15 février 2018

les liberaux

pauvre-dominic-barton-pauvres-consultants-de-mckinsey

Posté par stetienne à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2018

carrefour va licencier

A l'origine de Carrefour, un pari fou

Carrefour va virer des milliers de CDI sur la base d'un plan de départ volontaire, pour les remplacer par autant d'intérimaires, d'alternants, d'apprentis, de temps partiels et de stagiaires.

La grande distribution emploie énormément de contrats précaires, le but est de précariser à terme tous ceux qui ne le sont pas déjà.

merci patron merci micron

Posté par stetienne à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2017

Discrètement, le gouvernement envisagerait de durcir le contrôle des chômeurs

Ils font la chasse à à ceux qui coutent 450€ mais touche JAMAIS aux acquis de 600.000 élus, 577 députés, 350 sénateurs et pléthore d'organismes et associations + La multitude d'Agnès Saal et consort ; A l'ue mêmes saignées !!! Plus l'assistanat inconsidéré, à une partie de la planète !

Posté par stetienne à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2017

nos amis les jugeottes collabos

http://www.boursorama.com/actualites/la-clause-moliere-de-wauquiez-annulee-en-auvergne-rhone-alpes-4352c8d4600c3b955bc71f712502c67d

Et voila comment ces "gauchos" de juge arrivent à casser une décision pleine de bon sens et qui ,de plus ,défendait les intérets des travailleurs ou des employeurs honnêtes car ne fermons pas les yeux les "maquignons" du travail au noir font venir des etres humains exploités comme du bétail

 

soutient a waulquiez  et vivement qu on vire a coup de pompe au cul ces jugeottes collabo et qu on les envoient travailler dans des chantiers

Posté par stetienne à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2017

L'industrie sous Emmanuel Macron : la liquidation continue

Philippe Varin, ancien Président de PSA vient d'être nommé vice-président du Conseil national de l'industrie. Le groupe de réflexion Les Avernes dénonce la politique industrielle de Macron et propose des solutions pour mettre fin au processus de désindustrialisation de la France.

Philippe Varin, ancien Président de PSA à la carrière de liquidateur industriel bien connue, vient d'être nommé vice-président du Conseil national de l'industrie, dont la présidence revient traditionnellement au Premier ministre.
...
Disons-le tout net: mettre fin au processus de désindustrialisation de la France est une nécessité impérieuse, pour notre économie, pour nos territoires, et, plus largement, pour notre souveraineté. Dans ce cadre, il faut, en première analyse, se féliciter des initiatives que les pouvoirs publics prennent en ce sens.

Hélas, ces considérations posées, il faut bien reconnaître qu'en fait de relance de notre industrie, Emmanuel Macron s'inscrit dans la continuité des faiblesses et erreurs du passé. Qu'on en juge.
...
Car, en fait de pedigree, celui de Monsieur Varin plaide peu pour lui-même, plus habitué qu'il fut à vendre à la découpe les entreprises où il est passé sous prétexte de redressement. Mais là n'est pas l'important. Emmanuel Macron, moderne entre les modernes, sacrifie une fois de plus aux exercices convenus qui consistent à aller rechercher de vieilles gloires industrielles, dans le sérail rassurant du corps des Mines, alter ego scientifique à l'inspection générale des finances.
...
Surtout, si l'on veut bien s'extraire de la communication et des services rendus entre seigneurs de la noblesse d'Etat, force est de constater que rien, depuis l'accession d'Emmanuel Macron ne marque de changement tangible visant à traiter les problèmes fondamentaux de l'industrie française. Qu'il soit permis de s'arrêter sur trois points.

Premièrement, la baisse des charges pour les entreprises industrielles, seule capable de restaurer partiellement la compétitive-prix de quantités de nos industries, incapables depuis trop longtemps, contrairement à l'Allemagne, d'accroître à suffisance leur compétitivité hors-prix. En la matière, il n'y a pas de miracle à attendre. Impôts et taxes ne baisseront que quand la dépense publique, à laquelle la France est droguée, sera significativement réduite.
... Emmanuel Macron, dans les pas de François Hollande, ne réforme nullement la France à hauteur des problèmes, il escamote temporairement les problèmes! Charge à ses successeurs de traiter le fond ; en cela rien que très habituel sous la Ve république.

Deuxièmement, à défaut d'esprit classique, familier du «ni oui, ni non, bien au contraire», Emmanuel Macron ne craint pas de plaider pour l'industrie, tout en la fragilisant avec méthode. A ce titre, comment ne pas s'étonner que le pouvoir en place n'ait toujours pas compris le rôle central des industries de défense, qui irradient l'ensemble de notre système technologique et économique? C'est la triste conclusion à laquelle il faut se rendre quand l'on considère, exemple parmi d'autres, l'annulation insensée de 850 millions d'euros de crédits budgétaires sur le PLF 2017, qui a débouché par ailleurs sur une crise inédite aux séquelles profondes entre l'armée et le pouvoir politique.
...
De tout ceci une conclusion émerge: en matière industrielle comme en tant de domaines, plus ça change, moins ça change, et Emmanuel Macron, loin d'être le premier des modernes est bien le dernier des anciens.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017 ... ntinue.php

Posté par stetienne à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2017

minuscule mini micron baise les salaries

chaud-devant-prochainement-ruptures-conventionnelles-collectives

Pourtant, c’est l’un des éléments que pas grand monde n’a vu venir des ordonnances Macron qui devraient prochainement autoriser les entreprises à mettre en place des procédures de ruptures conventionnelles collectives au lieu d’un plan social coûteux.

Sur la partie volontaire, on va donc faire de la simple rupture conventionnelle… Voilà une idée risquant fort de plaire grandement à SFR qui va devoir se délester rapidement de quelques milliers de ses collaborateurs, qui ne vont pas partir avec grand-chose malgré toute leur implication.

Posté par stetienne à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 octobre 2017

notre amis waulquiez

Posté par stetienne à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 octobre 2017

semaine travail de 28 h en allemagne

c est inévitable personnelement je suis pour la semaine de  4jours et 2 mois de vacances en echange de bridder la vitesse des véhicules a 70km/h

moins de vitesse plus de temps libre tel est ma devise

http://mobile.francetvinfo.fr/replay-ra ... 411473.amp

Mais la réduction – drastique – du temps de travail a d'autres soutiens. Et pas spécialement à gauche, puisque l'un des hommes les plus riches du monde, le Mexicain Carlos Slim, rêve d'une semaine de trois jours de travail. Le patron de Google, Larry Page, estime lui aussi que la réduction du temps de travail, c'est tout simplement le sens de l'histoire. En Suède, de nombreuses expériences de passage à 32, voire 30 heures, ont été menées. Partout l'absentéisme a chuté, la productivité a augmenté, la satisfaction au travail a décollé... mais le coût du travail s'est envolé. 


rmq en france on est tellement con qu on va remettre 40h quand tous les autres pays viendront a la semaine de 4jours[smilie=icon_smile033.gif]

Posté par stetienne à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2017

Un salarié de GM & S plutot que de « foutre le bordel » explique la vraie vie à mini micron macron

Posté par stetienne à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2017

fait mieux que petain le petit micron macron

en 1945 il aurait ete tondu pour collaboration

alstom humour macron teuton bosch petain

Posté par stetienne à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]