Photos liées au tag 'santé'

Voir toutes les photos
06 novembre 2019

un rapport pointe la réalité de la "migration pour soins" :encore un scoop!!!!

il n y a que les gros con de sénateurs et députes et leur gros cul bien au chaud paye par nos impots pour s'apercevoir 20 ans apres qu il y a de l immigration médicale

et pendant ce temps la notre mutelle à augmenter de 300% en meme pas 5 ans

pour en finir avec cela il faut commencer par taper sur toutes ses assos bidon collabo à migrants qui sont complices des passeurs maffieux. virer les juges laxistes et creer un corps de juge spécialisé  dans l'immigration illegale et les surveiller politiquement et bien évidement supprimer la cmu et l ame pour les étrangers et ceux qui n'ont pas la nationalité française

tolérance zero pour l immigration

Et c'est nous qui sommes surtaxés pour assumer les soins de ceux qui parfois ont mis par terre 35000 de nos soldats!

Méditez ça et revenez nous voir, Messieurs les « bisounours » et détracteurs sur TOUT...et pendant ce temps là, nos banlieues se radicalisent lentement mais surement, à un point tel qu'on se demande si on est encore en France, dans certaines..

La folie administrative française est à son paroxysme. alors que nous croulons sous les 400000 normes (80000 en Allemagne) qui étouffent les entreprises, il à fallut un "rapport" pour constater ce que tout le monde sait depuis des années. Suffit de faire un tour dans un hôpital d'une grande métropole.

Les données des hôpitaux permettent d'identifier des suspicions de "migration pour soins" sur certains actes très spécifiques, qui connaissent des augmentation très élevées.

 Un hôpital à Créteil, le 5 juin 2019. ( AFP / STEPHANE DE SAKUTIN ) Un hôpital à Créteil, le 5 juin 2019. ( AFP / STEPHANE DE SAKUTIN )

"La migration pour soins n'est clairement pas un phénomène marginal", selon un rapport sur l'aide médicale d'État (AME) publié mardi 5 novembre. Alors que le gouvernement détaille ses annonces sur la politique migratoire , le document formule une quinzaine de propositions contre la fraude et les abus.

Les données transmises par les hôpitaux sur les bénéficiaires de l'AME ont permis de "détecter des atypies" dans certaines dépenses, en particulier "les accouchements, l'insuffisance rénale chronique, les cancers et les maladies du sang" , précise ce rapport des inspections générales des affaires sociales (Igas) et des finances (IGF). 

"MIGRATION POUR SOINS" SUR 43% DES DIALYSES

Missionnées en juin par le Premier ministre, Édouard Philippe, ces deux administrations observent, sur la période 2015-2018, une augmentation "particulièrement élevée" du nombre de séances de dialyse (+20% par an), de chimiothérapie (+13%) et de radiothérapie (+8%). L'Igas et l'IGF ont aussi analysé un échantillon de 180 dossiers anonymisés, "qui suggère (...) une suspicion de migration pour soins" pour 43% des cas de dialyse et 25% des chimiothérapies .

Ce constat vient à l'appui de 14 propositions, principalement axées sur la lutte contre la fraude et les abus.

Certaines ont déjà été évoquées par l'exécutif ces dernières semaines, comme le croisement des fichiers de visas touristiques et des bénéficiaires de l'AME, ou le délai de carence de trois mois pour l'accès des demandeurs d'asile à la Sécu de base (PUMa). La mission recommande également, pour les bénéficiaires de l'AME, un autre délai de carence, de neuf mois, pour "certains soins programmés non-essentiels" comme certains actes chirurgicaux (obésité, cristallin, orthopédie).

RENFORCER LES CONTRÔLES

Le rapport suggère en outre "de renforcer fortement les modalités de contrôle" des demandes d'AME, notamment en demandant "systématiquement la pièce d'identité" des personnes qui déclarent héberger un étranger.

Pour les demandes acceptées, elle préconise de limiter à deux mois le délai pour le retrait de la carte d'AME, faute de quoi elle "serait détruite et les droits clos", afin de "prévenir les allers-retours vers (le) pays d'origine".

Posté par stetienne à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 septembre 2019

Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs

https://www.citizaction.fr/petition/pillage-de-la-secu-stop-aux-fraudeurs/

Selon leurs estimations, au moins 1,8 million de comptes de sécurité sociale seraient frauduleux. On parle de 10 % de la totalité des comptes. C’est énorme !

Attribués sur la base de faux documents ou de fausses déclarations ils permettent ainsi à des milliers d’arnaqueurs de vider tranquillement les caisses de la Sécu en se faisant octroyer toutes sortes d’aides auxquelles ils ne devraient pas avoir droit.

Et la faille se trouve dans les comptes des « bénéficiaires nés à l’étranger »…

Pour tenter de rassurer les Français, et aboutir à une estimation « plus juste » des conséquences de ces fraudes, il y a quelques semaines, une enquête sénatoriale sur la fraude aux faux numéros de sécurité sociale attribués aux personnes nées à l’étranger a été publiée.
 
Et depuis, voici ce qu’on lit partout dans la presse : « La commission des Affaires sociales du Sénat estime le coût de la fraude aux faux numéros de sécurité sociale à 140 millions d’euros, bien loin des milliards évoqués. »
 
Rassurant n’est-ce pas ? Eh bien, pas totalement !
 
Car voilà, lorsque l’on ouvre le rapport sénatorial, les chiffres sont étrangement bien différents !
 
Tenez-vous bien : contrairement à ce que clament les journaux, le rapport indique que la fraude aux faux numéros coûterait entre 200 et 800 millions d’euros aux contribuables !
 
Et on ne parle ici que d’un seul type de fraude ! Si on ajoute les fraudes aux prestations maladie, le gaspillage de deniers publics est estimé jusqu’à 1,170 milliard d’euros !!!
 
C’est tout simplement scandaleux !
 
Mais pourtant, malgré ces chiffres faramineux qui démontrent l’urgence d’agir pour en finir avec ces pratiques infâmes qui dilapident l’argent de vos impôts ; le sénateur en charge de l’enquête a eu le toupet de déclarer à la presse que la fraude aux immatriculations n’est finalement pas « un sujet critique » !
 
Autrement dit : que 200 millions, 800 millions ou 1 milliard d’euros d’argent public se volatilise chaque année dans la poche d’escrocs n’est pas si grave !!!
 
… surtout quand on sait que le déficit de la sécurité sociale va atteindre les 5 milliards d’euros cette année…
Chère Madame, Cher Monsieur,
 
Connaissez-vous la dernière trouvaille des pouvoirs publics pour lutter contre la fraude sociale qui coûte chaque année des centaines de millions d’euros aux contribuables ?
 
Une « formation anti-mensonge » destinée aux agents de la Sécu.
 
Ceci pour la « modique » somme de… 749 999 euros HT maximum, par période de 12 mois !
 
C’est ce que révèle l’appel d’offre ahurissant déposé début juillet, sur la plateforme des marchés publics, par l’institut qui forme les personnels de la protection sociale.
 
La fraude sociale explose en France et on sait que la faille se trouve dans le système de gestion des comptes des bénéficiaires nés à l’étranger.
 
Tout ça à cause d’une procédure d’intégration au système de protection sociale qui n’est pas automatisée et un processus de contrôle défaillant. Alors les faux documents et les faux comptes foisonnent.
 
Mais comme d’habitude, au lieu de s’attaquer directement au problème là où il se trouve, la Sécu fait diversion et décide d’apprendre à ses agents « à détecter les mensonges dans les dires verbaux, les écrits et savoir décrypter le langage non verbal ». Grotesque !
 
Surtout quand on sait que la plupart des échanges entre les agents et les bénéficiaires se font à distance, via l’outil informatique et que les agents de recouvrement de la Sécu sont déjà formés aux techniques équivalentes d'"ATES ", auditions, techniques d'entretiens spécialisés. Au vu des résultats et des centaines de millions d’euros détournés chaque année, ce n’est donc à l’évidence pas la meilleure méthode…
 
Ce laxisme des pouvoirs publics est inacceptable ! Il est urgent d’agir !

