04 décembre 2019

En Isère, un «audit» dans un lycée en proie à la violence Las du climat d’insécurité, le personnel d’un lycée professionnel fai

En Isère, un «audit» dans un lycée en proie à la violence

Las du climat d’insécurité, le personnel d’un lycée professionnel fait valoir son droit de retrait.

la solution est toute simple

les éleves foutuer de merde expulser définitivement du systeme scolaire je dis bien définitivement et pas comme maintenant où isl sont juste déplacer de lycée et font faire chier d'autre enseignant et d'autre éleves

léducation n est pas un droit mais un devoir de la parre de l'éleve.

bon aucune illusion à se faire c est pas pres de changer vu nos couilles molles de politicards

Et dire qu'à mon époque (juste avant les années 80) on n'entendait pas une mouche voler dans les classes, bien qu'étant scolarisée dans un collège avec une population importante venant d'HLM (collège plus tard classé en ZEP). C'était avant la gauche caviar qui a détruit toute notion d'autorité, avant la massification de l'enseignement supérieur … et qu'on arrête de nous dire que c'est une question de moyens !( ce n est effectivement pas une quesqtion de moyen mais juste de virer définitivement les racailels malfaisantes qui pourrissent la vie des vrais éleves)

Grenoble et son agglomération ne sont plus que des villes où règnent les trafics de drogue l’insécurité et l’immigration de masse on ose même plus sortir le soir Tout cela encouragé par des responsables politiques corrompus

Pourquoi un Audit ! Nous avons des lois, les lieux d'enseignements ont des règlements intérieurs ... il suffit d'appliquer ces lois et règlements !
1 a 2% tout au plus de perturbateurs et 98% en pâtissent ... que veut la société que l'on organise notre futur autour de ces 1 a 2% qui n'en valent pas la peine ou les 98% restant ?

lol il suffit d'avoir la liste des élèves, et on a pas besoin d'audit....

Pas besoin de faire un audit couteux, tout le monde (sauf quelques ahuris) connait la cause de ce malaise.

Coupez les allocs aux parents.

C'est vrai qu'avec la justice que nous avons, cela ne risque pas de s'améliorer.

DEHORS......retour au pays puisqu'ils ne se plaisent pas en France......

Une « situation complexe » qui nécessite un « audit » ? Le rectorat dans son environnement naturel, celui des éléments de langage... Pathétique.

Bien sur , les profs refusent la présence de la police dans les établissements ! 30 années de laxisme bobo-gaucho plus une immigration massive , plus rien n'est maitrisé ! Et si l'état retirerait les aides sociales à ces familles , et si les plus perturbateurs étaient placés dans des centres fermés encadrés par l'armée , et si les doubles nationalités étaient expulsés avec toute la famille ? Cela donnerait de l'air mais bien sur les profs seraient les premiers à s'y opposer !

La france vote pour des immigrationnistes. Elle ne doit pas s'étonner de ce qui lui arrive.

Ben si on en est réduit à faire un audit, après on passe aux tables rondes, puis aux post it sur tableau blanc pour dégager un éventuel blabla de recommandations, c'est bon j' ai juste ?

Posté par stetienne à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Classement Pisa : quels sont les maux de l'éducation en France ?

revenir à une école avec sélection et travail( ceux qui veulent pas bosser en classe ben marché du travail à 12 ans)

virer tous les pedagogos qui officient au ministere et dans les rectorat et les iufms(epse nom changer mais meme merde inutile)

discipline virer définitivement  éleves violant qui emmerde les profs et non pas les recasser ailleurs commme ils le font maintenant

non l'éducation n est pas un droit mais c est un devoir devoir de l'eleve qui doit travailler et faire des efforts

Selon la dernière étude Pisa de l'OCDE, la France reste dans la moyenne, sans parvenir à réduire le poids de l'origine sociale sur la réussite scolaire de ses élèves.

Les métropoles Pékin et Shanghai et deux provinces chinoises, puis Singapour, arrivent en tête de l'enquête Pisa 2018 de l'OCDE dévoilée ce mardi 3 décembre, qui évalue tous les trois ans les connaissances et compétences scolaires des élèves de 15 ans.(ben ils les font bosser et sélection )

La France se situe, elle, légèrement au-dessus de la moyenne des pays riches. "Contrairement à ce qu'on entend souvent, le score de la France n'est pas catastrophique", souligne Éric Charbonnier, spécialiste de l'éducation à l'OCDE. Elle fait globalement aussi bien que l'Allemagne, la Belgique ou le Portugal, mais moins bien que les États-Unis ou le Royaume-Uni et beaucoup moins bien que l'Estonie, la Pologne ou l'Irlande.

Les élèves français pas très soutenus

"Elle occupe une place honorable mais conserve un gros point noir: les inégalités sociales y restent très fortes" , insiste Éric Charbonnier. Depuis la dernière enquête Pisa, qui mettait l'accent sur la lecture en 2009, "elles ne se sont pas aggravées mais leur niveau est toujours très inquiétant", souligne-t-il.

Parmi les maux de l'éducation française, l'OCDE pointe notamment un manque de suivi individuel et des problèmes de discipline en classe, attribués en grande partie à une formation des professeurs qui devrait être revue.ng>( je vois pas en quoi revoir la formation des enseignants va changer quoique ce soit aux problemes de discipline!!!!!)

La France est l'un des pays participant à Pisa, où ong>les élèves déclarent percevoir le moins de soutien de la part de leurs enseignants. "C'est un véritable problème car on sait que la lutte contre les inégalités commence par un travail un peu plus personnalisé avec les élèves", indique Eric Charbonnier, spécialiste de l'éducation à l'OCDE. ( les spécialiste de l éducation voila ce qui coule le systeme c'est des gugusses comme cela qu il faut virer ils sont jamais devant éleves mais ne sont pas avard en conseil je te l enverrai dans une college du 93 ce trou du cul )

Selon l'enquête Pisa, "seuls 57% des élèves déclarent que leurs enseignants semblent s'intéresser en général aux progrès de chaque élève, contre une moyenne de 70 % des élèves dans les pays de l'OCDE". Dans l'Hexagone, plus d'un élève sur trois pense que son professeur "n'apporte jamais ou seulement parfois de l'aide supplémentaire en cours lorsque les élèves en ont besoin", contre une moyenne de un sur quatre pour les pays de l'OCDE. 

Parmi les 79 pays ou territoires participant à l'enquête Pisa, il n'y a qu'en Allemagne, en Autriche, en Croatie, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Pologne et en Slovénie, que les élèves ressentent moins de soutien de la part de leurs enseignants.

>La pauvreté de la formation des enseignants

En France, moins d'un élève sur quatre (un sur trois, en moyenne dans les pays de l'OCDE) considère que son professeur lui fait des retours individualisés et lui indique par exemple ses points forts. 

"Il faut être vigilant car le système français n'est pas valorisant, on ne met pas en avant les réussites, on pointe toujours ce qui ne marche pas, ce qui entraîne de la perte de confiance en soi", réagit Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU (le premier syndicat du primaire). Selon elle, "cela traduit bien g>la pauvreté de la formation initiale et continue pour aiguiller comme il le faudrait les enseignants". le fsu syndicat de pedagogo  qui ont coulé le mamouth avec leur revendication bidon

L'étude Pisa va dans le même sens : "les pays performants ont souvent fait un investissement massif dans la revalorisation du métier d'enseignant et la formation initiale et continue", insiste Éric Charbonnier. Or "les choix budgétaires ne vont pas dans le sens du développement de la formation continue, c'est bien dommage", déplore Francette Popineau.

Problèmes de discipline

La France est aussi l'un des trois pays où les élèves font état des plus grandes préoccupations liées aux problèmes de disciplines en classe. Il n'y a qu'en Argentine et au Brésil où l'indice du climat de discipline est inférieur à celui observé en France.

"C'était déjà le cas lors des précédents enquêtes mais le problème ne s'est pas réglé", souligne Éric Charbonnier. Or "avoir <>un élève sur deux gêné par les bruits pendant chaque cours , c'est gênant pour les apprentissages mais aussi pour les enseignants", dit-il.

Comment expliquer une telle spécificité française ? "Les enseignants en France sont très bien formés dans leur discipline,( faux vu qu il y a une crise de vocation et ca se comprend maintenant il embauche des gugusses gentils animateurs et assistante social qui ne maitrise absolument pas ce qu ils ont à enseigner) mais par rapport à d'autres pays, tout l'aspect pédagogique de gestion de classe fait beaucoup moins partie de leur formation", indique Pauline Givord, analyste à l'OCDE.( pfff on apprend que dalle dans les iufms nid à pedagogos nuisibles qui ne sont pas devant éleves)

Autre problème pointé par l'étude : une certaine sévérité des profs français .(alors la mort de rire quand on sait que les notes ne veux plus rien dire du tout et que le bac est devenu un morceau de papier sans aucune valeur tellement les enseigants doivent surnoté à cause consigne des pedagogos minsitere) Ainsi, "près d'un élève sur quatre en France fréquente un établissement dont le principal a déclaré que le fait que les enseignants soient trop sévères pouvait nuire" à leur apprentissage (contre une moyenne d'un élève sur huit pour les pays de l'OCDE)".

"En France, les élèves arrivent en 6e en étant enthousiastes et petit à petit, ils obtiennent des notes en-dessous de la moyenne, ils sont alors découragés, cela créé un sentiment d'abandon, de perte de confiance en soi", regrette Pierre Merle, sociologue spécialiste des questions scolaires. Il met à l'inverse en avant la Finlande, pays de l'OCDE "où la note minimale que l'on puisse attribuer à un élève est de 4 sur 10: c'est bien plus intelligent car cela ne rabaisse pas l'élève".les éleves sont surnotés vu leur niveau médiocre bibiche

bref si on veut sauver le systeme ils faut se debarasser définitivement des pedagogos type se trou ducul de eric charbonnier et pierre merle de mes fesses

il faut supprimer la carte scolaire et laisser les parents choisir les établissement ca éliminera les établissement poubelles nid à pédagogo

et c'est pas avec nos sans couilles de politicards que ca se fera

les pedagogos sont en train de sacrifié une ou deux générations qui sont incultes et ne savent rien faire et finiront os dans les usines tournevis chinoises implantées en europe

Depuis des années , il a été dit qu'il fallait que plus de 90% des élèves de terminale ait le bac !!! De ce fait très simple , il a fallu que les professeurs des lycées donnent des devoirs en conséquence et les examens aussi . Interrogez donc les professeurs d'il y a 20 ans ou 25 ans et demandez leur le niveau des examens actuels par rapport à ceux d'avant . Ils vous diront que le niveau actuel est faible pour rentrer dans la circulaire des 90% de reçus exemple regarder un sujet de bac des années 50, 1 page de question 5 pages de réponses. Le meme maintenant 5 pages de questions 1 page de réponse.

Posté par stetienne à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2019

Orthographe, grammaire... pourquoi tant de fautes de français ?

la solution virer ( soit ils vont devant elèves en banlieue soit ils vont s'inscrire à pole emploi) tous les pedagogos qui officient au ministere dans les rectorats et dans les iufms(Les Écoles supérieures du professorat et de l'éducation seront rebaptisées, 5 ans après leur création, Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation. Un changement symbolique et politique. Former ou formater)

attention je parle pas des profs qui sont devant eleves  mais belle bien de ces abrutis pedagogos veritable nuisance parasites et inutiles qui pullulent dans rectorats et ministere

http://www.leparisien.fr/societe/orthographe-grammaire-pourquoi-tant-de-fautes-de-francais-29-11-2019

Posté par stetienne à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2019

povre gamine c'est horrible

seine-saint-denis-la-lyceenne-qui-a-tente-de-s-immoler-etait-suivie-medicalement

donc les enseignants sont deja : assitante social,flic,gentil animateur ils devront etre en plus pompier et urgentiste du samu.............

bon esperont qu ils leur restent 1% du temps pour enseigner

l afganistant comparé à  enseigner dans le 93 c est de la gnognotte lol

Posté par stetienne à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2019

Entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour à l'école selon Jean-Michel Blanquer !!!!!!!!!!!!!!

toujours le meme probleme le systeme judiciaire ubuesque et ultra laxiste envers racailles et bande.

et la belloubete comme ses pied qui rend les mineurs de moins de  13 ans  irresponsable pénalement  bref la délinquance va continuer à augmenter tant qu on aura pas  reformer ce systeme judiciaire de la tete au pied c est d'ailleurs un véritable lobby qu il faut atomiser sans pitié.

trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

il faut supprimer les juges pour mineurs

remettre camp de travail pour mineur délinquants quelque soit leur age ( supprimer l'irresponsabilite pénale des mineurs) et construire prisons low cost où enfermer les racailles

quand au mamouth de toute facons il bat compltement de l aile il faut supprimer la carte scolaire et laisser la liberte de choix au parent et refaire de la sélection d'éleve

quand au non scoalire ben à 12 ans ils peuvent aller sur le marché du travail

Après la mort d’un lycéen aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé une plus grande transparence sur les violences dans les établissements scolaires,dans une interview à nos confrères du Parisien.

"Il faut que les pouvoirs publics puissent être transparents sur les enjeux de sécurité. J’ai décidé de faire un point national régulier sur ce sujet, chaque trimestre", a déclaré Jean-Michel Blanquer, qui a indiqué vouloir "publier les chiffres de la violence scolaire département par département".

"Chaque collège et lycée aura une évaluation de son climat scolaire présenté à son conseil d’administration. Le climat scolaire sera un des points de vigilance qui entrera en compte dans l’évaluation des établissements", a déclaré Jean-Michel Blanquer.

"Il y a chaque jour entre 20 et 30 incidents graves, à mettre en regard des 63 000 implantations scolaires de France", a précisé le ministre qui va envoyer dès lundi des inspecteurs à Sarcelles (Val-d’Oise), où un professeur a été frappé à coups de poing par un élève parce qu’il lui demandait d’enlever sa casquette.

 Jean-Michel Blanquer a précisé par ailleurs que le placement d’office des élèves violents dans des dispositifs relais, annoncé dans le cadre du plan violence fin août, "commence à se mettre en place."

Trois lycéens poignardés depuis la rentrée

Kewi, un adolescent de 15 ans, avait été mortellement poignardé le 4 octobre à l’entrée du stade municipal des Lilas, sous les yeux d’élèves en cours d’EPS. Trois jeunes de 14 et 15 ans, parmi lesquels deux lycéens, ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour "assassinat en bande organisée".

Le jeune homme est le troisième lycéen poignardé depuis la rentrée devant son établissement et aux abords, précise Le Parisien.

Il y a un an, un collégien était mort après une rixe entre jeunes des Lilas, de Bagnolet, du Pré-Saint-Gervais et de Romainville, quatre communes de Seine-Saint-Denis.

Posté par stetienne à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 octobre 2019

les racailels du 93

ca s'arrange pas dans cet egout qu est le 93

les pedagogos de gauche et les abrutis de droite ont transforme le mamouth en garderie à cassos et racailles

pas étonannt qu ils ne trouvent de vrais enseignants

Seine-Saint-Denis : un adolescent poignardé à mort devant son collège

Morts d'enseigner

Professeurs dépassés par les évènements : comment l’Education Nationale est dans la dénégation

mes propositions:

1/supprimer les juges pour mineur  qui nous coutent une fortune et ont une éfficacité  proche du zéro absolu

2/remettre le bagnes pour les jeunes racailles mineurs

3/l éducation n'est pas un droit mais un devoir  scolarité obligatoire jusqu a 12 ans pas plus apres si ils ne veuelent pas bosser  et ben hop sur le marché du travail

Posté par stetienne à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 septembre 2019

choquant cela non aux jeux olympique

pour rappel je suis contre les jo qui vont couter une fortune aux contribuable pour rien du tout

le sport n est porteur  que de valeur negative: drogue,corruption,argent fou,compétition à outrance.........et je suis pour remplacer le mot sport au lycée et college par le mot activité physique

Le département, la Direction des services départementaux de l'Education nationale du Val-d'Oise et le Comité départemental olympique et sportif ont signé une convention de partenariat pour promouvoir les valeurs de l'olympisme au collège. Dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la convention prévoit notamment d'expérimenter dès cette année le dispositif « Classes Olympiques Sciences et Sport », qui permet de mettre en commun les cours de sport avec ceux de mathématiques et de physique.

Hymne olympique

Charge a également été confiée aux classes à horaires aménagées musique et danse de créer un hymne olympique avec un artiste en résidence, qui sera joué et chanté lors des événements sportifs du Val-d'Oise.

Posté par stetienne à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 août 2019

pour la suppression des allocations de rentré scolaire

Allocation de rentrée : une sénatrice veut "vérifier à quoi sert l’argent"

elle a raison mais elle va se mettre monsieur auchian leclerc pas claire et carrefour et ben lidl à dos

ceci dit pas la peine de creer une usine à gaz on supprime cette allocation non justifié et les écoles collèges et lycée achetent les fournitures scolaires necessaires c'est tout

comme je l ai deja dit l education n est pas un droit mais un devoir  je vais revenir à une école qui n est jsute la que pour transmettre savoir pas payer distractions à des cassos  abrutis et leur parents dégénérés

Faut-il raccourcir les grandes vacances pour nos enfants ?

oui je compte supprimer vacances toussaint et paques  et juste un moi vacances en été

en contrepartie selection.  fini les classes de cassos où 50% des éleves en ont rien à branler de ce que les profs racontes a 12 ans on peut aller sur le marche du travail si on ne veut pas travailler en classes

Posté par stetienne à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juillet 2019

resultat du bac

les cassos ont eu leur morceau de papier

bac education nationale mamouth humour cassos

bac cassos mamouth education nationale

Posté par stetienne à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,