17 octobre 2012

les marriages forcés d'enfants

Le monde terrifiant des mariages d’enfants : Des images dévastatrices montrent des fillettes assez jeunes pour être à l’école primaire, mariées à des hommes adultes



A l’âge de 11 ans, Ghulam fut mariée à Jaiz, âgé de 40 ans, dans un village rural afghan, faisant d’elle l’une des plus de 10 millions de fillettes qui sont mariées de force chaque année à des hommes assez vieux pour être leur père ou leur grand-père.

Dans un effort pour commencer une discussion mondiale au sujet des effets dévastateurs des mariages précoces, qui sont pratiqués dans plus de 50 pays en développement, les Nations Unies ont décidé que le 11 octobre serait la Journée Internationale de la Fille cette année.

Pour marquer l’occasion et attirer l’attention sur le problème des mariages d’enfants, la photojournaliste Stephanie Sinclair a fait équipe avec le National Geographic pour créer une série de photos crève-cœur montrant des filles de cinq ans pour les plus jeunes, mariées à des hommes d’âge mur dans des pays comme l’Inde, le Yémen et l’Ethiopie.

Bien que les mariages d’enfants sont contraires à la loi dans de nombreux pays, et que des traités internationaux interdisent leur pratique, il est estimé qu’environ 51 millions de filles de moins de 18 ans sont actuellement mariées, souvent sous le couvert des ténèbres et en secret. Rien qu’en Afghanistan, il est estimé qu’approximativement 57 pour cent des filles se marient avant l’âge légal de 16 ans.

Divers facteurs conduisent les parents à marier leurs filles mineures, de la pression de la communauté pour respecter des coutumes culturelles séculaires, jusqu’aux considérations économiques. Dans les pays pauvres et en développement, il n’est pas rare pour les familles de régler leurs dettes en offrant leurs filles en paiement.

En dehors de l’Inde, où les filles sont habituellement mariées à des garçons qui n’ont que quelques années de plus qu’elles, les époux peuvent être plus vieux de plusieurs dizaines d’années que leurs fiancées pré pubères. Il n’est pas rare pour les hommes de kidnapper et de violer les filles avant de les épouser.

Depuis 2003, Sinclair a voyagé jusqu’à des coins reculés du monde dans des pays comme le Népal et le Yémen, pour documenter les mariages d’enfants et la transformation des fillettes en jeunes mères, dans l’espoir de leur prêter une voix et d’attirer l’attention sur le problème.

Les experts reconnaissent que les mariages précoces empêchent l’éducation des filles et les volent de leur enfance, parce que la plupart de ces jeunes épouses, encombrées par des responsabilités d’adulte, n’ont pas l’opportunité d’interagir avec leurs pairs ou de développer des amitiés en dehors du cercle familial.

Ghulam, une fillette afghane de 11 ans qui fut mariée en 2005, fut forcée d’abandonner l’école, renonçant à son rêve de devenir un jour une enseignante. Les parents retirent souvent leurs filles de l’école avant même qu’elles soient fiancées, pour limiter leurs interactions avec les garçons.

Dans de nombreux cas, les filles sont tyrannisée par leurs maris et leurs belles familles, les laissant vulnérables à la violence domestique ainsi qu’aux abus physiques, sexuels et verbaux.

Les épouses mineures qui ont la chance d’échapper à leurs maris finissent dans la pauvreté, ou pire. Certaines filles se tournent vers la prostitution pour gagner un maigre revenu et entrent dans des bordels, où elles sont victimes d’horribles abus.

On attend de la plupart des filles qui se marient tôt qu’elles tombent immédiatement enceintes, ce qui mène souvent à des tragédies à la fois pour les mères, qui sont encore des enfants elles-mêmes, et leurs bébés.

Les mères adolescentes sont plus susceptibles de connaître des difficultés d’accouchement, comme leurs corps ne sont pas encore entièrement développés. Les statistiques montrent que la mortalité pendant la grossesse des mères enfants est le double de celle des femmes dans leur vingtaine, selon le Centre Pulitzer sur les Rapports de Crises.

Un docteur basé à Sanaa, la capitale yéménite, a dressé la liste de certaines des conséquences médicales liées aux relations sexuelles forcées des jeunes filles et à leurs grossesses avant qu’elles ne soient physiquement matures – des déchirures et des ruptures internes qui peuvent mener à souffrir d’une incontinence à vie.

Les filles sont souvent trop jeunes pour comprendre les mécanismes de la reproduction. Selon ce docteur, ‘les infirmières commencent par demander, Savez-vous ce qui est en train de se passer ? » « Comprenez-vous que c’est un bébé qui est en train de grandir à l’intérieur de vous ? »‘

A moins que des organisations internationales ne prennent des mesures pour inverser une tendance troublante, il est estimé qu’au cours de la prochaine décennie, 100 millions de filles de plus – soit 25 000 par jour – se marieront avant d’avoir atteint 18 ans.

Pour en apprendre plus sur la campagne menée pour mettre fin à la pratique des mariages précoces, allez sur le site
Légendes des photos les plus choquantes :


Photo 1. Perturbant : Faiz, 40 ans ( à gauche ), et Ghulam ( à droite ), 11 ans, sont assis dans leur maison avant que ne se déroule leur mariage dans le village rural de Damarda, en Afghanistan, le 11 septembre 2005.

Photo 2. Tahani ( au premier plan ), 8 ans, pose avec son époux Majed, 27 ans, et son ancienne camarade de classe, Ghada ( à l’arrière plan ), 8 ans elle aussi, est avec son mari à l’extérieur de leur maison à Hajjah, au Yémen.

Photo 7. Choquant : Portrait de Said, 55 ans, et de Roshan, 8 ans, le jour de leurs fiançailles, en Afghanistan.

Photo 11. Horrible : la policière Malalai Kakar ( à droite à l’arrière plan ) arrête Janan, 35 ans, après sa tentative de meurtre contre Jamila, son épouse de 15 ans, qui l’a mis en colère en fuyant le domicile conjugal pour retourner chez sa mère après des années d’abus.


Trop Jeune Pour Se Marier – Too Young To Wed -http://www.tooyoungtowed.org/.

http://www.dailymail.co.uk/news/article ... rides.html

Posté par stetienne à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :