31 mars 2019

un nouveau scandale de ce gouvernement de merdes

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0600991571931-exclusif-reforme-des-retraites-pas-de-reversion-pour-les-pacses-2256424.php?xtor=EPR-130&_ope=eyJndWlkIjoiMjE1NzUyNyJ9

L'équipe de Jean-Paul Delevoye va rediscuter de la transformation des pensions de réversion dans le futur régime universel. Les couples non-mariés en seraient toujours exclus.

Tant pis pour les unions libres et les couples pacsés. Dans le cadre de la réforme des retraites , il n'est pas prévu qu'ils accèdent au droit à une pension de réversion - versée aux veufs ou veuves du conjoint décédé. C'est ce que laisse entendre le document de travail que l'équipe du haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a fait parvenir aux partenaires sociaux pour en discuter la semaine prochaine.

« La pension de réversion s'inscrit dans la continuité d'une obligation légale de solidarité au sein du couple. Le mariage impliquant cette obligation, il demeurerait une des conditions au bénéfice de la pension de réversion », est-il mentionné dans ce texte dont « Les Echos » ont obtenu une copie.

Sujet explosif

La possibilité d'ouvrir les droits aux non-mariés avait été laissée ouverte, suite aux séances de juin-juillet 2018, qui portaient déjà sur ce sujet explosif. La multiplication des unions libres, et la diversité des formes de vie commune, plaident pour une meilleure prise en compte des veufs et veuves ayant vécu en concubinage. Cinq mariages sont conclus chaque année pour 4 pacs. Cependant, comme l'a souligné le haut-commissariat, un mariage dure en moyenne quinze ans contre moins de trois ans pour un pacs.

Refermer cette porte permet en tout cas d'éviter un dérapage des coûts, la réversion bénéficiant  déjà 4,4 millions de personnes pour un coût de 34 milliards d' euros, soit 1,5 point de PIB. On ne devra donc pas réduire les futurs droits des couples mariés pour créer de nouveaux droits, sachant que la réforme doit se faire à budget constant.

L'option du partage des droits au moment du divorce

Comme promis en octobre, lorsque les fondements du futur régime universel ont été posés par Jean-Paul Delevoye, le document de travail réaffirme que les retraités actuels (et ceux qui partiront d'ici à 2024) conserveront leurs pensions de réversion et leurs droits à réversion en cas de décès du conjoint.

En revanche, les générations qui prendront leur retraite à partir de 2025 « bénéficieront des mêmes prestations pour chaque euro cotisé », comme promis par Emmanuel Macron via Twitter en juin 2018. Qu'ils soient indépendants, fonctionnaires, ou salariés, les mille nuances des 42 régimes de retraite actuels vont disparaître pour laisser place à une règle unique.

Tout devra être négocié pied à pied : faudra-t-il avoir au moins 62 ans pour bénéficier d'une réversion, ou avoir déjà liquidé sa propre retraite, demande le haut-commissariat ? Le montant versé devra-t-il être plafonné ? Faudra-t-il comme dans plusieurs régimes actuels gagner moins de 1.700 euros pour y avoir droit ? Y aura-t-il une durée de mariage minimale, et une suppression des droits en cas de remariage ? Pour les divorcés, l'option du partage des droits à retraite entre époux demeure ouverte : elle permet de solder les comptes dès le divorce.

Maintien du niveau de vie du conjoint survivant

Mais la grande question, non tranchée à ce stade par l'équipe Delevoye, sera celle du taux de réversion. Actuellement, on a grosso modo droit à 50 % de la pension du disparu dans la fonction publique, 54 % au régime général, 60 % chez les non-salariés. Le principe retenu est le maintien du niveau de vie du conjoint survivant.  Dans l'OCDE, la moyenne tourne autour de 50 %.

C'est aussi le taux qui permet de compenser la dissymétrie des rôles entre les femmes et les hommes, selon le Conseil d'orientation des retraites (COR), sachant qu'en moyenne au sein des couples en âge de travailler en 2011, femmes et hommes apportent respectivement 36 % et 64 % des revenus d'activité et de remplacement.

Toutefois, ajoute-t-il, une réversion à 50 % ne garantit pas en soi le maintien du niveau de vie. Pour jouer ce rôle d'« assurance-veuvage », il faudrait un taux variant entre 33 % et 67 % : la réversion ne serait plus un pourcentage de la pension du disparu, mais « la différence entre les deux tiers de la somme des pensions des deux conjoints et la pension du conjoint survivant », explique le COR dans ses travaux publiés en janvier.

Posté par stetienne à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2019

pas de reforme des regimes speciaux

la seul chose à faire c 'etait supprimer les régimes spéciaux et évidement micron ne fait rien

ce gugusse est une véritable plaie pour la France

moi évidement je suis pour la suppression des régimes spéciaux et augmenter  la retraite de base pour tous le monde

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/regimes-speciaux-vont-ils-etre-maintenus_3218083.html

Posté par stetienne à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 septembre 2018

mini minuscule tout petit micron

devrait regarder cette vidéo

Posté par stetienne à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mai 2018

L'arnaque des retraités fantomes

Info 13 heures sur France2

6,5 milliards d'euros de retraites partent à l'étranger sans savoir si les bénéficiaires sont toujours vivant.

voir aussi le rapport du 20 septembre dernier, la Cour des comptes révèle que plus de 53 000 bénéficiaires inconnus touchent une retraite française dans un pays à l’étranger alors qu’ils n’y ont pas droit… ou qu’ils sont morts .Déja la France verse une retraite à tout étranger qui n'a jamais travaillés n'y naturellement cotisé ( sous conditions , presence sur le sol Français depuis plusieurs mois et age ) alors que beaucoup retraités qui touchent 800€ et qui ont du mal à joindre les 2 bouts.

Posté par stetienne à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2018

soutient total au retraité

qui a fait un doigt d'honneur a minuscule miscropique mini micron

Un homme de 61 ans a été interpellé ce mercredi et placé en garde à vue, en marge de la visite présidentielle à Saint-Dié-des-Vosges. Le retraité aurait fait un doigt d'honneur au président Emmanuel Macron, rapportent ce vendredi nos confrères de Vosges-Matin.

Le geste indélicat aurait eu lieu lors d'un échange entre des retraités et le chef de l'État sur la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée).

 

Posté par stetienne à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2017

sont cons les vieux ils n avaient qu a voter pour marine aussi

Taxe d'habitation : la grosse bourde du gouvernement envers les retraités

le probleme des vieux cons c est qu ils vivent toujours en 1940 leszureslesplussombres alors que l ennemi actuel c est l silam l immigration et les putes collabo liberal et du medef

 

quand a mini micron il n est pas le président d ela france ce bellatre ridicule

Posté par stetienne à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 août 2017

une belle merde cet attali

Source: Externe

et moi je reve d'une societé sans attali parasite parmis les parasites vivement qu il débarasse la planete

Cette ordure n'en parle plus , sans doute le manque de courage de s'appliquer en premier la proposition maintenant qu'il a plus de 60 ans

"L'euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures" Jacques Attali (1981)

http://www.genethique.org/fr/leuthanasi ... YdTPOnfPjr

Jacques Attali

"Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures."

 

Enregistrer

Posté par stetienne à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2016

Les italiens prendront leur pension à 75 ans

https://fr.express.live/2016/04/28/italiens-prendront-pension-a-75-ans/

on resume

faut faire des etudes donc travailler plus vieux conaitre le chomage regulierement et travailler jusqua 75 ans alors que les entreprises virent a 50 ans

la solution c'est d'instaurer le revenu universel

je suis pour l instauration du revenu universel financer sur les retraites aisées et les hauts revenus

Posté par stetienne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2015

parlement-des-retraites-en-or-massif

parlement-des-retraites-en-or-massif

 

les memes trouducul qui s'etonennt de la monte du fn

ils auraient du regarder l'émission sur louis 16  et sa coupe au ras de la nuque car ils risquent de finir pareil

Posté par stetienne à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,