18 avril 2019

Reconstruire Notre-Dame en 5 ans : "irréaliste" pour une spécialiste normande

en voulant la rénover ils en ont fait bruler la moitié

en voulant  la reconstruire  en 5 ans ils font faire tomber ce qui en reste lol

gouvernement de branquignoles rien d'autre

Posté par stetienne à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2019

Des pro-Macron soupçonnés de manipuler les réseaux sociaux

Posté par stetienne à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mars 2019

Marseille : une “mosquée islamiste” accueille le “grand débat” puis supprime son site Internet

https://www.valeursactuelles.com/politique/marseille-une-mosquee-islamiste-accueille-le-grand-debat-puis-supprime-son-site-internet-104479

Le paradoxe est total, presque troublant. Ce lundi 4 mars au soir, s’est tenue à la mosquée Islah de Marseille une rencontre entre habitants, élus et représentants de la nation, dont le député LREM de la ville Saïd Ahamada, sur le thème de la… laïcité. L’établissement est pourtant souvent pointé du doigt pour sa propension à propager des idées religieuses controversées.

Posté par stetienne à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2019

M. Onfray Démonte Ribéry, Macron et les Journalistes ! Sidérant !

minuscule mini micron démission il n est pas le président de la France

 

Posté par stetienne à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2019

la police et crs font chier les gilets jaunes mais pas les racailles

ce gouvernement de merde fait chier les gilets jaunes mais les racailles peuvent dormir tranquilles elles risquent rien. normal les racailles du haut que sont micron et ses putes en marche  s'entendent tres bien avec les racailles du bas

https://francais.rt.com/france/57467-nouvel-an-2019-centaines-voitures-brulees

une-cinquantaine-de-voitures-brulees-dans-le-departement-pendant-la-nuit-de-la-saint-sylvestre

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/nuit-du-reveillon-une-cinquantaine-de-voitures-incendies-a-mulhouse-1546360674

Posté par stetienne à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Contrôle des chômeurs: Bergé (LREM) assume des sanctions plus dures dans une "logique de justice"

vivement qu on inscrive tous ces connards de lrem à pôle emploi histoire de leur montrer ce que c'est le chomage et se farcir  pôle emploi et leur formations bidons qui servent juste à engraisser organismes bidons

Aurore Bergé, issue d'une famille de soixante-huitards, elle-même ayant passé déjà la majeure partie de sa carrière à avoir vécu sur des deniers publics, sur le dos des contribuables, sans avoir produit le moindre point de PIB, il est bien évident que LREM n'est pas à féliciter pour la qualité de ses troupes! Prendre les Français pour des demeurés va, je pense trouver ses limites en 2019. RDV très bientôt.

AFP02/01/2019 à 09:11

 Aurore Bergé en novembre 2017 à l'Elysée ( AFP/Archives / ludovic MARIN )

La porte-parole des députés LREM Aurore Bergé a assumé mercredi des sanctions plus dures pour les chômeurs en cas de manquement à leurs obligations au nom d'une "logique de justice".

Certaines sanctions prévues sont plus dures que ce qu'avait initialement annoncé le gouvernement, d'après un décret publié dimanche au Journal officiel, dans le prolongement du volet "contrôle des chômeurs" de la réforme "avenir professionnel" adopté dans son principe cet été par le Parlement.

"C'est fait tout simplement dans une logique qui est une logique de justice", a plaidé la députée des Yvelines sur Cnews, en défendant un "équilibre entre des droits supplémentaires", par exemple en matière de formation, et des "devoirs supplémentaires, recherche d'emploi notamment".

"A partir du moment où vous ne venez pas à votre rendez-vous avec Pôle emploi et donc que vous n'êtes pas dans une recherche active d'emploi et que vous ne respectez pas quelque part le contrat que vous passez avec la société, avec les Français, c'est logique qu'il puisse y avoir des sanctions", a-t-elle estimé.

En mars dernier, le ministère du Travail avait annoncé de nouvelles sanctions, certaines allégées, d'autres alourdies, pour les chômeurs.

Le fait de ne pas se rendre à un rendez-vous avec un conseiller, par exemple, devait être sanctionné de 15 jours de radiation des listes au lieu des deux mois actuellement en vigueur. Finalement, ce sera un mois de radiation selon le texte du décret, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au "troisième manquement" constaté.

S'agissant des sanctions concernant l'insuffisance de recherche d'emploi (refus à deux reprises de deux offres raisonnables d'emploi par exemple), le gouvernement avait évoqué des sanctions graduelles: suspension de l'allocation d'un mois la première fois, de deux mois la deuxième fois et quatre mois la troisième fois. Il avait alors précisé que l'allocation serait amputée à partir de la deuxième fois.

D'après le décret, l'allocation est "supprimée" dès le premier manquement et non "suspendue", ce qui permettait de conserver ses droits.

