31 mars 2018

intelligence artificielle juste de la com

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-ne ... 72965.html

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-le-rapport-villani-preconise-un-paas-europeen-dedie-a-l-ia-71319.html

https://www.usinenouvelle.com/editorial/les-5-points-cles-de-la-strategie-nationale-en-intelligence-artificielle-presentee-par-emmanuel-macron.N673809

bref le génie lave sans bouillir propose pas grand chose [smilie=icon_smile040.gif]
il veut copier amerlock avec 5 à 10 ans de retard

le seul point positif c'est l experimentation des vehicules autonomes moi je suis pour le véhicule autonome  petites voitures limiter a 70km/h avec parking gratuit en ville  en echange semaine  4 jours et 2 mois de vacances

chez minuscule microscopique mini micron tout est de la com rien d'autre il n ya rien d'intelligent de visionnaire ce trouduc est aussi médiocre que le gros con pedalo 1er et le nabot

intelligence artificielle micron

Un plan national qui ne sert à rien à cette échelle minable face aux gafas, mais qui va nous coûter à tous 1 milliard d'euros, la mise à disposition sans condition des données publiques au privé, et pire de nos chercheurs et nos recherches du secteur public à disposition des gafas.

On brade pas cher tout en finançant très cher la braderie, dans l'hypothétique espoir d'en obtenir une aura qui fera ruisseler on ne sait pas quoi, l'utopie est en marche.

Marianne_-_5_Avril_2018

Posté par stetienne à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 janvier 2015

l or rouge

or rouge

Posté par stetienne à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2012

Grand emprunt : nouvelle série de projets, dont 20 millions pour la cancérologie

commentaires en preparations:

 

 

Le Commissariat général à l'investissement, qui gère les 35 milliards d'euros du "Grand emprunt", a annoncé mardi avoir retenu une ultime série de projets avant l'élection présidentielle dont deux pôles hospitalo-universitaires de cancérologie dotés chacun de 10 millions d'euros.

L'un de ces pôles, baptisé PACRI (Paris Alliance of Cancer Research) réunit diverses universités dont la Sorbonne, les instituts Gustave Roussy, Curie et Saint-Louis ainsi que deux hôpitaux parisiens, Cochin et Georges Pompidou, a précisé le Commissariat général lors d'une conférence de presse.

Le second, dénommé CAPTOR, a pour but de réunir sur le campus de "Toulouse-Oncopole" toutes les composantes de la pharmacologie anti-tumorale.

Toujours dans le secteur de la santé, 46 millions d'euros iront au premier plateau technique français d'industrialisation des thérapies cellulaires (C4C) et au développement de nouveaux dispositifs électroniques implantables.

Le Commissariat général a par ailleurs attribué 72 millions d'euros pour soutenir le déploiement de réseaux à très haut débit en fibre optique, en Bretagne et en Haute-Marne.

Dix projets de "e-éducation" recevront une aide totale de 8,3 millions d'euros tandis que Gaumont percevra 10 millions pour la numérisation de 270 films parmi lesquels des chefs-d'oeuvre comme "La passion de Jeanne d'Arc" de Carl-Theodor Dreyer et "L'Atalante" de Jean Vigo.

Dans le domaine des transports, PSA avec 50gCO2 Cars (75 millions d'euros) et Renault, avec HydiVu (27 millions), piloteront des projets de véhicules hybrides tandis que Valeo engagera un programme de moteur à essence économe (Essencyele, 35 millions).

TWIX, conduit par Alstom (75 millions), visera à développer un train adapté à la fois aux réseaux conventionnels et à grande vitesse tandis que Alstom, encore, et la RATP plancheront sur un "métro du futur" (30 millions). Dans l'aéronautique, "Genome", doté de 81 millions d'euros, visera à développer des systèmes électriques.

173 millions d'euros iront à 18 projets de développement de technologies photovoltaïques et solaires et 41 millions à dix programmes de réseaux de distribution d'électricité "intelligents".

Quant à la société STMicroelectronics, elle pilotera le projet de recherche et développement "Tours 2015" autour de la nanoélectronique qui recevra 103 millions.

Co-présidents du comité de surveillance du Commissariat général, l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard et l'actuel ministre des Affaires étrangères Alain Juppé ont salué à l'unisson le "bilan favorable" du "Grand emprunt" dont ils ont souhaité la reconduction au-delà de l'élection présidentielle.

"On va finir par trouver un programme commun. Si on se présentait ensemble?", a même plaisanté Alain Juppé.

René Ricol, le Commissaire général, a indiqué pour sa part que 27 milliards d'euros sur les 35 du "Grand emprunt" auront bientôt été engagés, représentant 80 milliards d'investissements par un "effet de levier" avec les autres intervenants

Posté par stetienne à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,