17 octobre 2017

le-roundup-face-a-ses-juges

https://resistanceinventerre.wordpress.com/2017/10/17/le-roundup-face-a-ses-juges/
https://www.arte.tv/fr/videos/069081-000-A/le-roundup-face-a-ses-juges/

la-qualite-de-l-eau-se-degrade-encore-en-france

À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde. Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d’experts à l’appui. C’est le récit d’un procès symbolique contre l’herbicide le plus vendu au monde. Un procès « pour de faux » qui tombe plutôt bien : l’Union Européenne doit décider la semaine prochaine de prolonger ou non l’autorisation du glyphosate, principal ingrédient du Roundup.

Enregistrer

Posté par stetienne à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2017

la FNSEA 1er pollueur de france

je suis 100% pour l'interdiction totale du Glyphosate et pour taxer les importations de pays à agriculture productiviste ( usa,argentine,brésil,canada,allemagne,australie) donc je suis contre le CETA et pour la remise a plat de tous les accords concernants les produits agricoles.

il faut proteger l agriculture environnemental en instaurant au niveau europeen une taxe preservation de la biodiversité sur les produits agricoles importés de pays à agriculture productiviste.

quand a nicolas le mulot  c est vraiement un tres mauvais ministre de l 'environnement

il n y a pas de dialogue possible avec les mega destructeur de la biodiversité que sont la FNSEA

http://www.boursorama.com/actualites/des-agriculteurs-bloquent-les-champs-elysees-pour-defendre-le-glyphosate-1a087edafc3513ffdabf6b5312e49d23

CETA-environnement- fnsea -macron liberal nicolas hulot pesitice hormone mal bouffe canada

Posté par stetienne à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 août 2017

liens sur l environnement

"Histoires de la plaine", ou l'agonie d'un village victime des pesticides

https://goo.gl/8k3cZ7

ma proposition: sortir définitivement de l agriculture productiviste et taxer les importations provenant de pays a agriculture productiviste

Mobilité : tout un modèle à réinventer

https://goo.gl/Scs6Hg

ma proposition: moins de vitesse plus de temps libre des voitures autonome de moins de 500kg avec vitesse limité à 70 km/h  et semaine de  4 jours et 2 mois de vacances

"Protégeons les protecteurs de l'environnement"

https://goo.gl/tkFHdh

Amazonie: des millions d'hectares de forêt ouverts à l'exploitation minière

https://goo.gl/SaVf1N

sont fous il faut que le tribunal pénal internationale puisse juger les crimes contre la biodiversité

Travaillez moins pour sauver la planète !

https://goo.gl/bcLxQZ

ma proposition: suis pour la semaine de  4 jours  les  2 mois de vacances le zero immigration et la décroissance en population

Le bruit des bateaux à moteur a des conséquences dramatiques sur les bébés poissons

https://goo.gl/TBrduA

ma proposition: le bruit est la nuisance numéro une en france ( en plus c est vrai) je ferais voter des lois pollueurs payeurs )contre tous les polleurs sonores ( boite de nuit fabricant d'appareil bruyants transporteur public ( je suis moi mem victime des bruits des bus)

Posté par stetienne à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2016

les sénatueurs d'abeilles

Source: Externe

MAIS OÙ SONT LES "SénaTUEURS" D'ABEILLES ?

Le 12 mai 2016, une majorité de sénateurs se sont prononcés pour continuer d'utiliser les insecticides néonicotinoïdes, dits « tueurs d’abeilles ».

Sur les 348 sénateurs, seuls 59 sénateurs se sont prononcés pour interdire l'utilisation de ces insecticides considérés par la recherche publique française comme 5000 à 10000 fois plus toxique dans l'environnement que le DDT (interdit en 1972).

Vous pouvez interpeler vos sénateurs sur http://reponses.agirpourlenvironnement.org/neonicotinoides…/
(cliquez sur la photo de vos sénateurs pour leur envoyer un email de contestation)

Infographie réalisée par Guillaume Bodin sur les bases des données de Agir Pour l'Environnement.

Posté par stetienne à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 février 2016

les pesticides

ah le vin de bordeaux le saint emilion millisime et son petit coup de pesticide et sulfites lol

http://www.terraeco.net/Ce-mardi-sur-France-2-les,64321.html


CASH INVESTIGATION / La surprise d’Elise Lucet au Ministre de l’Agriculture

 

Posté par stetienne à 19:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2014

non a l agriculture productiviste exportatrice

Soja brésilien : les dessous de la moisson miraculeuse

a2077b8755e9bb65f80a5a9d66e5e980-0-628-398-3481194


Une moissonneuse-batteuse dans un champ de soja à Toledo au Brésil, le 13 mai 2003 ( AFP/Archives / Nani Gois)

Dans un nuage de poussière six moissonneuses-batteuses dévorent le champ, côte à côte. Les grains dorés qui s'entassent dans les remorques promettent une nouvelle année record pour le soja brésilien, cultivé à grands renforts de soleil, de pluie et de chimie.

