24 juin 2019

les bienfaits de l immigration

et quand on pense que nos politicards collabos font rentrer ses sous merdes en France!!!!!

Tabassé par des jeunes, un sexagénaire en état de mort cérébrale

Une bicyclette lancée

Une première scène de violences s’est déroulée dans la gare, puis sur le parvis, où une bicyclette a été lancée en direction du quinquagénaire.

Selon une source policière, les jeunes ont importuné la victime, puis l’ont fait tomber au sol et lui ont porté des coups à la tête.

Mort cérébrale

L’homme, pris en charge par les pompiers, a été déclaré en état de mort cérébrale.

Trois des suspects, dont deux sont des ressortissants kosovar et turc, ont été interpellés et placés en garde à vue.

Deux sont âgés de 14 ans et le troisième de 15 ans. Ils sont hébergés dans un foyer pour mineurs, selon la source policière.

ben voila encore des merdes de l immigration que nos politicards fils de pute  face de collabos font rentrer en France!!!!!!!!!!!!!!!

Quatre autre agresseurs ont pris la fuite, selon la source policière.

L’exploitation de la vidéosurveillance est en cours et la sûreté départementale de Nancy, chargée de l’enquête, a lancé un appel à témoins, selon le procureur.

 

Posté par stetienne à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2019

les bienfaits de l'immigration et des racailles lol:lyon ville de racailles

lyon,vélo,vélib,belloubet,justice laxiste , minsitre de la justice,racailles , mineurs délinquants,macron, lrem,putes en marches,justice laxiste,suppressions des juges pour mineurs,camps de travail,bagnes,projet pour la france

pour rappel la vieille greluche beloubete comme ses pieds veut rendre non pénalement  responsable les petites merdes racailleuses de moins de 13 ans

bref se genre de vandalisme n'a pas fini de progresser tant des abrutis voteront pour les merdes : ps umpouette ripoublicain et les putes en marches à micron

marine le pen peut se frotter les mains elle va pas tarder à etre élue président e de la république

ceci dit apres au boulot marine tu reformes  le systeme judiciaire ubuesque en virant 50% des jugeottes et avocaillons gratte papiers et en donnant pouvoir judiciaire à la police pour petite délinquance, tu fais contruire bagnes tu remets frontieres tu fais le grand menage au ministere de la justice au ministere de l education dans les préfectures( le poisson pourrit toujours par la tete)

tu peux tous les virés sans etat d'ames

Un quart de la flotte de Vélo'v détruit à Lyon

Des bandes de jeunes s'en prennent depuis deux mois aux vélos en libre-service de la métropole. Un phénomène inédit par son ampleur.

À Lyon, ville pionnière du vélo en libre-service, les Vélo'v sont victimes d'une vague de vandalisme d'une violence sans précédent. Le phénomène a commencé en avril et monte en puissance dans des proportions inquiétantes. Des bandes de jeunes ont pris l'habitude de foncer à scooter sur les vélos rouges alignés dans les stations ou encore de les fracasser à coups de pied jusqu'à les rendre inutilisables. Au début du phénomène, les vélos étaient aussitôt remis en état et remplacés par l'exploitant JCDecaux, mais, dès le lendemain, les bandes revenaient sur les lieux et s'en donnaient de nouveau à c?ur joie. « Ils sont âgés de 12, 13, 14, 15 ans au maximum », explique Pascal Chopin, directeur régional de JCDecaux, « agissent en plein jour, à visage découvert, à la sortie des collèges et avec une violence inouïe ». Des enseignants de collège sont même tombés à plusieurs reprises à Villeurbanne sur ces scènes de violence et y ont reconnu leurs élèves. « Ils étaient dans nos classes il y a quelques années et nous n'avons pas réussi à les dissuader, confie l'un d'eux. C'est un échec éducatif qui nous consterne. »lol mort de rire le jour où les pedagogotes comprendrons que la racaille la seul chose qu ils comprennent c est  gourdin à travers la gueule ils auront tout compris les petites bichounes

« Nous avons bien connu quelques actes de délinquance au début des années 2010, mais ils n'étaient pas du tout de même nature. On avait plutôt affaire à des jeunes qui sortaient de soirée après le service de transports en commun, n'avaient pas d'abonnement et arrachaient un vélo pour rentrer chez...

ce que je propose:

deja je supprime juge pour mineurs ( parasite inutile et qui servent a rien du tout) je donne pouvoir judiciaire à la police pour la petite délinquance

je rétablis camps de travail pour les mineurs  et je fais payer les dégradations aux parents

quand aux mineur délinquants qui font chier les profs ben c est simple camp de trvail où ils casseront les cailloux si ils veuelent boire ou manger

finit le laxisme juciaire les petasses pedagogotes et jugeottes  elles iront bosser dans la batiment ces pouffiasses grattes papiers

Posté par stetienne à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 juin 2019

le rectorat complice des racailles qui emmerdent les profs

tout simplement scandaleux soutient totale aux enseignants et licenciment des pedagogos du rectorat

les gens Français critiquent  toujours les enseignants  mais les vrais responsables du désastre du mamouth c'est les planqués qui sont dans les rectorats

ce sont eux la chienlit

c est vrai on entend toujours dire les profs ils sont laxiste mais non c est pas les profs c est les troiuducs des rectorats  le poisson pourrie toujours par la tete

c est pour ca que je dis que la 1er reforme du mamouth est de virer 90% des pedagogos qui officient dans les rectorats

en plus ils servent à rien du tout ne sont pas devant éleve bref ont utilité proche du zero absolu donc avec moi président ils auront le choix devant éleves ( pas besoin de compétence pédagogique  pour gardienner des racailles au qi de moule hydrocéphale des banlieues couscouse ) où direct à pouff emploi

Quand un rectorat invalide la sanction prise par un collège

«Un message de laxisme», un «dénigrement» des personnels de l’Éducation nationale «par la hiérarchie bureaucratique», un «discrédit» porté à leur autorité… Sur le réseau social Twitter, les internautes ont partagé leur colère et leur exaspération après l’annulation, par la commission d’appel de l’académie de Versailles, d’une décision d’exclusion définitive de quatre élèves de cinquième et de quatrième du collège André-Derain à Chambourcy (Yvelines) pour violences. Une sanction qui avait été prise par l’établissement à l’issue d’un conseil de discipline.

bon apres les abrutis du rectorat auraient certainement été obligé de recasser les racailels dans un autre college y compris peut etre dans un college snob où vont leurs marmailles

je rappel mon projet pour la mamoutherie

l ecole est un lieu où l on travail donc fini les pedagogos assistante social flic animateurs de racailles place à la sélection et aux travail

l education n est pas un droit mais un devoir bref les cassos qui veuelent pas travailler et qui viennent pour faire chier enseignant sur le marche de l emploi des  12 ans

suppressions des parents d'eleves

suppression de l allocation de rentrée scolaire

Posté par stetienne à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

les bienfaits de l'immigration

ils n 'ont rien a faire en France tous ces macaques de merde

qu on les renvoie massivement dans leur pays de merde avec les faces de collabos qui les protègent  et qu'on leur enleve la nationalité Française et bon débarras la France n a pas besoin d'immigration c'est le plus grand mensonge du 21 eme siecle ca.

Mulhouse : un mariage dérape, un élu violenté Un mariage et 40 PV

Et la nerveuse assemblée de poursuivre son chemin sur les routes de la ville après la cérémonie. Organisés en un traditionnel cortège de voitures pour escorter les mariés, les invités du mariage ont commis toute une série d'infractions sur la route et les forces de l'ordre ont été contraintes d'intervenir et de dresser une quarantaine de procès-verbaux. Les images de vidéosurveillance des caméras de la mairie ont ensuite permis aux policiers d'identifier et de placer en garde à vue plusieurs individus ayant pris part aux insultes et aux coups à la fin de la cérémonie.

Ca aurait eté un maire RN larticle du merdia le point  aurait ete intitulé
: un maire RN impliqué dans une rixe a un mariage

n'oubliez pas votre Padamalgam 500 avant d'aller dormir !

Posté par stetienne à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2019

une bonne nouvelle

pour la music le mieux c'est interdiction totale

je vois pas pourquoi on aurait a se farcir des racailles et des jeunes débiloides et leur musique de merde

deja qu on est obligé leur tronche de tete de noeud alors..................

A Marseille, la municipalité a pris la décision d’interdire le tabac – et la diffusion de musique trop forte – sur trois de ses vingt et une plages : Pointe-Rouge, Borély et Bonneveine. Il s’agit, selon l’arrêté municipal, de « protéger les non-fumeurs des dangers du tabagisme passif et de préserver le littoral des déchets (mégots, charbons) ». L’utilisation de narguilé, ou chicha, est quant à elle interdite sur toutes les plages de Marseille.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/31/la-mairie-de-paris-va-etendre-l-interdiction-de-fumer-a-52-parcs-et-jardins_5469848_3224.html

Posté par stetienne à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2019

Le selfie gênant d'un ministre, un secrétaire d'État et un caïd de banlieue

les racailles du haut s'attendent toujours tres bien avec les racailles du bas

Le selfie gênant d'un ministre, un secrétaire d'État et un caïd de banlieue

Posté par stetienne à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mai 2019

encore un bienfait de l immigration

tu t 'etonne que les saussiflards vont disparaitre à soutenir les merdes de l islam des vrais petits collabos de service

le pire c est qu il va falloir nourrir cette petite merde de l islam en prisons avec notre argent

Agression transphobe à Paris : 6 mois de prison ferme pour l'agresseur


il est plus que temps d'envisager la suppression de la nationalité francçaise et le retrour ultra massive au bled avec les  couilles des collabos à racailles de banlieuer autour du cou en cadeau

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/04/02/01016-20190402ARTFIG00051-paris-enquete-ouverte-apres-une-agression-transphobe-en-marge-d-une-manifestation.php

Julia Boyer, femme transgenre photographiée à Paris le 4 avril 2019, qui avait été agressée le 31 mai, s'apprête à confronter mercredi son agresseur au tribunal correctionnel de Paris. ( AFP / Martin BUREAU )Julia Boyer, femme transgenre photographiée à Paris le 4 avril 2019, qui avait été agressée le 31 mai, s'apprête à confronter mercredi son agresseur au tribunal correctionnel de Paris. ( AFP / Martin BUREAU ) 2>La vidéo virale de son agression à Paris a rendu à nouveau visible les violences et les discriminations subies par les personnes transgenres: Julia Boyer s'apprête à confronter mercredi son agresseur au tribunal correctionnel de Paris.

Les faits remontent au 31 mai. En pleine manifestation contre l'ex-président algérien Adelaziz Bouteflika, Julia tente d'entrer dans une bouche de métro lorsqu'elle est agressée et insultée par plusieurs hommes. L'un d'eux lui assène plusieurs coups au visage, pendant que la foule chante un refrain humiliant.

Filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, la scène provoque l'indignation. La vidéo permet de retrouver l'auteur des coups et Julia dénonce la transphobie dans les médias.

Placé en détention provisoire, le jeune homme de 23 ans a reconnu les faits et est poursuivi pour "violences commises à raison de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre", un délit passible de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

"Ce procès c'est vraiment pour la communauté, pour toutes les personnes qui ont subi ce genre de violences et qui n'ont pas porté plainte ou dont l'agresseur n'a pas été arrêté", explique Julia à l'AFP. Elle espère "une peine exemplaire".

"Il faut faire de ce procès un symbole pour que les gens prennent conscience de ce qu'est la transphobie et changent leur mentalité", ajoute son avocat Étienne Deshoulières.

Le dernier rapport de SOS Homophobie a défini 2018 comme "une année noire" pour les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bis, trans): le nombre d'agressions physiques à leur encontre (231) recensées par l'association a augmenté de 66%.

"Dans l'espace public, les violences les plus fortes sont commises à l'encontre des personnes transgenre", souligne Me Deshoulières. En août, Vanesa Campos, une travailleuse du sexe transgenre, avait été tuée par balle dans le Bois de Boulogne.

"Mon client a honte, il ne faut pas le punir pour l'exemple", défend l'avocate du prévenu, Mariame Touré. "Il m'a dit qu'il avait été bête et qu'il avait été entraîné par un effet de foule. Il a été touché par l'immense dignité de la victime et il espère qu'elle acceptera ses excuses."

"Devant les policiers, il a assumé et il était visiblement très fier de ce qu'il avait fait", rétorque Julia. A 31 ans, cette vendeuse dans une boutique de luxe a entamé sa transition il y a huit mois. Depuis son agression et malgré les messages de soutien, elle raconte continuer à être la cible d'insultes.

Posté par stetienne à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 mai 2019

hausse-des-agressions-physiques-envers-les-personnes-lgbt

résumons les agresseurs des homos c'est les racailles de banlieus

les memes que nos amis gauchiottes et saussiflards defendent bref ca tourne à la shyzophrenie pour ces povres taches de gauches

je te condamne  d'avoir agresser un homo mais en meme temps je te defends car tu es une chance pour la france.  leur petit cerveau en surchauffe


Plus d'une personne sur cinq se définissant comme LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) déclare avoir été victime d'une agression physique au cours de sa vie, selon une étude de l'Ifop.

Au total, 22% des LGBT ont déjà fait l'objet d'une agression physique à caractère homophobe (gifles, coups...), selon cette enquête réalisée par la fondation Jasmin Roy-Sophie Desmarais, en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès et la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), et dont l'AFP a obtenu une copie. 

C'est une "hausse significative" de cinq points, souligne l'Ifop, par rapport à sa dernière étude sur le sujet, publiée en juin 2018. 

Au cours des douze derniers mois, le nombre de victimes de violences physiques a doublé entre juin 2018 (3%) et avril 2019 (7%). Plus inquiétant: 60% d'entre elles admettent avoir pensé à se suicider au cours de l'année écoulée.

La tendance est en revanche stable concernent les injures (29%,+1 point), les destructions de biens (21%,=) ou encore les attouchements à caractère sexuel (22%,-2 pts).

Au total, plus d'une personne LGBT sur deux (55%, +2 pts) déclare avoir fait l'objet d'une agression homophobe, quelle qu'elle soit, au cours de sa vie.

Dans la majorité des cas, l'agresseur est un homme (78%), de moins de 30 ans (75%), qui agit en présence d'un groupe (61%), même si peu de victimes disent avoir été agressées par plusieurs personnes en même temps (21%).

Signaler les faits dans un commissariat (27%), porter plainte officiellement (20%) ou chercher de l'aide auprès d'une association LGBT (19%) reste une attitude minoritaire chez les victimes, selon l'étude.

Cet "environnement homophobe" conduit de nombreuses personnes LGBT à adopter des "stratégies d'invisibilité", comme éviter de se tenir la main (62%) ou de s'embrasser (63%) en public, et des "stratégies d'évitement", comme ne pas se rendre dans certains quartiers (37%) ou rentrer seul chez soi (33%), observe l'Ifop.

Ces résultats, dévoilés à quatre jours de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le 17 mai, seront présentés mardi à Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes.

L'étude a été réalisée par l'Ifop, avec un questionnaire en ligne du 12 mai au 24 avril 2019, auprès de 1.229 personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres, âgées de 18 ans et plus et résidant en France métropolitaine, représentant un échantillon représentatif selon la méthode des quotas.

Posté par stetienne à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 avril 2019

de toute facons ca continura

tran qu on aura pas reformé le systeme judiciaire ubuesque et ultra laxiste: trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

construisons des bagnes et des prisons low cost  ou les racailles devront casser des cailloux si elles veulent boire et avoir de quoi bouffer

https://amp.lefigaro.fr/actualite-france/93-sideration-apres-l-agression-d-une-enseignante-au-cri-de-c-est-un-attentat-20190413

Posté par stetienne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2019

les bienfaits de l'immigration lol

quand on pense que nos merdes de collabos de l umpuante ripoublicain pspuant la republic en merde font rentrer ces merdes en France au lieu de leur enlever nationalite française et les renvoyer au bled où ils iront traire leurs chameaux

Isère : les invités d'un mariage sèment la panique sur l'autoroute

Le chauffeur du marié a été contrôlé à 213 km/h sur l'autoroute, rapporte « Le Dauphiné ». Le cortège s'était déjà fait épingler dans la matinée.

Par
Modifié le 08/04/2019 à 08:51 - Publié le 07/04/2019 à 15:24 | Le Point.fr
En fin de matinee, les proches de la mariee ont dans un premier temps enchaine les infractions au Code de la route alors qu'ils allaient la chercher a Lyon.

En fin de matinée, les proches de la mariée ont dans un premier temps enchaîné les infractions au Code de la route alors qu'ils allaient la chercher à Lyon.

© MaxPPP

Ce n'est sans doute pas de cette manière que les nouveaux époux auraient voulu fêter leur mariage. Leur journée a été marquée par plusieurs rebondissements dont ils se seraient bien passés. Un cortège de mariage isérois s'est fait remarquer des forces de l'ordre. Samedi 6 avril, les invités d'un couple se sont fait épingler à deux moments différents de la journée, et ce, avant même que la cérémonie ait commencé, rapporte Le Dauphiné. En fin de matinée, les proches de la mariée ont dans un premier temps enchaîné les infractions au Code de la route sur l'A48 alors qu'ils allaient la chercher à Lyon. En plus de klaxonner joyeusement, les invités avaient orné leur capot de drapeaux qui, sous l'effet du vent, masquaient leur plaque d'immatriculation et gênaient les autres conducteurs. Selon le quotidien régional, certains d'entre eux se sont même arrêtés sur la route pour ensuite accélérer et ont dépassé d'autres voitures sans les avertir.

Le chauffeur du marié contrôlé à 213 km/h

Ce comportement dangereux est arrivé jusqu'aux oreilles des gendarmes, qui ont accueilli les conducteurs au péage et les ont verbalisés pour changement de file non justifié, usage intempestif des avertisseurs sonores ou encore stationnement sur voie de circulation. Si le cortège a pu reprendre sa route tranquillement, un autre invité du couple a donné du fil à retordre aux autorités un peu plus tard dans la journée. Lors d'un contrôle de vitesse sur l'autoroute A43, les gendarmes ont arrêté un conducteur roulant à 213 km/h. Surprise, il s'agissait du chauffeur du marié, très en retard pour aller chercher l'homme du jour et l'emmener à la cérémonie.

Lire aussi Gilets jaunes : brutal épilogue pour les amoureux du péage

Le jeune homme, âgé de 21 ans, explique alors avoir pris du retard après avoir accroché sa voiture de location. Problème, il est titulaire d'un permis probatoire et a donc dépassé de 103 km/h la vitesse maximum autorisée. Pour couronner le tout, le jeune homme a été dépisté positif au cannabis et conduisait donc sous l'usage de stupéfiants. Les gendarmes ont récupéré les clés du véhicule, qui a été immobilisé sur une dépanneuse. Quant au jeune conducteur, rien ne dit s'il a pu finalement rejoindre la noce et à quelle heure. Espérons que la mariée n'a pas attendu trop longtemps son futur époux.

Posté par stetienne à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,