Aurore Bergé a fait valoir que sur la formation professionnelle, le gouvernement "a mis le paquet", avec "un million de chômeurs de longue durée qui vont bénéficier d'une formation". quelle formation????? les trucs ou l on apprend à rédiger un cv de haut en bas de bas en haut en diagonale la plus part des trucs proposés par pôle emploi sont completements bidons.  cette greluche serait passée par pole emploi elle le saurait

1 million de chomeurs vont avoir une formation a quoi? ca ne sert strictement a rien, juste a donner du pognon a tous ces organismes de formation predateurs qui ne donnent aucune formation, ce qui est bien avec les socialistes comme macron, c est q ils n ont toujours rien compris

Et pour les plus de 60 ans maintenant ça donne quoi? Faire semblant et que les conseillers perdent du temps ? Engraisser des organismes de formation?

"Les sanctions beaucoup plus dures, ça doit s'accompagner de propositions d'emplois plus importantes et d'accompagnement plus importantes", a plaidé pour sa part le député LREM Aurélien Taché, corapporteur de la loi "avenir professionnel", sur France Inter.

"J'ai toujours dit quand j'étais rapporteur de cette loi que je n'étais pas du tout pour qu'on traque les chômeurs" car "quand ils n'ont pas de travail, c'est la plupart du temps tout simplement parce qu'ils n'en trouvent pas", a-t-il souligné.

Vous avez fait fuire toutes nos industries qui apportaient de la valeur ajoutée, voilà vos erreurs depuis des décennies !!

L'équipe des jeunes stagiaires en technocratie ultra libéraliste à l'Assemblée et à l'Elysée sont à la manœuvre. Déshumanisation et financiarisation en vue.

Et pour les plus de 60 ans maintenant ça donne quoi? Faire semblant et que les conseillers perdent du temps ? Engraisser des organismes de formation?car les vrais formations avec un emploi à la clé à 30 ans c'est fini.

D'accord pour des sanctions plus dures sur les chômeurs mais on applique aussi des sanctions plus dures à l'absentéisme des députés (leur absence est un manquement beaucoup plus grave à leurs obligations que la non recherche d'emploi des chômeurs)! Une absence par mois OK. 0 partir de 2 absences retenu de 10% des indemnités mensuelles, 3 absences 20%, au delà de 3 absences 50% de retenues et à partir de 10 absences en séances 100% de retenues.

 

Posté par stetienne à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 janvier 2019

bonne année et meilleurs voeux aux lecteurs de mon blog

je souhaite ce que la majorité des Français attende a savoir la démission ou la destitution de mini minuscule micron

les français peuvent plus le voir lui et sa vieille rombiere la troucheux de mes noeuds

aucun charisme aucune vision pour la societé ils tapent sur le splus faibles et fait des cadeaux aux immensement riches

Contrôle des chômeurs : les pouvoirs de Pôle emploi renforcés

Contrôle des chômeurs: des sanctions plus dures que prévu

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/controle-des-chomeurs-des-sanctions-plus-dures-que-prevu_2055410.amp.html

bref mettons mini micron et ses putes en marches au chomage

bref se mec est incompetent et une belle merde

https://www.24matins.fr/topnews/pol/le-rn-appelle-les-francais-a-se-preparer-a-une-annee-de-resistance-et-de-combat-948834/amp

 

Posté par stetienne à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 décembre 2018