"J'engrange 55 à 60 sacs (de 60kg) par hectare. Pour un début de récolte c'est une productivité historique", se réjouit Antonio Galvan, vice-président du syndicat agricole de Sinop (est), confortablement installé dans son engin climatisé guidé par GPS.

Le pays-continent rêve d'engranger 90 millions de tonnes de l'oléo-protéagineux cette année et de détrôner les Etats-Unis, premier producteur mondial.

"Le principal facteur est le climat : dans l'état du Mato Grosso il a plu au bon moment et le soleil a été abondant", affirme ce propriétaire de 2.500 hectares. "Cela peut se gâter mais pour l'instant nous sommes en lune de miel!".

Ailleurs, la sécheresse ou les attaques de chenilles compromettent une partie de la récolte.

 

- Autant que le Burkina Faso tout entier -

 

Le deuxième secret du soja brésilien tient à l'immensité des champs. Les haricots, tapis sous une épaisse couche de feuilles, occupent 290.000 km2, la superficie du Burkina Faso.

"Le soja a un impact indirect sur l'Amazonie", rappelle d'ailleurs Marcio Astrini, de Greenpeace. "Il s'installe souvent à la place des zones d'élevage, qui migrent elles-mêmes vers la forêt amazonienne".

Les parcelles accueillent parfois deux récoltes au cours de la même année, comme chez Antonio Galvan, où les disques tranchants d'un semoir creusent un sillon dans la terre rougeâtre.

"Une seule pluie peut faire la différence, donc on sème le jour même de la récolte" explique-t-il en déterrant un grain de maïs violet et luisant: "Il est enrobé de produit chimique, il aura terminé de pousser d'ici quatre mois".

a2077b8755e9bb65f80a5a9d66e5e980-1-485-628-3481195


Une moissonneuse-batteuse dans un champ de soja à Pato Branco au Brésil, le 16 septembre 2004 ( AFP/Archives / )

Cette "petite récolte", de maïs ou de coton, est courante dans la région. Mais dans certains champs tout juste moissonnés, les feuilles de soja font déjà leur retour.

"Le maïs se vend peu cher, les collègues sont tentés de replanter du soja sur du soja. Mais ça risque d'entraîner des maladies et d'appauvrir les sols", note Galvan. L'an dernier 80 à 100.000 hectares du Mato Grosso ont reçu deux semis successifs de soja, selon l'Aprosoja, association représentative du secteur.

La productivité brésilienne carbure également aux phytosanitaires. Le pays-continent, cinquième puissance agricole de la planète, en est le premier consommateur: 852 millions de litres de pesticides et 6,7 millions de tonnes d'engrais en 2011, d'après le Syndicat de l'industrie de protection végétale.

"Le sol est pauvre, il faut ajouter azote, phosphore et potassium pour construire la fertilité", affirme Silveisio de Oliveira, producteur dans la commune voisine de Tapurah.

Comme 89% du soja brésilien, les variétés qu'il cultive sont génétiquement modifiées. "Opter pour les OGM diminue les dépenses en phytosanitaires et évite des pertes. La variété Intacta de Monsanto, par exemple, résiste aux attaques de chenilles", explique-t-il. Il estime que ces nuisibles ont grignoté 10% de son bénéfice cette année.

 

- Les revers des OGM -

 

Mais le recours intensif aux OGM a ses revers. Par exemple lorsque du maïs de la "petite récolte" repousse parmi le soja l'année suivante.

"Quand le producteur applique du glyphosate - un herbicide - il élimine les mauvaises herbes mais pas le soja ni le maïs de repousse, puisqu'ils sont tous les deux RR" (transgéniques Roundup Ready, c'est-à-dire résistants à l'herbicide glyphosate), indiquait en janvier Nery Ribas, responsable technique d'Aprosoja Mato Grosso.

Or, la présence de deux à quatre pieds de maïs au mètre carré de soja peut diminuer le rendement de l'oléo-protéagineux jusqu'à 50%, selon l'institut agronomique Embrapa Soja.

Le Brésil devrait exporter 44 millions de tonnes de la petite graine jaune en 2013-2014, en majorité vers la Chine, estime le département américain de l'agriculture.

Posté par stetienne à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,