoye démissionne, situation bloquée quelques jours avant Noël

M. Delevoye a reconnu avoir omis de déclarer sa fonction d'administrateur bénévole dans un institut de formation de l'assurance, l'Ifpass, et a rectifié ce weekend sa déclaration d'intérêts en déclarant 13 mandats, dont 11 bénévoles, soit dix de plus que dans la version initiale.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il a aussi cumulé sa fonction gouvernementale avec celle, rémunérée, de président de Parallaxe, un institut de réflexion sur l'éducation, cumul déclaré mais pas autorisé. Il s'était engagé à rembourser les sommes perçues.

Depuis de longues décennies la majorité des hauts fonctionnaires s'offrent tous les droits de profiter d'une pléthore de poste rémunérateur non publiés par l'état en empochant de gros revenus sans toujours les déclarés aux impôts ....des qu'il y a des découvertes d'inégalités elles sont sans suite juridique ...

Posté par stetienne à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,