12 juin 2019

les racailles du haut

Sarkozy ou Hollande : quel ancien président coûte le plus cher ?

La note est bien plus salée concernant Valéry Giscard d’Estaing (710.439 euros) et François Hollande (804.377 euros). Enfin, l’ancien locataire de l’Elysée qui coûte le plus cher n’est autre que Nicolas Sarkozy, avec un budget de 827.891 euros à sa disposition.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

retraite de base à 1500€ par mois c'est largement suffisant pour ces parasites de la France

je veux un referemdum sur cette question

Posté par stetienne à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 février 2019

pétition « Stop aux privilèges indus des anciens Présidents de la République !

https://www.citizaction.fr/petition/stop-aux-privileges-indus-des-anciens-presidents-de-la-republique/

Ils ne sont que 4, et pourtant chaque année, nos anciens Présidents de la République nous coûtent très cher…


Beaucoup l’ignorent, mais lorsqu’ils quittent le Palais de l’Elysée, nos anciens chefs d’Etat continuent à bénéficier de certains avantages :
 
  • Pour assurer la sécurité de l'ancien Président, 2 policiers garantissent sa protection rapprochée et une sécurité spéciale est affectée à son domicile privé – pour information : 15 gendarmes mobilisés à plein temps pour garder la résidence privée de Valéry Giscard d’Estaing, 6 pour celle de Jacques Chirac, selon un rapport sur la gendarmerie nationale, publié par la commission de la Défense de l’Assemblée nationale. à supprimer  on assure la sécurité pendant  2 ans pas plus
  • Pour son travail, il dispose de 7 collaborateurs en charge de son secrétariat.la on supprime totalement
  • Pour ses déplacements, si l’ancien chef d’Etat est en voyage à l’étranger, il est hébergé dans une résidence consulaire par l’ambassade de France. S’il est en déplacement en France, il est logé en préfecture ou en sous-préfecture.A supprimer  aussi
 
De par leur statut d’exception, ces avantages semblent bien évidemment légitimes… perso je trouve pas

… Mais d’autres sont, en revanche, beaucoup moins acceptables, à commencer par le montant de leur retraite…

15 000 euros net pour François Hollande, au moins 20 000 euros pour Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, et environ 30 000 euros pour Valéry Giscard d’Estaing…

Voilà ce que touchent tous les mois nos anciens Présidents de la République…
Si ces montants ahurissants vous choquent, tenez-vous bien, vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

D’abord, contrairement au reste des Français, un ancien Président de la République touche sa pension de retraite à l’âge de… 60 ans ! – La réforme qui a reporté l’âge de la retraite à 62 ans ne concernait donc pas tout le monde…

A l’heure où des millions de Français doivent trimer jusqu’à 62, 67 ou même 70 ans pour certains commerçants, artisans et chefs d’entreprise, pour avoir droit à une retraite parfois misérable… Ces privilèges ne sont pas acceptables !

D’autant, qu’en plus de ces belles indemnités – copieusement financées par vos impôts – les anciens Présidents jouissent d’avantages en nature absolument scandaleux :
 
  • Un appartement de fonction meublé avec du personnel de service – oui vous avez bien lu, les ex-Présidents disposent d’un appartement de fonction alors qu’ils ne sont plus en fonction !!
  • Une voiture avec deux chauffeurs
  • La gratuité des transports – SNCF en première classe, et Air France en classe affaires. Autrement dit, les anciens chefs de l’Etat peuvent très bien, s’ils le veulent, aller faire le tour du monde aux frais des contribuables ! C’est inacceptable…
 
Et tous ces petits cadeaux indécents et totalement injustifiés faits aux 4 Présidents retraités, coûtent environ 12 millions d’euros par an aux Français !

Alors certes, il n'est pas anormal qu’un ancien Chef de l’Etat soit traité de façon exceptionnelle… mais là, c’est trop !!!

Il est grand temps de mettre fin à ces dépenses hallucinantes et de réformer pour de bon le régime des retraites des anciens Présidents de la République, qui n’a pas été modifié depuis 1955 !

Et nous avons une opportunité en or pour agir !

Posté par stetienne à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2018

gilet jaune:ma proposition pour sortir de l'orniere

macron est le probleme? réponse non  si macron démissionne les problèmes de la France sont toujours la et on doit reformer

par contre oui il doit démissionner car ( et c'etait prévisible à cause de sa personnalité et programme) il a échoué

donc je propose:

on met françois asselinaux comme prédident de la république car : petit parti, diplomate, connait bien les institutions et leur fonctionnement.

et pour l'assemblée nationale proportionnelle en un tour comme ca tous les courants politiques seront représentés.

apres à lui de composer avec les uns et autres et d'arracher concession aux uns et aux autres pour reformer dans le bon sens.

