03 novembre 2017

ras le bol de la jsutice spectacle

procès du frère Merah ou la justice spectacle !

trop de jugeotte trop d'avocaillon

une balle dans la tete de l autre merde et expulsion de sa famille de merde et bon debaras

 

Posté par stetienne à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 novembre 2017

c est pas la vieille momie collomb qui va faire quelque chose de toute facons

halloween,racailles,voitures brulées,justice laxiste,juges laxistes ,gerard collomn,macron,insécurité , banlieues

la france part completement en couille

il y a mille racailles à flinguer en france et 10000 à mettre aux bagnes et il faudra le faire

et comptez pas sur mini micro micron ce mec est complètement incompétent  comme ses prédécesseurs

Toulouse: voitures brûlées et policiers ciblés pour la nuit d'Halloween
http://actu.orange.fr/france/toulouse-v ... Rj6lY.html

Une quinzaine de voitures ont été brûlées en particulier dans les quartiers sensibles du Mirail et d'Empalot, où les policiers ont été pris pour cibles, selon le porte-parole du syndicat policier.

http://www.letelegramme.fr/fait-divers/ ... 724753.php


Des départs de feu volontaires ont enfin mobilisé à de nombreuses reprises les pompiers.
Notamment à Rennes et en Ille-et-Vilaine où, ce mercredi matin, des habitants ont retrouvé leur voiture brûlée. Des poubelles ou des containers à vêtements ont subi ici et là le même sort.
C'est le cas notamment à Brest ou à Quimper, où des voitures ont également brûlé

la lista a wauquiez s'allonge s'allonge
http://c.leprogres.fr/faits-divers/2017 ... -lyonnaise

Posté par stetienne à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 octobre 2017

la france antisémite des banlieues couscouteuses

avec la complicite des elus d'extreme gauche collabos à l'islam

tolérance zero pour la racailles islamique  de banlieue et les collabos politicares et jugeottes qui les protegent

Insultes, menaces et même violences… Certaines familles, principalement franciliennes, choisissent de quitter leur quartier pour vivre dans des secteurs où elles se sentent davantage en sécurité.

«Mais qu'est-ce qu'on a fait pour devoir fuir et vivre cachés comme des malfrats?» Cela fait maintenant cinq mois que Sophie*, Laurent et leurs trois enfants ont dû quitter, en catastrophe, leur pavillon de Romainville, en Seine-Saint-Denis. Après s'être fait cambrioler en mars, cette famille retrouve un matin de mai sa voiture pneus crevés, taguée au tournevis en grosses lettres: «Juif», «Israël», et une étoile de David… «Ça fait trop, ils vous ont repérés, partez!», leur conseille la police.

Agressions, vandalisme, menaces, injures, ce sont des dizaines d'actes antisémites que le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) recense chaque année. Certes, leur nombre a baissé en 2016, selon les statistiques officielles. Mais dans certaines banlieues, cet «antisémitisme étouffé», regrette le BNVCA, est tellement prégnant qu'il pousse de nombreux juifs à déménager. Pas forcément pour Israël, mais en une sorte d'«alya intérieure», pour d'autres communes plus tranquilles.

Selon une étude de la Fondation pour l'innovation politique, publiée en septembre, sur la violence antisémite en Europe, la France, qui compte la plus importante communauté juive d'Europe, présente aussi le plus grand nombre d'incidents violents, estimés à 4092 sur la période 2005-2015. Elle obtient un score bien supérieur à celui des autres pays lorsqu'il est question d'envisager l'émigration, la crainte d'être agressé physiquement et l'antisémitisme: 60 % des Français juifs se disent «inquiets d'être agressé(e)s physiquement dans la rue parce que juif (ve)s». Dans la rue, «et depuis quelque temps au sein même de leur domicile», souligne le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Francis Kalifat, qui a appelé les autorités «à une vigilance renforcée et à des sanctions exemplaires et dissuasives» après qu'une famille juive a été séquestrée, violentée et cambriolée en septembre à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis.

«Il faut que la politique de l'autruche cesse», réclamaient pour leur part dans une tribune une quinzaine de personnalités après le meurtre de Sarah Halimi, une retraitée juive orthodoxe, aux cris d'«Allah akbar», en avril dernier.

Le phénomène commence lors de la seconde intifada, en 2000, et se ressent fortement en région parisienne, où vit la moitié des quelque 500.000 juifs de France. Aux chiffres déjà impressionnants de l'alya, l'émigration juive vers Israël (5000 départs en 2016, 7900 en 2015), à l'exil vers des pays comme la Grande-Bretagne, les États-Unis ou le Canada, vient s'ajouter une «forte mobilité», globalement de l'Est vers l'Ouest parisien, selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'Ifop, et auteur de L'An prochain à Jérusalem?**. «On constate des pics de violences antisémites, soit en lien avec ce qui se passe au Proche-Orient, soit après des cas médiatisés, comme les affaires Merah ou Sarah Halimi, analyse le politologue. Cela rend ces faits encore plus insupportables et angoissants.»

La Seine-Saint-Denis particulièrement touchée

Sophie et Laurent viennent de retrouver un logement social. Plus petit, plus loin, et «avec tout à refaire». «Nous qui avions entièrement réaménagé notre pavillon loué à Romainville, nous devons repartir de zéro!, se lamentent-ils. À 50 ans, nous voilà à quémander des heures supplémentaires.» Encore très perturbée, Sophie n'a pas encore signalé son changement d'adresse à La Poste. «Mais le plus dur, confie-t-elle les larmes aux yeux, c'est que personne, ni la mairie, ni les voisins, n'a pris de nos nouvelles.» Paul, lui, aura sans doute du mal à vendre sa maison de Noisy-le-Grand. En avril, deux enveloppes ont été déposées dans sa boîte aux lettres. Avec à chaque fois une balle et des menaces: «Allah akbar boum boum», «À mort les juifs», «C'est bien vous la cible», «La 3e balle est pour toi ou ta famille». Puis les murs ont été tagués: «Vive Daech.» «Comment voulez-vous que je laisse mes quatre enfants jouer dans le jardin?, interroge ce plombier. On a déménagé, mais ils font des cauchemars, ma femme est terrorisée, et moi, au moindre bruit, je me réveille en sursaut. Quant aux tags, la mairie a eu beau venir les effacer, ils sont revenus, il y a dix jours encore…» Cela faisait cinquante ans qu'elle habitait cette HLM de Stains: Monique, 87 ans, ne veut plus y mettre les pieds. Fin août, elle a reçu un courrier, «Je vais vous tuer», signé «Ramé». Elle y voit «Merah», «en verlan». Sauf que la police, raconte-t-elle, lui a dit qu'«une seule lettre ne suffit pas pour porter plainte». Quant à Alain, qui vient de quitter Bondy, sa plainte pour «discrimination raciale ou religieuse» a été classée: «sale juif, vive la Palestine», avaient écrit les cambrioleurs au rouge à lèvres sur le mur de sa chambre. Mais les ados retrouvés deux jours plus tard au volant de sa voiture n'ont jamais parlé.

En Seine-Saint-Denis, particulièrement touchée, les actes antisémites seraient «encore plus nombreux» dans les communes communistes, selon Sammy Ghozlan, président du BNVCA. «Certains élus font du palestinisme sans discernement: jumelages avec des villes palestiniennes, soutien au mouvement Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), contre les produits israéliens, et quand il y a des manifestations sociales, on laisse des gens crier “mort aux juifs!”, explique-t-il. http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... lieues.php

Posté par stetienne à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2017

l'echec de l immigration et la déliquescence du systeme judiciaire

il faut instaurer le zero immigration et la décroissance en population. le pretendu besoin en immigration est le grand mensonge du 21 eme siecle et est utilisé par le medef pour detruire les acquis sociaux  et la cohérence de notre societé ( divisé pour mieux regnier)

si l on rajoute a cela un systeme judiciaire totalement ubuesque et ultra laxiste on en arrive  acette aberation que sont les banlieues francais

arretons de faire venir des gens qui ne souhaitent pas s'integrer  et qui remplissent les prisons

Trafics, chômage, violence... la jeunesse délaissée de la cité de la Grande Borne

https://goo.gl/qy51rY

Posté par stetienne à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 octobre 2017

qu on la renvoie en afrique cette connasse de sonia nour

 
elle na rien à faire en france________________________________________________________________________________________________

03 oct. 2017, 18:54
Image

Image

Sonia Nour a été suspendue par la mairie communiste de La Courneuve après avoir qualifié sur Facebook le terroriste de Marseille, qui a tué deux jeunes femmes, de «martyr».
https://francais.rt.com/france/44132-co ... lle-martyr

Posté par stetienne à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2017

les paixetamour vs les stygmatisonspas

quand les stygmatisons pas en aurront marre de se faire egorger par les paixetamour ca changera peut etre quand au medef qui fait venir cette immigration bas de gamme rassuréz vous ils ont leur jet privée et ne mettent jamais les pieds dans ces lieux pourries et dangereux que sont les gares

et c est pas l etat d'ugence qui empechera le moindre attenta le sul petit truc positif c est que maintenant on les flingue ce qui evite qu ils soient remis en liberté par la jugeotte d'extremegauche

islam racailles medef terroriste stygmatisons pas paixetamour

Posté par stetienne à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2017

le Brésil

Santa Marta, symbole de l'échec de la "pacification" des favelas de Rio

La loi du silence est à nouveau en vigueur, de peur des représailles. "Ici, il vaut mieux dire 'je ne sais pas, je n'ai rien vu'", résume la cliente d'un salon de coiffure.

Les chiffres officiels font froid dans le dos: lors du premier trimestre 2017, 623 fusillades ont été recensées dans des favelas censées être "pacifiées", sept par jour en moyenne.

Posté par stetienne à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

portrait d'un fils de pute:Steeve Ruben

je suis pour le retablissement de la peine de mort  pour les trafiquants de drogue et pour la reforme du systeme judiciaire de maniere à interdire les relaxes pour mauvais dossier 

a ce niveau je suis meme pour la methode duarte

en tous cet enculé est un beau fils de pute il ne meriterait qu une balle dans la tete ca ferai une ordure en moins sur terre

j'espere qu une chose c est que ses merdeux si il en a ce fils de pute de steeve rubens finiront lopes drogués qu il les voient crever

Source: Externe

 

Trafic de drogue : l'avocat des beaux quartiers chouchou des cités


Posté par stetienne à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,