30 septembre 2011

Le numéro 2 de la PJ de Lyon arrêté

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... -a-vue.php
D'autres mises en cause à venir - Selon une source proche du dossier, "une proche" du commissaire Neyret a également été placée en garde à vue. On ignorait son identité et sa qualité. Selon des sources policières, qui évoquent et prédisent un "scandale" ou une "onde de choc" dans la police notamment, d'autres fonctionnaires de police "voire des magistrats" pourraient ou devaient être "rapidement mis en cause". Certains pourraient être interpellés à leur tour et placés en garde à vue, dans cette affaire qui a des liens "avérés avec le grand banditisme". L'affaire ne date pas d'hier et a été traitée par la JIRS parisienne et la "police des polices", dans la plus grande discrétion, depuis plusieurs semaines, selon ces sources. Elle vise un trafic international de stupéfiants, vraisemblablement une filière colombienne ou sud-américaine de cocaïne qui est au cœur de l'enquête. L'enquête pourrait "s'étendre" à Nice ou à Marseille http://www.europe1.fr/Faits-divers/Lyon ... ue-743399/

le gros probleme cest comment peut on lutter contre la corruption a partir du moment ou à la tete de l'etat regne la corruption cf chirac villepin sarko ..et leur megamagouille et corruption.Et quid des patrons mega pourri du cac40 et totalement corrompu et des senateur qui s'aduge des salaires de roi sans le moindre controle.Si cest corrompu tout en haut  forcement ca sera corrompu en dessous

faut mieuxetrelechef

lutter contre la corruption c'est tranché les tetes corrompus tout en haut de l'edifice en 1ere lieue
le jour ou les chiracs sarko villepin iront moisir au fond d'une geole ou se retrouveront la tete dans un panier la il ny aura plus de corruption en france.

Posté par stetienne à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 septembre 2011

Marine Le Pen : "Je suis pour la peine de mort"

je suis pour le retablissement de la peine de mort pour les gros traficants de drogue et les terroristes islamistes ca fera des economies à la societé.

oui à la peine de mort pour les traficants de drogue.il faut rétablir la peine de mort pour les traficants de drogue et prisons ultradures pour les traficants et grand banditisme.

 

Marine Le Pen, présidente du Front national, a jugé jeudi sur France 24 que, sans le rétablissement de la peine de mort en France, "criminel" était "le seul métier du monde où on ne risque pas sa peau". Invitée à s'exprimer sur l'exécution mercredi de Troy Davis en Géorgie, dans le sud des États-Unis, Marine Le Pen a botté en touche, expliquant qu'elle ne connaissait pas "le dossier de ce condamné à mort".

Sur ce sujet, la présidente du parti d'extrême droite a rappelé sa proposition d'organiser un référendum pour que les Français puissent choisir entre deux options : la peine de mort ou la perpétuité "réelle" sans remises de peine. "Moi, je suis pour la peine de mort", a affirmé Marine Le Pen, expliquant : "Nos sociétés ne sont pas des sociétés de Bisounours."

"S'il n'y a aucun risque à être criminel, si les criminels sont le seul métier du monde où on ne risque pas sa peau, on en arrive à des situations comme on en a vu hier, où on tue des policiers de plus en plus facilement, où on brutalise, où on commet des actes barbares sur des êtres faibles de plus en plus, puisque, finalement, on n'y risque pas sa vie", a-t-elle justifié. "Je suis sûre que si les criminels risquaient leur vie, ils auraient peut-être moins tendance à aller au bout de leurs pulsions."

Posté par stetienne à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 septembre 2011

Le président de la cour d'appel répond au préfet de police de Paris

moi cette independance de la jsutice me derange de plus en plus il echappe a tout controle democratique et le mauvais fonctionnement de cette institution n est pas uniquement du a un manque de moyen.est ce normal que juge fasse relacher trafiquants de drogue dangereux parcequ il manque virgule dans un texte ou d'un vice de procedure!!!!!

http://videos.tf1.fr/jt-13h/lyon-un-trafiquant-de-drogue-presume-remis-en-liberte-6628002.html

 qu attend ton d'ailleurs pour supprimer purement et simplement ce" vice de procedure" ils dorment les deputards?????

 Le président de la cour d'appel de Paris s'est ému vendredi des critiques portées par le préfet de police de la capitale contre certaines décisions de justice, lui rappelant qu'il est "dangereux" d'opposer les policiers aux juges.

Dans un article publié vendredi par "Le Figaro", et titré "Paris: le préfet de Police dénonce la mansuétude des juges", Michel Gaudin déclare vouloir "mettre les juges devant leurs responsabilités".

"Les propos qui vous sont prêtés me conduisent à vous rappeler que seul l'exercice des voies de recours permet de remettre en cause les décisions de justice", lui a répondu immédiatement le Premier président de la cour d'appel Jacques Degrandi dans un courrier dont l'AP a eu connaissance.

La "critique ne doit pas être faite dans des conditions de nature à porter atteinte à l'autorité de la justice ou à son indépendance", ajoute le haut magistrat, qui estime "dangereux d'opposer publiquement les institutions".

Dans cet article, le préfet de police de Paris, qui est à peine cité, semble critiquer les magistrats du siège mais épargner les membres du parquet.

Interrogée par l'AP, la première présidence de la cour d'appel de Paris n'a pas souhaité commenter ce courrier également adressé aux magistrats de la cour d'appel.

"Ces attaques, répétées, contre le présumé laxisme des juges, n'ont pour seule raison que de trouver un bouc-émissaire facile à la persistance de phénomènes de délinquance que le gouvernement, refusant de donner à la justice les moyens de fonctionner, semble en peine de juguler", a pour sa part réagi vendredi dans un communiqué l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire).

Posté par stetienne à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,