Posté par stetienne à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

les vrais parasites de la France

Les anciens présidents de la République coûtent 10 millions d'euros par an Un rapport officiel dévoile le traitement des anciens présidents de la République. Chauffeurs, collaborateurs, personnels de maison, appartements, au total, c'est une charge de 10 millions d'euros pour la République. Valéry Giscard d'Estaing a quitté le pouvoir il y a maintenant 35 ans, mais la République se montre toujours généreuse avec lui, comme avec tous les anciens locataires de l'Élysée. Dans un rapport de la Cour des comptes remis à François Hollande, et dévoilé par Mediapart, le coût des anciens présidents est pour la première fois officiellement estimé à 10,3 millions d'euros par an au total. Des avantages jugés trop élevés par la Cour des comptes Au nom des obligations liées à leurs anciennes fonctions, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy bénéficient chacun aux frais du contribuable d'un appartement de fonction, de deux personnels de maison, d'une voiture avec deux chauffeurs, de sept collaborateurs et de gardes du corps. De plus, leurs communications téléphoniques et leurs voyages en train et en avion première-classe sont gratuits. S'ajoute à cela une enveloppe de 65 000 euros par an de dotation et des indemnités de 14 400 euros par mois tant qu'ils siègent au Conseil Constitutionnel. Des avantages jugés trop élevés par le patron de la Cour des comptes. Le rapport prône une baisse progressive des avantages matériels.

Posté par stetienne à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2018

un belle example à suivre par notre bouffon de président

Le gouvernement du nouveau président mexicain Andrés Manuel López Obrador a annoncé dimanche la vente de l'avion présidentiel du pays, utilisé pour la dernière fois par l'ex-président Enrique Peña Nieto lors de son voyage pour le sommet du G20 en Argentine.

"Nous faisons aujourd'hui le premier pas dans la liquidation de l'avion Boeing 787-8 plus connu sous le nom de "José María Morelos et Pavón", a annoncé lors d'une conférence de presse Jorge Mendoza, directeur de Banobras, une banque de développement étatique.

M. Mendoza a annoncé que l'avion quittera México lundi pour être protégé dans un aéroport lohistique à San Bernardino, en Californie, où il fera l'objet d'opérations de maintenance dans l'attente d'un acheteur.

"Nous honorerons la promesse", a annoncé Mendoza.

Posté par stetienne à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2016

François Hollande va-t-il réduire les privilèges des ex-présidents ? lol revez pas mes bichounes

francois-hollande-va-t-il-reduire-les-privileges-des-ex-presidents

Selon un rapport de la Cour des comptes et du Conseil d'État révélé par Mediapart le 20 septembre, les anciens chefs de l'État Nicolas Sarkozy (2007-2012), Jacques Chirac (1995-2002) et Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981)coûtent 10,3 millions d'euros par an aux finances publiques.

pour moi la loi doit etre rétroactive et s'appliquer aux predecesseurs de hollande

les économies doivent commencer  par le haut président ministres sénateurs députés

on peut donc en déduire que Giscard à déjà coûté 120 millions d'euros à lui tout seul depuis 81 , sans parler des dizaines de milliards avec son rapprochement familial stupide !

il devrait aussi supprimer la réserve parlementaire soit 100 millions d'économies par an

bon au final juste un petit coup de com avant election mais on en fait le moins possible

http://www.marianne.net/hollande-diminue-les-privileges-ex-presidents-pas-leur-retraite-100246836.html

Posté par stetienne à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juin 2012

bien trop cher expresident de la republique

projet pour la france,sarkosy,président de  la république,impots,contribuable,retraite

une retraite a vie alors que pour le pekin moyen ce nest qu a partir de 65 ans et en plus ca vie vieux ces machins cf le vieux croutons chirac
Dix gardes du corps pour Sarkozy
plus bureau+secretaire

hollande a interet a faire le menage la dedans sinon le fn va continuer sa monté inexorable

ils doivent etre traité a la meme enseigne que le travailleur lambda retraite cotise sur 5 ans et uniquement apres 65 ans pas de bureau pas de garde .................

 

 

Posté par stetienne à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2011

Marine Le Pen dénonce le "gaspillage" d'argent public par les collectivités :

 


Marine Le Pen au salon de la sécurité et de la sureté interieure, le 19 octobre 2011 à Paris.
© AFP Jacques Demarthon

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé jeudi le "gaspillage" d'argent public dont sont responsables selon elle les collectivités territoriales, qui ont à leur tête des "roitelets" soucieux de "se constituer une cour".

Invitée de France Inter, Mme Le Pen a déploré qu'aujourd'hui les collectivités territoriales "se mêlent de tout ce qui normalement revient à l'Etat". Elle a évoqué "les milliards qui sont versés à des associations qui n'ont pas d'adhérents", les "palais que se sont fait construire les présidents de conseils généraux" et "les aides multiples qui sont distribuées dans le monde entier (...) juste pour avoir une stature internationale, et pouvoir aller faire des voyages en chemise à fleurs".

La candidate à la présidentielle a affirmé qu'"aujourd'hui, lorsqu'on supprime un poste de fonctionnaire d'Etat, on en crée deux dans la fonction publique territoriale pour permettre aux roitelets dont je parlais tout à l'heure de se constituer une cour".

"Notre pays a une chance dans son malheur, c'est qu'il gaspille", a aussi dit la patronne du parti d'extrême droite. "Il faut faire baisser les dépenses de l'Etat, mais pas de la manière dont le fait le gouvernement en créant des taxes nouvelles sur les classes populaires ou moyennes".

Marine Le Pen a également dénoncé les plans de renflouement aux pays en difficulté de la zone euro, comme la Grèce, et l'aide médicale d'Etat (AME) pour les immigrés sans papiers démunis de ressources. Le montant de ces prestations de soins garanties par l'Etat à l'assurance-maladie s'est élevé à 588 millions d'euros en 2011