Posté par stetienne à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 août 2019

Nice. Une aide-soignante agressée par un patient à qui elle posait une perfusion https://f7td5.app.goo.gl/KpHuy

Nice. Une aide-soignante agressée par un patient à qui elle posait une perfusion

ma solution

on supprime sécurité sociale,cmu,ame..........  aux agresseurs de personnels médicales

1er avertissement suppression 1 an

2eme avertissement suppression 3 ans

3eme avertissement suppression à vie

probleme résolu en meme pas  1 an

Posté par stetienne à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2018

louis pasteur

Posté par stetienne à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 avril 2018

un-nouveau-danger-dans-nos-assiettes

http://www.liberation.fr/debats/2018/04/16/un-nouveau-danger-dans-nos-assiettes_1643676

Un nouveau danger dans nos assiettes ?

Source: Externe

Des scientifiques s'alarment des risques potentiels des SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase), très utilisés en agriculture.

Pas un jour ou presque sans études alarmantes sur l’impact des pesticides sur la santé humaine et l’effondrement de la biodiversité (insectes, oiseaux…). Le mot vient de l’anglais «pest» (animal ou plante «nuisible») et du latin «caedere» (tuer). Désormais omniprésents dans l’air, l’eau, nos aliments, ces poisons visent à éliminer «mauvaises herbes» (herbicides), insectes (insecticides), champignons (fongicides), limaces (molluscicides), rongeurs (rodenticides), vers (nématicides) ou corbeaux (corvicides). Sauf qu’ils affectent aussi d’autres êtres vivants. Jusqu’ici, ce sont surtout les dangers des herbicides et insecticides qui ont défrayé la chronique, en particulier le glyphosate («cancérogène probable» pour l’OMS) et les néonicotinoïdes «tueurs d’abeilles». Mais les fongicides pourraient eux aussi s’avérer toxiques au-delà de leur cible : des scientifiques alertent dans Libération sur les risques potentiels des SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase), très utilisés en agriculture.

Alerte scientifique sur les fongicides

Après les effets nocifs des insecticides et herbicides utilisés dans l’agriculture, des chercheurs dénoncent dans «Libération» des produits, les «SDHI», qui empêchent le développement des champignons en bloquant leur respiration. Passant dans la chaîne alimentaire, ils pourraient affecter gravement la santé des humains.

Dans la série des dangers des pesticides pour l’environnement et la santé humaine, vous aimez l’épisode sur les herbicides (comme le glyphosate, la substance active du Roundup de Monsanto et ses génériques) et celui sur les insecticides (tels les néonicotinoïdes ou le fipronil «tueurs d’abeilles»), tous deux loin d’être achevés ? Vous allez adorer celui sur les fongicides, qui démarre tout juste. Lire l'intégralité de l'article

A lire aussi

Une révolution urgente semble nécessaire dans l’usage des antifongiques par des chercheurs et des scientifiques

Dans une tribune publiée en exclusivité, des chercheurs appellent à suspendre l’utilisation de ces produits utilisés dans l’agriculture tant qu’une estimation des dangers pour la santé n’aura pas été réalisée par des organismes publics et indépendants des industriels.

Nous sommes un collectif de chercheurs, cancérologues, médecins, et toxicologues, du CNRS, de l’Inserm, de l’Université, et de l’Inra. Au moment où se multiplient les communications alarmantes sur l’effondrement de la biodiversité en France, en Europe et dans le monde, il nous paraît urgent d’attirer l’attention sur les risques potentiels pour la santé humaine et l’environnement de l’usage d’une classe de pesticides, les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase), désormais utilisés à grande échelle comme antifongiques en agriculture. Lire l'intégralité de la tribune 

Posté par stetienne à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2017

les biens faits des arbres

Les Arbres Santé 2 Novembre 2017

Posté par stetienne à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 février 2016

les pesticides

ah le vin de bordeaux le saint emilion millisime et son petit coup de pesticide et sulfites lol

http://www.terraeco.net/Ce-mardi-sur-France-2-les,64321.html


CASH INVESTIGATION / La surprise d’Elise Lucet au Ministre de l’Agriculture

 

Posté par stetienne à 19:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2016

le virus zika arrive en france

mais il risque d'etre decu dans certain coin  :mdr::mdr:

Image

 

 

Posté par stetienne à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2015

surdité des adolescent

et beh la belle génération que voila la

inculte et ignorant avec le mamouth où l'on apprend plus rien.

cancéreux des poumons avec leur cannabis.

et sourd comme des pots de chambre à 50 ans!!!!!!!!!!!

surdité des adolescents rotated

 

Posté par stetienne à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :