17 octobre 2011

Deux hommes ont aspergé d'essence le chauffeur, et tenté de l'enflammer.

faut faire la meme chose a ces racailles ont les faits cramer ca debarassera le plancher.

une bonne racaille est une racaille morte point barre.

et cest pas avec flanby qu il ya aura de la repression ca c'est sur et tant qu on aura une justice ultralaxiste et des jugeottes collabo a racaille ca continura aucune illusion a se faire

Un conducteur de bus a été agressé samedi soir dans une cité sensible de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) par deux hommes au visage masqué qui l'ont aspergé d'essence et ont tenté d'enflammer le liquide sans y parvenir, a-t-on appris, dimanche, de sources concordantes.

Vers 21 heures, alors que le conducteur de bus de la ligne 235 avait stoppé à un arrêt de bus situé au coeur de la cité sensible du Luth, deux hommes, le visage masqué, ont "jeté un liquide inflammable, sans doute de l'essence, à l'intérieur du bus et l'ont enflammé", a-t-on appris de la préfecture. "Le conducteur a réagi immédiatement en arrêtant l'incendie, qui n'a fait que peu de dégâts, à l'avant du bus", selon la même source. Mais quand "le conducteur du bus a voulu sortir du véhicule, il a glissé sur le liquide et une fois à terre, les individus l'ont aspergé avec ce qui restait du produit, et ont tenté de l'enflammer sans y parvenir", toujours de même source. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. "Il n'y a pas de blessé, ni côté conducteur, ni côté passagers", selon la RATP. Les lignes de bus desservant la cité du Luth ont été déviées pendant la soirée, a-t-on appris auprès de la préfecture.

L'enquête a été confiée à la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Plusieurs incidents ont déjà eu lieu dans les transports desservant les villes voisines d'Asnières et de Gennevilliers, en particulier dans la zone limitrophe aux deux communes, régulièrement en proie à des sursauts de violence. Début août, cinq agents de la RATP avaient été blessés dans une altercation avec de jeunes habitants d'Asnières (Hauts-de-Seine) causée par un problème de circulation qui avait dégénéré. Le trafic de trois lignes de bus desservant Asnières avait été interrompu le temps d'une soirée.

 

pitié pas du flamby c'est un enarque il va nous ruiner cf dexia

elle n a pas tort marine sont où les idées de flanby ??????????????

La présidente du Front national Marine Le Pen s'est "félicitée" que le PS soit représenté à l'élection présidentielle par François Hollande, car, a-t-elle dit, il "est un champion du mondialisme le plus féroce", comme le président Nicolas Sarkozy. "Je ne peux que me féliciter de la désignation de quelqu'un qui, comme Nicolas Sarkozy, est un champion du mondialisme le plus féroce, du fédéralisme européen, de la soumission de la France à l'ensemble des diktats imposés par les grandes puissances financières et aussi un champion de la dette", a déclaré dimanche sur BFM TV Marine Le Pen. Selon elle, "c'est un grand point commun avec le président de la République. À la tête de son département, (la dette) il l'a augmentée de 38 % depuis 2008", alors qu'il se réclame d'"une gestion rigoureuse" et que "la moyenne nationale, c'est une augmentation de 26 %".

La présidente du Front national a par ailleurs jugé que la candidature de François Hollande pouvait mettre Nicolas Sarkozy dans l'embarras dans la mesure où il serait "compliqué de faire émerger une différence entre gauche et droite". Pour la chef du parti d'extrême droite, "M. Hollande, c'est le Chirac de gauche". "On a l'aile droite de l'UMPS avec Sarkozy et l'aile gauche de l'UMPS avec Hollande. Ce sont deux hommes du passé en quelque sorte, de l'ancien système, celui qui est en train de s'effondrer sous nos yeux." Elle a encore jugé que le "premier discours" du candidat désigné "fait un peu catalogue du BHV". "J'ai eu plutôt le sentiment d'entendre un premier secrétaire du Parti socialiste qu'un candidat à l'élection présidentielle", a-t-elle dit. "Le seul objectif du PS est de gagner, a déclaré la présidente du FN sur France Info. Pour quoi faire ? On ne le sait pas." "Réenchanter le rêve, c'est tout de même très vague, c'est du Séguéla dans le texte", s'est-elle encore moquée. On ne voit pas quelle ligne politique il y a derrière cela."

Posté par stetienne à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,