11 août 2017

une belle merde cet attali

Source: Externe

et moi je reve d'une societé sans attali parasite parmis les parasites vivement qu il débarasse la planete

Cette ordure n'en parle plus , sans doute le manque de courage de s'appliquer en premier la proposition maintenant qu'il a plus de 60 ans

"L'euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures" Jacques Attali (1981)

http://www.genethique.org/fr/leuthanasi ... YdTPOnfPjr

Jacques Attali

"Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures."

 

Enregistrer

Posté par stetienne à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2016

Les italiens prendront leur pension à 75 ans

https://fr.express.live/2016/04/28/italiens-prendront-pension-a-75-ans/

on resume

faut faire des etudes donc travailler plus vieux conaitre le chomage regulierement et travailler jusqua 75 ans alors que les entreprises virent a 50 ans

la solution c'est d'instaurer le revenu universel

je suis pour l instauration du revenu universel financer sur les retraites aisées et les hauts revenus

Posté par stetienne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2015

parlement-des-retraites-en-or-massif

parlement-des-retraites-en-or-massif

 

les memes trouducul qui s'etonennt de la monte du fn

ils auraient du regarder l'émission sur louis 16  et sa coupe au ras de la nuque car ils risquent de finir pareil

Posté par stetienne à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2014

espérance de vie

10371754_745755598798017_1307930903106075664_n

Posté par stetienne à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2013

la république exemplaire de mollande 1ere suite

Et candidate "socialiste" à la mairie de Paris (cherchez l'erreur)...

Anne Hidalgo, 53 ans, retraitée depuis juillet 2011
http://www.atlantico.fr/decryptage/anne ... 5o1PEEe.99


Alors que François Hollande a insisté sur les efforts à faire en matière de durée de cotisation, la candidate socialiste à la mairie de Paris, ancienne directrice du travail, a été "admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande" à compter du 1er juillet 2011.

François Hollande a été catégorique jeudi dernier sur France 2 : l'allongement de la durée de la vie implique des efforts de toutes et tous et notamment que le temps passé au travail pour faire valoir ses droits à la retraite soit allongé... C'est beau, c'est juste, c'est responsable ! Mais enfin il y a des petit(e)s malin(e)s qui ont su dégainer plus vite... Ainsi Anne la Dauphine a-t-elle fait ses valises à tout juste 52 ans pour jouir d'une retraite bien méritée. Elle peut donc cumuler sa pension avec ses indemnités d'élue et, si elle devenait - ce qu'à Paris ne plaise - maire de la ville, elle se ferait une jolie pelote !

Ah, le Journal officiel ! Peu de gens le lisent et ils ont tort. Car, on y trouve de temps à autres des pépites comme celle-ci, perdue dans l'édition du 5 février 2011 et que nul n'a remarqué : "Par arrêté du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé en date du 27 janvier 2011, Mme Anne HIDALGO, directrice du travail, est radiée des cadres et admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande, à compter du 1er juillet 2011."

Cette avisée personne étant née le 19 juin 1959, elle avait donc à peine 52 ans quand elle a bénéficié de cette agréable disposition. Plus finement encore, ayant dépassé de peu les 50 ans au 1er janvier 2011, elle a pu bénéficier d'une pension calculée sur la base de la législation en vigueur avant la loi du 9 novembre 2010, fort généreuse.

Le tout est assurément légal même si on peut constater avec amusement que cette Anne calculatrice s'est empressée de sauter dans le train avant qu'il ne soit trop tard. Bien joué ! On notera quand même que ces dispositions ont été abrogées car ruineuses pour l'Etat et totalement injustes au regard du sort des femmes travaillant dans le privé.

De plus, elle vont permettre à ladite Anne, inspectrice d'un travail qu'elle aura bien vite quitté, de jouir le reste de sa vie durant d'un cumul retraite + indemnités d'élue tout à fait sympathique. Que ce dispositif ait été conçu pour des femmes qui, du fait de leurs maternités, n'ont qu'une carrière " hachée " et des droits réduits ne l'a sans doute pas émue. Bah ... un fagot de plus sur le déficit budgétaire, qu'importe ! Toutes celles et tous ceux qui n'ont pas ou n'ont plus droit à pareilles largesses sauront lui pardonner sans le moindre sentiment d'envie.

Comment disent-ils déjà ? La République E-XEM-PLAIRE !!!!!
peut etre legal mais purement scandaleux quand le gros et mou mollande ose demander de faire des efforts aux francais

Posté par stetienne à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2011

Sénat: Ces très chères retraites complémentaires

pour rappel: je suis pour la suppression pure et simple du sénat

POLITIQUE - Certains sénateurs toucheraient jusqu'à 5.000 euros en plus de leur indemnité...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Etre sénateur, ça a du bon, surtout lorsque l’on est à la retraite. Certains d’entre eux toucheraient des compléments d’indemnité allant jusqu’à plus de 5.000 euros, révèle Médiapart ce vendredi.

Le règlement de la caisse de retraites du Sénat, publié en intégralité sur le site d’informations et «tenu secret jusqu’à présent», indique que les sénateurs les plus gradés (président de groupe, de commission, secrétaire de bureau, etc.) peuvent toucher des compléments allant de 700 à plus de 5.000 euros s’ils ont occupé l’une de ces fonctions pendant trois ans.

Médiapart estime ainsi que l’ancien sénateur Michel Charasse (ex-PS), par exemple, toucherait plus de 13.000 euros du Sénat, «qui s'additionnent à son indemnité de 12.000 euros au Conseil constitutionnel et à ses autres retraites.» Contacté par le site d’informations, le Palais du Luxembourg a refusé de s’exprimer sur un sujet qui pourrait faire tâche à deux semaines des élections sénatoriales

article_senat