23 septembre 2019

acte 45 gilet jaune7500 poulets dans paris!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

putain le mini micron il fait de l'élevage industriel de poulets lol pour defendre le mini minuscule microscopique micron et ses putes en marche mais bon on leur coupera la tete comme en 1793

lol j'en profite pour vous faire signer une pétition contre l 'élevage industriel de poulet

Posté par stetienne à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Emploi à domicile: le gouvernement veut restreindre l’exonération pour les personnes âgées

lol ben voila les vieux ca vous apprendra à voter micron le minuscule marine n aurait pas touché à ca

Est-ce qu'il va créer des EPAHD ? Je croyais que le maintien à domicile des personnes âgées étaient moins coûteux que ces structures ? Mais évidemment, il faut trouver des sous  pour l'AME et le reste...

C'est une évidence, le gouvernement sous la direction de Philippe et de Macron conduit une politique tendant à réduire le pouvoir d'achat des retraités. Ceux d'entre eux qui les soutiennent devrait changer de cao. Par contre, les immigrés, sans papier sont pris en charge dans tous les domaines. Ils reçoivent même des bons d'achat ..

Encore une mesure contre les retraités. Il est vrai qu'il faut bien trouver de l'argent pour ceux qui sont en situation irrégulière. Ces gens là n'ont jamais cotisé et ont droit à tout. Merci Darmanin, un LR pire qu'un socialiste.

la fin ou la restriction de l'aide médicale aux étrangers c'est pour quand ?....
la fin des privilèges pour les anciens Ministres ou Présidents c'est pour quand?...
et pourquoi pas l'euthanasie dès 70 ans....

Mais on ne s'attaque surtout pas aux très gras avantages et privilèges des présidents ministres et autres qui se sont déjà BIEN servis de leurs temps.
Depuis De Gaulle l'intégrité n'existe plus.

On voit bien que face aux coûts de l'Ame de la CMU des allocations familiales, des plans banlieues ce sont les avancées sociales qui trinquent....

Si vous avez plus de 70 ans et que vous votez LREM , vous avez un déficit cognitif évident , c'est un symptome d'ALZHEIMER : vous n'avez aucune mémoire !

Il faut bien trouver de l'argent pour accueillir les faux immigrés , pour continuer à gaver les hauts et moyens fonctionnaires , les privilégiés du transport de la SNCF et autres , les retraites et avantages des politiques anciens , actuels et futur , bref de tous les nantis dont les syndicats ne défendent que leurs causes et surtout pas celles des employés et ouvriers du privé etc.... Alors pourquoi ne pas piquer l'argent aux vieux , ceux qui ne peuvent pas manifester , ceux qui pendant plus de 40 ans n'ont pas cessé de cotiser pour payer les retraites légitimes de leurs anciens en leur supprimant quelques avantages qui pourtant sont bien mérités surtout pour ceux qui jusque là ont toujours payé sans aucunes déductions sans avantages . C'est tellement facile de s'en prendre à une population faible sans défense , sans syndicats , sans possibilités de bloquer l'économie ou autres . C'est tout PETIT mr Darmarin aucun risque pour vous et Macron , c'est vraiment la preuve que vous etes socialiste plus que tous autres avant et que le seul moyen pour vous de survivre est de ponctionner les populations qui ne peuvent pas vous combattre . PETIT tout PETIT et preuve irréfutable d'une incompétence totale à résoudre les problèmes de la France .

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/emploi-a-domicile-le-gouvernement-veut-restreindre-l-exoneration-pour-les-personnes-agees-20190923

Posté par stetienne à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 septembre 2019

La France exclut toujours d'accorder l'asile à Snowden, dit Le Drian

lamentable et on rappatrie les djihadistes au lieu de donner le droit d'asile à ce mec bien

la France est vraiement gouvernée par des putes absolues vivement la révolution et le coupage de tete de ces saletés du gouvernement

PARIS (Reuters) - La France ne juge toujours "pas opportun" d'accorder l'asile au lanceur d'alerte américain Edward Snowden, a déclaré jeudi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Edward Snowden avait demandé l'asile à la France, mais aussi à d'autres pays, en 2013, après avoir dénoncé le système de surveillance massive des services secrets américains, a rappelé le chef de la diplomatie française sur l'antenne de CNews.

"La France avait estimé à ce moment-là que ce n'était pas opportun. Je ne vois pas aujourd'hui ce qui a changé", a-t-il ajouté.

L'ancien employé de l'Agence américaine de la sécurité nationale (NSA), réfugié en Russie, avait déclaré lundi qu'il "aimerait beaucoup" qu'Emmanuel Macron lui accorde le droit d'asile.

Edward Snowden est inculpé aux États-Unis d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'État. Son permis de séjour en Russie, qui a été prolongé en 2017, court jusqu'en 2020.

Posté par stetienne à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2019

les racailles du haut

c'est quand meme dingue le monde que nous vivons, le gars est mis en examen pour prise illegal d'interet, et ils font tous bloc avec lui .... c'est incroyable ... ce 21eS est une farce, les corrompus ont pignon sur rue ....

Macron est loin de d' une présidence exemplaire , vu tous les mis en examen dans son entourage ............

Emmanuel Macron maintient "toute sa confiance" en M. Ferrand" : Qui se ressemble s'assemble ... !

Bien sur, il y a la présomption d'innocence. Elle s'applique à M. Ferrand comme à tout le monde. Cependant, M. Ferrand n'est pas n'importe qui. Si il avait un peu de dignité et d'honneur, de respect pour sa fonction (au delà des nombreux avantages et prébendes...) il démissionnerait. Quitte à reprendre son poste si il est innocenté. Mais pour LaRem, honneur, dignité, respect....

La macronie fait bloc autour de Richard Ferrand mis en examen

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand à l'Assemblée à Paris le 10 septembre 2019 ( AFP / ERIC FEFERBERG )

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand à l'Assemblée à Paris le 10 septembre 2019 ( AFP / ERIC FEFERBERG ) >La macronie faisait bloc jeudi matin autour d'un de ses piliers, Richard Ferrand, dont la mise en examen pose la question de son maintien à la présidence de l'Assemblée nationale.

Le président Emmanuel Macron maintient "toute sa confiance" en M. Ferrand , a déclaré sur Europe 1 la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

C'est "un homme loyal, droit, qui a un parcours politique exemplaire", a-t-elle insisté en demandant de respecter "la présomption d'innocence".

Richard Ferrand a été mis en examen mercredi soir par un juge lillois, après près de quinze heures d'interrogatoire. Il est soupçonné de "prise illégale d'intérêts" après que les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait à l'époque, ont décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne. Il conteste toute irrégularité.

Une première enquête lancée en juin 2017, après des révélations du Canard enchaîné, avait poussé M. Ferrand à quitter le gouvernement après un mois à peine. Elle avait été classée sans suite par le procureur de Brest en octobre suivant. Le parquet avait invoqué la prescription pour la prise illégale d'intérêts, et jugé que les infractions d'abus de confiance et d'escroquerie n'étaient pas constituées.

 

Richard Ferrand et Emmanuel Macron aux assises des maires bretons à Saint-Brieuc, le 3 avril 2019 ( POOL / Damien MEYER )">

Richard Ferrand et Emmanuel Macron aux assises des maires bretons à Saint-Brieuc, le 3 avril 2019 ( POOL / Damien MEYER ) class="c-image-Richard Ferrand et Emmanuel Macron aux assises des maires bretons à Saint-Brieuc, le 3 avril 2019 ( POOL / Damien MEYER )

La mise en examen d'un président de l'Assemblée nationale en cours d'exercice est une première. M. Ferrand y a réagi aussitôt en se disant "déterminé à poursuivre (sa) mission" à la tête de l'Assemblée". Il a également assuré "rester serein sur l'issue de la procédure, au regard du classement sans suite de l'ensemble des griefs de la première plainte (...), d'autant plus qu'aucun élément nouveau n'a été versé à ce dossier dans lequel il n'y a ni préjudice ni victime".

"Il n'y a pas de logique politique" à ce qu'il démissionne, a plaidé Sibeth Nidaye, car "un membre du gouvernement est nommé, un parlementaire est élu; quand on est président de l'Assemblée nationale, on est élu deux fois". L'argument a été repris à peu près tel quel par plusieurs ministres.

- Pilier de la campagne -

L'autre angle de riposte de la majorité est de souligner la présomption d'innocence. Ainsi de Stanislas Guerini, patron du parti présidentiel LREM: "Gardons-nous de confondre instruction et condamnation". "Il faut respecter la démocratie et ne pas tout confondre", a abondé la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa.

Le député LREM Damien Pichereau parle avec le patron du parti présidentiel Stanislas Guerini le 4 juin 2019 à l'Assemblée nationale ( AFP / Lucas BRIOULET )"

Le député LREM Damien Pichereau parle avec le patron du parti présidentiel Stanislas Guerini le 4 juin 2019 à l'Assemblée nationale ( AFP / Lucas BARIOULET )Le député LREM Damien Pichereau parle avec le patron du parti présidentiel Stanislas Guerini le 4 juin 2019 à l'Assemblée nationale ( AFP / Lucas BARIOULET )

Dans l'opposition, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure et le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan ont appelé à sa démission.

Pour Christian Jacob, candidat à la présidence du parti Les Républicains, "c'est à Richard Ferrand d'apprécier la situation (...). Je reste attaché à la présomption d'innocence: une mise en examen ne vaut pas condamnation".

M. Jacob a réservé ses flèches à Emmanuel Macron. "Ce que je trouve déplacé voire choquant, c'est l'intervention du président de la République", a-t-il asséné, compte tenu de "la séparation des pouvoirs".

La mise en examen de Richard Ferrand est un coup dur pour la majorité, dont trois autres poids lourds, -François Bayrou, Marielle de Sarnez et la nouvelle commissaire européenne Sylvie Goulard- ont été entendus mardi et mercredi dans l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants parlementaires MoDem.

En serrant pour l'heure les rangs autour de Richard Ferrand, la macronie veut protéger l'un de ceux qui étaient là au tout début de l'aventure présidentielle d'Emmanuel Macron, et qui conserve un rôle de conseiller éminent.

Cet élu du Finistère âgé de 57 ans, député socialiste de 2012 à 2017, est relativement peu connu du grand public malgré son rang de 4e personnage de l'Etat. Mais il est "le mec le plus important chez les politiques auprès d'Emmanuel", affirmait ces derniers jours à l'AFP un marcheur de la première heure, lui-même pilier de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron: "C'est sans commune mesure avec tous les autres. C'est le plus intelligent, le plus fin et le plus libre. C'est pour ça que ça marche avec Macron."

Posté par stetienne à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2019

zero pointé au putes en marche concernant l environnement

Sécheresse : le gouvernement annonce la construction de 60 retenues d'eau

bullshit

il serait beaucoup plus important de sortir de l agriculture productiviste  par exemple interdire les plantations de mais qui sont une véritable hérésie environnemental

bref encore un zero pointé pour ce gouvernement de merde suce boule de la fnsea

Posté par stetienne à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Justice des mineurs : les grands axes de la réforme de Belloubête comme ses pieds

Justice des mineurs : les grands axes de la réforme de Belloubet

ce que j en pense:

on a pas fini d'avoir ca:guerre-des-bandes-ils-sechent-les-cours-car-leur-lycee-est-en-territoire-ennemi-

( j en profite pour dire que les enseignants ne sont pas des assistantes sociales ni des flics ni des fgentil aide educateur mais qu ils sont la pour enseigner  et pas la pour faire du gardiennage de racailles merdiques)

et ca

Ce mardi à 23h55, rue Édouard-Vaillant à Rive-de-Gier, la brigade anticriminalité (Bac) croise la route d’une voiture dont le conducteur leur semble bien jeune. Au volant, un individu né en 2003, mineur, et de fait n’ayant pas le permis de conduire.

Habitant dans le Gier, le jeune homme est connu des services de police. Il n’a pas été placé en garde à vue mais sera convoqué avec ses parents ultérieurement. « Ce n’est pas rare que l’on constate des mineurs au volant » s’inquiète-t-on du côté des forces de l’ordre.

À la fin du mois d’août, plusieurs mineurs avaient été interpellés en quelques heures par la police, alors qu’ils adoptaient une conduite dangereuse. Dans la nuit du 26 au 27 août, un jeune de 15 ans avait été contrôlé au volant d’un véhicule rue Antoine-Durafour, à Saint-Étienne, entassé en compagnie de cinq autres âgés de 13 et 16 ans. Un autre, âgé de 17 ans avait été contrôlé rue Calixte-Plotton, à Saint-Étienne.

Les services de police notent une recrudescence des conduites sans permis de conduire, plus d’une dizaine de défauts enregistrés par semaine, quand cela ne dépasse pas vingt. Un fléau qui touche surtout l’agglomération de Saint-Étienne.

pour ma part je suis pour supprimer les juges pour mineur et la meme justice pour les mineurs et enfants on est responsable de ces actes a tout age point barre mettre amende sur alloc  et camp de travail fermé pour les mineurs délinquants

ps il parait que la greluche belloubete comme ses pieds a juste oublié de déclaré la possession d'une maison aux impots

les putes en marche dans toute leur splendeur

10 septembre 2019

Le député LREM Jean-Jacques Bridey se fait rembourser deux fois ses notes de frais : il plaide "l'erreur d'inattention" !!!!

ca porte le repas a 180€ à ce prix la il devait avoir du homard lol frequentait pas les routiers ou les restau à sans dents le gugusson socialiste

Le député LREM assure qu'il va rembourser les notes de frais payées deux fois, après les révélations de Mediapart lundi. 

Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey le 29 2018. ( AFP / PHILIPPE LOPEZ )Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey le 29 2018. ( AFP / PHILIPPE LOPEZ )Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey le 29 2018. ( AFP / PHILIPPE LOPEZ )

Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey aurait bénéficié d'un double remboursement de plusieurs de ses notes de frais en 2016 et 2017, a révélé lundi 9 septembre Mediapart. Ces notes ont été générées alors qu'l'élu était président de la Société d'économie mixrte locale d'aménagement de Fresnes (Semaf) et maire PS de cette commune du Val-de-Marne. 

4807,70 euros concernés

Selon le site d'investigation, Jean-Jacques Bridey, l'un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron note BFMTV, se serait fait rembourser deux fois, par la Semaf et par la commune, certaines de ses notes de frais du restaurant À la marée, situé au marché international de Rungis. Montant total des frais remboursés ? 4807,70 euros dont 3975,90 euros en 2016 et 831,80 euros en 2017, selon Mediapart. En tout, 25 repas seraient concernés en 2016, une petite dizaine en 2017.  

Interrogé par le site d'information, le député LREM a expliqué qu'il "demandait des doublons des tickets adressés à la mairie et conservait le deuxième document "avec ses autres justificatifs de frais". "Il est alors peut-être arrivé que je transmette ces justificatifs en même temps que les notes de frais Semaf" a commenté l'élu qui a reconnu s'être peut-être trompé sur "quelques doublons".

"Une escroquerie"

Interrogé par Le Parisien, l'élu minimise. "On ne va pas en faire un fromage", a-t-il déclaré avant d'assurer qu'il allait "rembourser" ces notes de frais. Et d'ajouter qu'il ne s'agit que d'une "simple erreur d'inattention sur quelques doublons". 

Du côté de la mairie, l'affaire pourrait se poursuivre devant les tribunaux. La maire (PS) de Fresnes, Marie-Chavanon a dénoncé "une escroquerie" dans les colonnes du Parisien, assurant que l'affaire "ne va pas en rester là". 

Posté par stetienne à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 septembre 2019

La rencontre entre Edouard Philippe et le chef indien Raoni rêvet "une forme de cynisme" et "d'obscénité",

effectivement un gouvernement qui fait des cadeaux aux chasseurs  soutient les gros pollueurs d ela fnsea signe traité libre echange avec pays à agriculture ultraproductiviste  fait tuer les loups les ours

une belle foutaise

La rencontre entre Edouard Philippe et le chef indien Raoni rêvet "une forme de cynisme" et "d'obscénité", a estimé lundi David Cormand, député européen et secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts.

"Il y a une forme de cynisme et même, je dirais, d'obscénité à afficher sa proximité avec le chef Raoni pour se mettre en valeur, et en même temps, en tant que Premier ministre, ne pas interrompre les politiques de destruction de l'Amazonie contre lesquelles lutte le chef Raoni", a déclaré l'élu écologiste sur RFI.

Le chef Raoni, figure de la défense de la forêt amazonienne dans laquelle vit la tribu qu'il dirige, a été samedi l'invité surprise du campus de rentrée de La République en marche, à Bordeaux, où il a rencontré le Premier ministre Edouard Philippe.

"Nous nous donnons bonne conscience en faisant de belles photos avec le chef Raoni", a regretté David Cormand, pointant les "contradictions" d'un gouvernement qui "soutient, y compris en Guyane, des projets d'exploitation minière".

"Il faut regarder notre responsabilité en face", a ajouté le dirigeant écologiste, estimant que "ce sont les pays occidentaux qui sont aussi responsables de la destruction de l'Amazonie" en bénéficiant du modèle économique international dénoncé par les écologistes comme cause de celle-ci.

La déforestation de la forêt amazonienne a presque doublé entre 2019 et 2018, touchant 6.404,4 km² supplémentaires entre janvier et août, contre 3.336,7 km² sur la même période un an plus tôt, selon des données officielles.

Spécialistes et défenseurs de l'environnement expliquent cet accroissement de la déforestation par la pression des forestiers et des éleveurs encouragés par le soutien du président brésilien, Jair Bolsonaro, à l'ouverture de réserves indigènes et de zones protégées pour développer ces activités ainsi que les prospections minières.

 

Posté par stetienne à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2019

Mur de Trump : le Pentagone débloque 3,6 milliards de dollars

il est bien ce trumpinou c est lui qu il nous faudrait en France

http://www.leparisien.fr/international/mur-de-trump-le-pentagone-debloque-3-6-milliards-de-dollars-04-09-2019

nous on a droit au collabo à migrants mini minuscule micron le gigolo

deja il faut couler les bateaux de ces ong de merde qui puent et mettre en taule leur membre et mettre sous sceller les financements

Posté par stetienne à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 août 2019

micron démission

Posté par stetienne à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,