21 juin 2018

les maffieux x enarque

Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, zones franches, exonération de la taxe foncière, facilités comptables, niches et allégements en tous genres : au fil des décennies, les pouvoirs publics ont taillé un environnement fiscal et réglementaire sur mesure pour le patronat, sans aucune contrepartie. L’État-providence fonctionne donc très bien… pour les entreprises.
Quant aux frais généraux, il s’agit d’un fourre-tout extensible à volonté. À côté des charges d’exploitation bien réelles, on y trouve des dépenses dont on peut douter qu’elles soient utiles ou nécessaires à la réalisation du bénéfice. C’est le cas, en particulier, des dépenses des dirigeants transformées en charges d’exploitation, puis en éléments du prix de revient, et supportées en fin de parcours par le consommateur : un transfert légal sur les plus faibles des dépenses des plus favorisés.

Car les hauts cadres ont des goûts exigeants : hôtels de luxe, meilleurs restaurants, première classe dans les avions, limousines de fonction, cartes de crédit maison, sièges sociaux opulents, galas et réceptions somptueux, villégiatures de rêve. Séminaires, colloques ou réunions stratégiques ont plus souvent lieu dans des bâtiments historiques rénovés proches de terrains de golf, voire dans les meilleures stations de sport d’hiver, que dans des banlieues industrielles. L’État prête d’ailleurs son concours en louant les joyaux du patrimoine national pour les réceptions éblouissantes des dirigeants de grandes entreprises : Sainte-Chapelle, château de Versailles, Musée du Louvre... Un exemple parmi tant d’autres : en avril 2017, M. Bernard Arnault, première fortune de France, a reçu à dîner une brochette de deux cents invités de marque dans la prestigieuse salle des États du Louvre, entre La Joconde, de Léonard de Vinci, et Les Noces de Cana, de Véronèse, pour le lancement d’un modèle de sac Louis Vuitton. À la charge de l’entreprise, c’est-à-dire en partie à celle des contribuables.

Inventorier l’ensemble des niches fiscales relève de la gageure. On en compte plusieurs centaines, qui ne bénéficient pas uniquement aux entreprises. Leur coût global s’élève à plusieurs dizaines de milliards d’euros par an, pour une efficacité que la Cour des comptes conteste.
Beaucoup plus considérable et dispendieux : le CICE, mesure-phare du « pacte de responsabilité » du précédent quinquennat, entré en vigueur en 2013, dont la facture a explosé. Il est passé de 6,43 milliards d’euros en 2014 à 12,6 milliards en 2016 et à 15,7 milliards en 2017. Un coût exorbitant pour un résultat décevant. Dans son cinquième rapport, en octobre 2017, le comité de suivi estime qu’il aurait permis de sauvegarder ou de créer de trois mille à... cent mille emplois. Autant dire qu’on n’en sait rien, sinon qu’il coûte plusieurs centaines de milliers d’euros par emploi !
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/02/BRIE/58360

Posté par stetienne à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2018

il y a du vrai

Posté par stetienne à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2015

Alcatel: les critiques se multiplient contre le parachute doré de Michel Combes

blablabla

ca s'arretera le jour ou se type d escroc racaille ira moisir en prison quelques dizaine d'année pas avant.

 

Posté par stetienne à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2015

destruction de la france par les maffieux x enarque mondialise

le cas areva

amf-enquete-les-comptes-areva-que-entreprise-pourrait-supprimer-3-500-postes

Ce sont les chinois qui vont être content ! Ils pourront entrer dans le capital d'une entreprise soit-disant "assainie"... Tout ceci procède d'une manipulation connue de longue date :

Annonce préalable de déficits,

interventions de beau parleurs pour dire que les emplois seront sauvegardés,

annonce d'un déficit grandissant,

réduction effective importante du personnel,

ouverture du capital aux investisseurs...

La routine, quoi !

Posté par stetienne à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2015

le montant fou de la rémunération de Carlos Ghosn

http://www.marianne.net/agora-carlos-ghosn-homme-qui-valait-400-smic-100232413.html

ils ne meritent  pas leur salaire de toute facons

vivement le remise en route de la guillotine

tiens voila ce que ca fini par donner l exploitation par le grand patronat cette caste de mafieux dont fait partir cette ordure gosht

Je viens de voir qu'il avait une centaine d'heure sur A320...
Autrement dit... il avait 50 heures de simu en formation(qui comptent pour 25 heures), puis 75 heures de vol réel en 2 ans... soit en gros 37 heures par an... :shock:
C'était un chômeur de l'aéronautique ce pauvre garçon... :?
Récapitulons... 400 heures de planeur pendant sa jeunesse, une centaine d'heure d'avion à hélice pour devenir Pilote Pro,50 heures de Simu pour la FTE et 5 heures sur le type pour la qualif... on avait peut être un copilote qui avait zéro atterrissages en compagnie à son actif... 8-)
Soit un vol de 4h00 tous les 36 jours en moyenne... 8-) On comprend ainsi qu'il aie pu être dépressif le pauvre garçon... :?
Mais aussi, on comprend encore pourquoi quand sa compagnie l'a appelé il aie oublié de déclarer qu'il était en arrêt maladie...
Vous vous rendez compte vous, une occasion de voler 4 H00 qui ne se reproduira pas avant un mois...Perso moi non plus, à sa place, j'aurais pas lâché le morceau.

Posté par stetienne à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2015

Le président de Radio-France refait son bureau : 100.000 euros

marrant et c'est les memes fils de pute qui nous parlent de la crise

qu on privatise tous cela et bon debaras les parasites d ela tele et de la radio

http://www.valeursactuelles.com/societe/le-president-de-radio-france-refait-son-bureau-100-000-euros-51422

Posté par stetienne à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 janvier 2015

tiens encore dexia et ses x et ses enarques

D'ores et déjà plombés par l'affaire des emprunts toxiques de Dexia, les comptes de près de 1.300 collectivités françaises sont désormais menacés par la hausse du franc suisse, sur lequel ces emprunts étaient indexés. "Avec un taux d'intérêt passé d'un coup de 13,7% à près de 26%, ce sont 700.00 euros d'annuité d'emprunt que nous devrions rembourser jusqu'en 2038", s'alarme Gérard Gicquel, maire d'Elven (Morbihan).

Pour cette commune de 5.600 habitants qui avait contracté, en 2008, un prêt de 3 millions d'euros, la décision de la Banque nationale suisse d'abandonner son taux plancher de conversion à 1,20 euro pour un franc suisse prend des allures de catastrophe.

"Quand on fait la somme des annuités d'emprunt, des baisses de dotation de l'État, des charges supplémentaires comme les rythmes scolaires, on dépasse largement notre capacité d'auto-financement, constate, amer, Gérard Gicquel. Tout concourt à nous mettre la tête sous l'eau et à ce qu'on soit mis sous tutelle".

A la tête, depuis mars, d'une commune déjà très endettée - plus de 2.500 euros par habitant - l'édile multiplie les interventions auprès des politiques, des associations d'élus, des médias pour que l'État réagisse. "C'est une affaire d'importance nationale", renchérit Serge Brosolo, adjoint aux finances de Quiberon, autre commune morbihannaise dans la tourmente.

"Avec un taux d'intérêt qui atteint aujourd'hui 29%, c'est comme si on avait emprunté des dizaines de millions d'euros et non 2,8 millions. On est à 6 fois le taux de l'usure, ce n'est juste pas possible", s'insurge l'élu.

Pour lui, le fonds de soutien de 1,5 milliard d'euros mis en place par les pouvoirs publics pour aider les collectivités à sortir de la nasse des emprunts toxiques "n'a plus aucune utilité" ses moyens ne permettant plus de faire face aux besoins depuis l'envolée du franc suisse. 'autant que les "pénalités de sortie" négociées par les communes avec ce fonds pour sortir de ces emprunts explosent elles aussi : de 6 millions à 13 millions d'euros pour Quiberon, par exemple.

"La seule voie qui nous reste est la voie contentieuse", assène Serge Brosolo. C'est celle qu'a également choisi Auguste Louapre, nouveau maire de Bruz, commune de 18.000 habitants en périphérie de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Comme son collègue de Quiberon, il déplore que l'État n'ait pas apporté de réponse suffisante aux "manoeuvres qui frôlent l'escroquerie" de Dexia, dont l'héritière est la Société de financement local (Sfil) contrôlée à 75% par l'État.

A Bruz, le taux d'intérêt des 4 millions empruntés en 2007 atteint aujourd'hui 27,50%. "Avec un tel niveau, l'endettement de la commune, aujourd'hui de 19 millions d'euros, va doubler", assure le maire. "C'est simple, on ne peut pas payer. Si nous étions une entreprise, nous serions en cessation de paiement. Il faut qu'on nous aide, qu'on se batte pour trouver des pistes de sortie", dit M. Louarpe, trésorier de l'association Acteurs publics contre les emprunts toxiques (Apcet).

Dans l'immédiat, sa commune a décidé de limiter ses remboursements à un taux de 5,5%, le reste étant seulement provisionné. Confrontée non à un emprunt mais à un produit de couverture de taux "très toxique", la ville de Laval (Mayenne) atteint sans doute un record avec un taux d'intérêt qui a grimpé à 50% pour une parité euro franc suisse à 1/1. "Alors qu'il nous reste 10 ans à rembourser, avec un encours de 10 M d'euros, les annuités seraient de 5 millions d'euros", explique l'adjoint aux Finances, Philippe Habault.

Une situation "très pénalisante", selon l'élu, qui espère que le tribunal de Nanterre tranchera en faveur de la ville dans la procédure engagée contre Dexia. Selon M. Louarpe, 1.300 collectivités seraient aujourd'hui concernées dans toute la France, dont une centaine de "cas graves".

Parmi les victimes, on trouve notamment Chambéry, Clermont-Ferrand ou encore la Métropole de Lyon qui, le 1er janvier, a non seulement récupéré les prérogatives du conseil général du Rhône mais aussi une partie de ses emprunts toxiques.

Posté par stetienne à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2015

le scandale alstom

on a mis les renards dans le poullailer la en mettant ces maffieux x mondialise pro us a la tete des grandes entreprises francaise.

la question comment en finir avec cette caste de maffieux x enarque mondialise qui vole la france a leur seul profit

1/ne plus mettre le moindre x a la tete grande entreprise mais des ingénieurs d'ecole moins cotées mais tout aussi compétent

2/ ne plus payer frais de sscolarite des x

3/les x devront creer leur propre entreprise

mettre une loi retroactive pour taxer leur parachute dorée et retraite chapot

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/rachat-d-alstom-le-centre-francais-161286

http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/Il-y-a-des-No%C3%ABl-plus-heureux-que-d%E2%80%99autres

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/le-centre-fran%C3%A7ais-de-recherche-sur-le-renseignement-cf2r-publie-un-rapport-sur-/10152440130892038?pnref=story

 

enfin bon monsieur dupont daignant et asselineau denonce ce vole mais que propose t il rien du tout contre cette caste de voleur

Posté par stetienne à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2014

Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

jean marie messier,x enarque, kerviel,sociéte general,justice,juge,L'ancien PDG de Vivendi Universal écope d'une peine réduite en appel,lafontaine les animaux malade de la peste

L'ancien PDG de Vivendi Universal écope d'une peine réduite en appel

L'ancien PDG de Vivendi Universal, Jean-Marie Messier, a été condamné lundi par la cour d'appel de Paris à dix mois d'emprisonnement avec sursis, une peine réduite par rapport aux trois ans avec sursis prononcés en première instance.

L'avocat de M. Messier, Me Francis Szpiner, a estimé qu'il s'agissait là d'une "grande victoire" mais indiqué que son client allait se pourvoir en cassation.

et quid du  PDG de DEXIA ayant contribuer à la mise en faillite de 400 communes en france ............. une retraite tres dorée avec l'argent du peuple!!

a comparer avec kerviel qui lui a pris un max....

mais kerviel n est pas un maffieux x enarque lui

 

Kerviel : Marine Le Pen donne «raison» à... Jean-Luc Mélenchon

 

Posté par stetienne à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 septembre 2013

la caste qui gouverne la france

et qui  a confisqué les richesses de france à son seul profil qui se optent et cooptent dans les conseils d'adminsitration qui font venir immigres pour casser nos acquis sociaux qui ne meritent pas leur salaire

pour changer de modele societale il ne faut plus d'x enarque a la tete des grandes entreprises francaise les remplacer par des ingénieurs d'ecoles un peu moins cotées mais tout aussi competents pour creer de la richesse

 

Projet France x Enarque Salaire Patron Hautsalaire by stetienne

Posté par stetienne à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,