24 février 2014

notre dame des landes et magouille umps

Bon, petit point info sur les magouilles autour de l'aéroport

"Bernard Hagelsteen a supervisé le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes lorsqu’il était préfet de la Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire. Un an après qu'il eut quitté ses fonctions, l'appel d'offre de la construction de l’aéroport est remporté en 2010 par groupe Vinci. Bernard Hagelsteen est ensuite recruté en 2011 par Autoroutes du Sud de la France puis par Vinci Autoroutes, qui appartiennent toutes les deux au groupe Vinci, qui a a également reçu la concession de cet aéroport pour cinquante ans2,3. Les opposants à l’aéroport dénoncent ce qu'ils considèrent comme un pantouflage. Cette embauche a été visée par la Commission de déontologie de la fonction publique4,5."

Magique [smilie=icon_smile033.gif]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Hagelsteen

responsabilite de valls engage demission de ayrault et valls

Je viens de recevoir un coup de fil d'une personne qui se trouvait sur place lors de cette manif.
Voilà ce qu'elle m'a dit. Depuis 48 heures sur les réseaux sociaux les casseurs se donnaient rendez-vous et le gouvernement savait évidemment où ils se trouveraient, ils auraient donc pu les interpeller tout de suite. Comme par hasard aucune force de l'ordre ne se trouvait à cet endroit, par contre ces forces de l'ordre étaient derrière les manifestants pacifiques. Ces manifestants étaient venus avec leurs enfants et des animaux, et comme à la manif pour tous, ils étaient très calmes et ambiance bon enfant. Quand les casseurs, une centaine, se sont mis à tout casser, à mettre le feu, à retirer des pavés, les forces de l'ordre ne sont pas intervenues. Ce sont des manifestants pacifiques qui ont essayé d'arrêter les casseurs, mais comme les casseurs menaçaient de leur casser la figure, ils ont laissé tomber. Aucune force de l'ordre n'était là à empêcher quand ils ont cassé les abris bus, mis le feu, cassé des vitrines etc ...
Les gaz lacrymogènes étaient lancés en l'air et non au sol, non pas contre les casseurs mais contre les manifestants avec leurs enfants, si les forces de l'ordre intervenaient contre des casseurs c'est quand ces casseurs leur jetaient des pavés, autrement les forces de l'ordre ne faisaient que regarder mettre à sac le centre de Nantes.
A un moment donné, un camion de la police est passé à toute vitesse en lançant des gaz et des bombes sonores tout le long du chemin sans se préoccuper si les gens étaient de simples piétons et surtout il n'y avait aucun casseur.
En résumé, le gouvernement savait comment cela allait se passer mais n'a rien empêché et il a réussi d'une certaine façon son coup puisque les nantais sont désormais très remontés contre ceux qui voulaient simplement manifester contre l'aéroport à ND des landes.

Posté par stetienne à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 février 2014

ND-des-Landes : des milliers d'opposants défilent à Nantes

non a l ayraultporc non a l a45 non au bétonnage massif de la france pour faire plaisir a grand groupe

Manifestation des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 22 février 2014 à Nantes ( AFP / Jean-Sébastien Evrard)
Manifestation des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 22 février 2014 à Nantes ( AFP / Jean-Sébastien Evrard)

Des milliers d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont commencé samedi à défiler dans les rues de Nantes pour réaffirmer leur rejet du projet, deux mois après la publication d'arrêtés autorisant la reprise des travaux.

"Ayraultport non merci", "Non à l'Ayrault porc", "Vinci dégage Ayrault aussi", "Ni aéroport ni métropole, la ville est à nous": à un mois des municipales, les manifestants visent directement dans leur slogans comme sur leurs banderoles le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien député-maire de Nantes et fervent partisan du projet.

En tête de cortège, l'ambiance est bon enfant: clowns et punks à chiens font une ronde à un rond-point. Ils font mine ensuite de charger vers l'avant. Plus loin, lors d'un face-à-face entre CRS et tracteur, des manifestants tapent sur les barrages de police en plexiglas.

Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes arrivent en tracteurs devant la préfecture de Nantes, le 22 février 2014 ( AFP / Franck Perry)
Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes arrivent en tracteurs devant la préfecture de Nantes, le 22 février 2014 ( AFP / Franck Perry)

"La mobilisation est grande ici aujourd'hui. Nous sommes ici pour montrer notre détermination pour l'abandon de ce projet inutile et coûteux en cette période de pénurie", déclare à l'AFP Eva Joly, députée européenne EELV.

"La mobilisation, vous le voyez est très forte, elle se développe. Et d'ailleurs on réussit à convaincre de plus en plus de Français de l'inutilité de ce dossier", commente le sénateur EELV Jean-Vincent Placé.

Christian Troadec, leader des "Bonnets rouges" bretons mais venu "à titre personnel", "bonnet rouge dans la poche", s'est dit "opposé de longue date à la création de cet aéroport".

Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes arrivent pour manifester à Nantes, le 22 février 2014 ( AFP / Jean-Sébastien Evrard)
Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes arrivent pour manifester à Nantes, le 22 février 2014 ( AFP / Jean-Sébastien Evrard)

En fin de cortège, alors que l'ambiance était rythmée par une fanfare brésilienne, la tension est montée d'un cran. Des oeufs et des bombes de peintures ainsi que des pétards puissants sont lancés en direction des forces de l'ordre. Des CRS sont couverts de peinture. Mais les manifestants continuent d'avancer. "Vinci, dégage, résistance et sabotage!", entend-on dans le cortège.

Compte tenu de la composante anti-capitaliste de la manifestation et des précédents, la préfecture a imposé vendredi par arrêté une modification du tracé de la manifestation afin qu'elle évite l'hypercentre.

Les organisateurs de la manifestation n'ont pas souhaité donner le nombre de personnes attendues mais plus de 200 tracteurs et 60 cars ont été annoncés. Lors d'un grand rassemblement sur le site même du projet, à 15 km au nord de Nantes, entre 13.000 et 40.000 manifestants selon les sources s'étaient rassemblés en novembre 2012, un record pour les adversaires du projet.

Une semaine plus tard, à Nantes même, ils avaient rassemblé entre 3.000 et 8.000 personnes lors d'une manifestation qui avait donné lieu à des heurts à la fin du défilé.

- Important dispositif policier -

Un important dispositif de maintien de l'ordre - autour d'un millier d'hommes - est mobilisé. Peu avant la mi journée, des gendarmes mobiles, des véhicules tractant des canons à eau, ainsi que d'autres installant des barricades amovibles se sont déployés tout autour du centre-ville.

La manifestation est organisée deux mois après la publication des arrêtés préfectoraux autorisant le début des travaux préalables à la construction de l'aéroport: transfert des espèces, diagnostics archéologiques et défrichage. Des recours ont été déposés contre ces arrêtés mais n'ont pas de caractère suspensif. Les travaux n'ont toujours pas commencé.

Selon un sondage Ifop publié samedi, une majorité de Français (56%) se disent opposés au futur aéroport, 24% y étant favorables et 20% ne se prononcent pas. Ce sondage a été réalisé pour le compte d'Agir pour l'environnement, d'Attac et de l'Acipa, la principale association d'opposants au projet.

Depuis l'arrêt d'une première opération d'expulsion des opposants installés sur le site, en novembre 2012 à la suite d'intenses affrontements avec les forces de l'ordre, les travaux préalables qui auraient dû se dérouler au premier semestre 2013 n'ont pratiquement pas avancé.

L'inauguration du futur aéroport, prévue initialement en 2017 est désormais envisagée seulement "en 2019 ou avant 2020" par les partisans du transfert.

Le projet, reconnu d'utilité publique en 2008, est justifié par ses partisans, du PS comme de l'UMP, par le risque de saturation de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique ainsi que par les entraves qu'il génère sur les constructions du centre de Nantes, soumises au bruit des avions.

Posté par stetienne à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2013

le sombre zayrault acceuille des enfants defavorises

ayrault,matignon,enfants defavorisés,aéroport notre dame des landes,sondage catastrophique pour ayrault,1er ministre,nantes,vinci,le sombre zayrault,opposant a l aeroport de ayrault,

decidement cest de pire en pire la recup des enfants par un politicards en chute libre tant il est nul

mais pourquoi n acceuille t il pas les oppossants a son zayrault port de notre dame des landes

 

entre lui et le trou de balls valls qui drague les musulmeuhs !!!!!!!!!

d'un aujtre cote vu leur impopularite ils essayent de se raccrocher a n importe qu elle branche pour se maintenir la tete or de l eau les povres

vivement que comme pour sarko on ne voit plus leur tete de con

Posté par stetienne à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2013

hihi tellement vrai

projet pour la france,ayrault,notre dame des landes,aéroport,nantes,vinci,béton,pollution,effet de serre,mondialisation,notable,ps,ump,pollueur

ayrault_porc_NON_-c8e80

Posté par stetienne à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,