20 mars 2014

Baisse à attendre pour le remboursement des lunettes

sécurité social,inflation,ps,hollande,ayrault,mutuelle santé,contribuable,myope,opticien,projet pour la france,ump,umps,europe,bruxelle

et encore de l argent a sortir de notre poche  gouvernement d'escroc et de voleur

et il ose dire que l inflation est faible  ces sales  fils de pute

Le remboursement des lunettes et verres correcteurs par les mutuelles complémentaires va être plafonné beaucoup plus fortement qu'auparavant par le gouvernement. La loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), dont le texte est attendu pour la fin du mois de mars, propose de nouvelles mesures de remboursement pour les patients.

Ces mesures s'appliqueront pour les mutuelles qui proposent des "contrats responsables", un système mis en place il y a quelques années et qui concerne aujourd'hui quasiment toutes les complémentaires santés.

Dans les faits, le gouvernement prévoit de réduire progressivement le plafond de remboursement des verres et des montures sur une période de trois ans et avec le barème suivant :

- Pour les montures, il n'y aura pas de changement, le plafond de remboursement sera de 100 €.

- Concernant les verres : si ces derniers sont simples, le remboursement maximal passera de 350 € en 2015 à 200 € en 2018 avec un rythme d'abaissement de 50 € par an. Pour des verres complexes, on passera de 600 € maximum aujourd'hui à 400 € en 2018.

Par ailleurs, les patients ne pourront se voir prendre en charge qu'une paire de lunettes tous les deux ans, à l'exception des enfants et des personnes dont la vue à changé.

 

Posté par stetienne à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2013

L'UFC-Que Choisir fustige le prix des lunettes et les marges des opticiens:

sans compter que la sécu et les mutuelles remboursent presque rien un vrai scandale la

Une enseigne d'opticien dans une rue de Paris

A 470 euros la paire, la France est le pays d'Europe où les lunettes sont en moyenne les plus chères, selon une étude publiée mardi par l'UFC-Que Choisir qui fustige les "dérapages tarifaires" des opticiens s'assurant des "marges exorbitantes" de parfois plus de 300%.

Selon l'association de consommateurs, près de 13 millions de paires de lunettes sont vendues chaque année en France, sans pour autant que les prix baissent, bien au contraire.

En 2012, le marché de la lunette a représenté 4,7 milliards d'euros (1,38 milliard pour les montures et 3,29 pour les verres). Avec les lentilles, les solaires et les produits d'entretien, les 11.400 magasins d'optique français se sont ainsi partagés un total de 5,7 milliards.

Selon l'UFC, "un équipement (verres + montures) est vendu en moyenne 393 euros hors taxes (soit 470 euros TTC)" soit "3,3 fois son prix d'achat". L'opticien dégage donc "une marge brute de 275 euros" sur chaque paire "soit un taux de marge de 233%", qui "atteint même 317%" en moyenne sur les verres.

Ce niveau de marge "excessif des distributeurs sert à couvrir des frais fixes trop élevés et des dépenses marketing inconsidérées", dénonce l'association.

Le poids des frais de distribution représente environ 70% du prix de vente hors taxes. Cela explique que "les consommateurs français aient le budget lunettes le plus lourd d'Europe (50% plus élevé que la moyenne)", une situation qu'elle juge "inacceptable".

Une personne choisit une paire de lunettes

L'inflation "exponentielle du nombre de points de vente (+47% depuis 2000)" est bien supérieure aux besoins réels de la population, estime l'UFC. Résultat: chaque boutique vend trop peu pour pouvoir supporter ses coûts et répercute donc ces derniers directement dans le prix de vente aux clients.

L'association chiffre le surcoût généré à "510 millions d'euros par an pour les consommateurs soit 54 euros par paire vendue".

Ces prix "excessifs ont pu se développer (...) grâce à une complexité des produits d'optique et à une opacité tarifaire qui empêchent le consommateur seul de faire réellement jouer la concurrence", souligne-t-elle par ailleurs.

Déplorant l'"absence de régulation publique", l'UFC réclame un "encadrement de l'activité" des opticiens et l'examen par le Sénat de la proposition de loi visant à permettre aux mutuelles de mettre en place des réseaux de soins", qui pourraient faire baisser les tarifs.

Le prix des lunettes fait l'objet depuis plusieurs mois de nombreux débats. Fin mars, Marc Simoncini, fondateur de Meetic reconverti en e-opticien - il dirige Sensee.com - dénonçait les "surfacturations" et les pratiques "anti-concurrentielles" des grandes chaînes de distribution d'optique.

Selon lui, le refus des distributeurs, Essilor et Krys en tête, de consentir à ce que les verres de qualité soient vendus sur internet, empêche les consommateurs de réaliser des comparaisons et de faire baisser les prix.

Du côté des enseignes, Krys justifie les tarifs français par la qualité des soins et des conseils prodigués, renvoyant la balle aux pure-players, qui "en conservant trop de marge", sont à l'origine selon lui des prix élevés des lentilles.

Pour Alain Afflelou, ce sont plutôt les remboursements des mutuelles, qui par un effet pervers, "poussent à la consommation" de lunettes plus chères.

Une affirmation récusée par la Mutualité française, selon lquelle "c'est exactement l'inverse! Ce sont les opticiens qui disent:+combien vous rembourse votre mutuelle?+ et qui vont au maximum".

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait elle-même, en octobre, insisté sur la nécessité "de réguler le prix des lunettes", misant elle aussi sur les réseaux de soins mutualistes.

Posté par stetienne à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juillet 2012

Aide médicale d'État : la franchise bientôt supprimée

et pendant ce temps on paye notr emutuelle de plus en plus cher +40% d'augmentation

je me demande jusqu ou les francais font se faire baisser par cette caste politique de pourris

Cette assistance médicale proposée aux étrangers en situation irrégulièreest soumise à une franchise de 30 euros depuis l'an dernier.

La franchise médicale de 30 euros imposée en 2011 aux étrangers sans papiers bénéficiaires de l'aide médicale d'État (AME) va être prochainement supprimée, a annoncé lundi la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine.

«La promesse de François Hollande de supprimer le droit d'entrée à l'AME fera l'objet d'un texte de loi qui sera présenté dans les prochains jours», a déclaré Mme Touraine devant la presse, à l'issue d'une table ronde sur l'exclusion.

Ce forfait avait été institué par la précédente majorité parlementaire, qui avait dénoncé l'explosion du nombre de bénéficiaires de l'AME et du coût de cette aide mise en place en 2000.

En 2011, l'AME a bénéficié à 220.000 personnes pour un coût global de 588 millions d'euros, contre 75 millions d'euros dans le budget 2000.

En juin 2011, deux députés, Claude Goasguen (UMP) et Christophe Sirugue (PS), avaient préconisé dans un rapport le maintien de cette aide aux sans-papiers à faibles ressources. Selon eux, il n'y a pas eu d'explosion de la consommation, ni «de fraude caractérisée», mais plutôt un fort accroissement du nombre de bénéficiaires (+185% depuis 2000).

Posté par stetienne à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 janvier 2012

USA : La médecine est une loterie


USA : La loterie de l'espoir

bon si on ne veut pas de système en france voila mes propositions:

suppression de l'aide médicale d'etat la France en a pas a soigner les étrangers

cmu uniquement pour citoyen francais pas pour étrangers et sans papier

instaurer le bonus malus pour les mutuelles de santé comme pour les assurances auto ( et oui ceux qui dépensent peu doivent moins payer)

faire payer une petite part a l' assurer si quand je vais chez le docteur j en ai pour 1€ de ma poche je vais plus attention de ne pas y aller pour rien

autoriser les mutuelles santés a établir liste noirs de docteur et chirurgien pour lutter contre les abus du corps medicales

les mutuelles santés devront mettre chaque année ce que l adhèrant leur a versé depuis le début de son adhésion et ce qu il a coûté à la mutuelle.

26 septembre 2011

demandeur d'asile couts astronomique pour le contribuable

et pendant ce temps nous on paye nos mutuelles plus chers on a plus de secu 

je vais supprimer le droit d'asile et plus un centime a toutes ces assos bidons

demandeurasileloire2demandeur asile loire