les raisins de la colere

pourquoi un député au bout de seulement cinq ans de cotisation retraite touche une retraite moyenne de 1 500 €/mois alors qu’un employé pour 42 années de cotisation touchera 896 euros en moyenne ? – Pourquoi, au bout de deux mandats de six ans chacun, un sénateur peut-il toucher plus de 3 700 € par mois de retraite ? – Pourquoi la retraite des élus n’est-elle pas prise en compte dans l’écrêtement (8 200 €) des indemnités d’élus. – Pourquoi une cotisation retraite d’élu rapporte-t-elle en moyenne 6,50 € pour un euro cotisé pendant vingt ans alors qu’un salarié du régime général touche entre 0,87 et 1,57 € pour un euro cotisé pendant quarante-deux ans ? – Pourquoi un élu peut-il cumuler ses différentes retraites (jusqu’à 5 retraites) ? – Pourquoi un élu peut-il travailler en touchant sa (ses) retraite(s) d’élu complète(s) sans plafond de montant alors que le citoyen lambda ne peut le faire sans dépasser la valeur de son dernier salaire ? – Pourquoi les élus ont-ils une retraite par capitalisation et l’interdisent-ils résolument aux « autres » qui n’ont droit qu’à une retraite par répartition ? – Pourquoi les cotisations retraite des élus peuvent-elles être abondées par les collectivités, ce qui permet à un parlementaire de toucher sa retraite à taux plein avec moins d’annuités de cotisation ? – Pourquoi une partie de la pension de retraite des parlementaires est-elle insaisissable (même en cas de fraude ou d’amende) ? – Pourquoi un agent public qui voudrait se présenter à une élection législative ne devrait-il pas démissionner de la fonction publique ? Un salarié le doit, lui, s’il veut travailler ailleurs ! – Pourquoi deux ans d’allocations chômage pour un salarié lambda du régime général et cinq ans pour les députés ? Ceux-ci ont-ils plus de mal à retrouver un travail ? – Pourquoi les députés qui ne se représentent pas peuvent-ils toucher l’allocation différentielle et dégressive de retour à l’emploi ? Un salarié qui démissionne n’a, lui, droit à rien ! – Pourquoi la fonction d’élu est-elle officiellement bénévole et que l’élu s’en met quand même plein les poches ? – Pourquoi un salarié au petit salaire ne peut-il bosser que jusqu’à 62 ans (67 ans pour les cadres) et un élu avec un gros salaire jusqu’à sa mort ? – Pourquoi faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour entrer dans certaines professions et que ce n’est pas le cas pour être élu ? – Pourquoi un parlementaire échappe-t-il aux règles communes d’embauche d’un salarié alors qu’il vote des lois pour que les autres les appliquent ? – Pourquoi un parlementaire doit-il donner le détail de son patrimoine alors que personne n’a le droit de le publier sous peine d’amende ? – Pourquoi la fraude dans la déclaration de patrimoine d’un élu ne vaut-elle pas la prison mais seulement 30 000 € d’amende alors que la simple fraude d’un citoyen pour faux et usage de faux d’un document délivré par l’Administration est punissable de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende ? – Pourquoi un parlementaire (député ou sénateur) touche-t-il une IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) de 5 770 € par mois pour un député et de 6 200 € par mois pour un sénateur, dont l’usage n’est pas contrôlable et pour lequel il n’a de compte à rendre à personne ? – Pourquoi, durant son mandat, un élu peut-il s’acheter un bien qu’il nomme souvent « permanence », le payer à crédit avec l’IRFM, qui est de l’argent public, et le garder ou le vendre pour son bénéfice personnel ? – Pourquoi les parlementaires cumulards peuvent-ils toucher plusieurs enveloppes de frais de représentation (frais en tant que président d’agglomération, frais en tant que maire, IRFM en tant que député…) ? – Pourquoi les restaurants trois étoiles (cinq étoiles ?) de l’Assemblée nationale et du Sénat coûtent-ils si peu cher à l’élu ? – Pourquoi un parlementaire peut-il être conseil d’une société et toucher des honoraires faramineux en plus de ses indemnités ? – Pourquoi un élu à revenu égal de celui d’un salarié paye-t-il moins d’impôt sur le revenu ? – Pourquoi les parlementaires et les maires peuvent-ils embaucher qui ils veulent dans leur cabinet, par exemple, pour les sénateurs, les membres de leur famille ? – Pourquoi parle-t-on toujours de réduire le nombre de fonctionnaires mais jamais celui des parlementaires ? – Pourquoi les sénateurs se sont-ils versé en 2011, au titre d’un « rattrapage exceptionnel », une prime de 3 531,61 € avant les congés d’été… ? – Pourquoi aucun chiffre n’existe sur la présence ou non des sénateurs lors des séances au Sénat ? – Pourquoi les élus, chantres de la justice, acceptent-ils tous les ans la réduction du nombre de juges d’instruction (623 en 2009, 553 en 2011, 540 en 2012…) ? – Pourquoi la pension de réversion d’un élu décédé est-elle de 66 % sans condition de ressources du survivant alors que celle d’un salarié du privé est de 54 % sous condition de ressources du survivant (aucune réversion au-dessus de 19 614,40 brut annuel !) ? – Pourquoi la retraite d’un élu est-elle garantie et connue d’avance alors qu’un salarié du régime général n’est sûr de rien ? – Pourquoi un député peut-il cumuler plusieurs « réserves parlementaires » sans que cela se sache officiellement ? – Pourquoi l’indemnité de fonction d’un député et son IRFM ne sont-elles pas imposables ? – Pourquoi un député a-t-il droit au remboursement de frais de taxis parisiens (alors qu’il touche l’IRFM pour ça) ? – Pourquoi un ancien sénateur ou un ancien député ont-ils droit à la gratuité à vie en première classe SNCF ? – Pourquoi un ancien sénateur et son conjoint ont-ils le droit au remboursement de la moitié de 12 vols Air France par an et à vie ? – Pourquoi un sénateur peut-il emprunter jusqu’à 150 000 € à un taux préférentiel ? * Pourquoi les anciens ministres, leurs conjoints et leurs enfants ont-ils droit à la gratuité à vie des vols Air France et à la gratuité à vie des transports sur le réseau SNCF ? – Pourquoi une mairie ne se porte-t-elle pas automatiquement partie civile quand un élu de sa commune est mis en cause dans une affaire lésant les intérêts de la ville ? – Pourquoi y a-t-il dans le service des fraudes un service spécial pour les élus ? – Pourquoi une fraude d’élu est-elle différente des autres pour bénéficier d’un traitement de faveur ? – Pourquoi un élu condamné définitivement ne rembourse-t-il pas les frais d’avocat dépensés pour lui par la collectivité ?

Posté par stetienne à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,