24 février 2012

petite fable pour sarkosy

"Le garçon qui criait au loup":
Il était une fois un jeune berger qui gardait des moutons. Un jour, il décida de jouer un tour aux gens du village. " Loup ! Loup ! Un loup pourchasse mes moutons" Cria le jeune berger. Tous les gens du village vinrent alors en courant pour aider le jeune garçon à faire fuir le loup. Ce dernier trouva son tour très drole et ria bien des gens du village, qui lui en voulurent pour cette farce[BR] "Ne crie pas au loup quand il n''y en a pas ! Ce n''est pas drole !". Dirent les villageois au garçon. Le jeune garçon ne les écouta pas, et décida de refaire sa farce une nouvelle fois:" Loup ! Loup ! Un loup pourchasse mes moutons" Cria le jeune berger. Tous les gens du village vinrent alors une nouvelle fois en courant pour aider le jeune garçon. Ce dernier trouva de nouveau son tour très drole et ria de plus belle des gens du village, qui lui en voulurent à nouveau pour cette farce. Plus tard dans la journée, un véritable loup vint chasser les moutons du jeune berger, qui en fut très effrayé.

" Loup ! Loup ! Un loup pourchasse mes moutons" Cria le jeune berger. Comme les gens du village pensait qu''il s''agissait de nouveau d''un mauvais tour, aucun n''accouru cette fois à son aide.Lorsque la nuit arriva, les villageois se demandèrent où était le juene berger. Ils le trouvèrent en pleurs "Il y avait un loup! J''ai crié mais personne n''est venu. Maintenant tous mes moutons se sont enfuis" leur expliqua-t-il tristement "Nous t''aiderons demain matin à les retrouver" répondirent les villageois "Mais souviens-toi à l''avenir que personne ne croit un menteur, meme quand il dit la vérité"



et oui le petit gesticulateur avait beaucoup de promesse et n en a tenu aucune et maintenant il voudrait faire croire aux electeur qu il va faire quelque chose alors que pendant 5 ans il a juste jouer au bling bling et fait des tonnes de cadeau a ses amis patrons richards

 

si je suis élu president de la république ( mais c est valable pour n importe quel metier) il faut au debut etre humble et avoir des resultats

Posté par stetienne à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

delanoe genereux avec notre argent

projet pour la france,hollande,paris,delanoe,laicité,ps,fn,marine le pen,contribuable,gaspillage,association bidon,ile de france,election,electeur

a croire qu il cherche a acheter electeurs car il ne doit plus en avoir beaucoup. il faut  encadrer plus severement les subventions faite par les politiques aux associations

Depuis dix ans, la Mairie de Paris distribue les subventions tous azimuts : 203 millions d’euros en 2011. Les associations proches de la gauche en bénéficient largement.

Par Amaury Brelet le 23/02/2012

Depuis dix ans, la Mairie de Paris distribue les subventions tous azimuts : 203 millions d’euros en 2011. Les associations proches de la gauche en bénéficient largement.

Bertrand Delanoë est un homme généreux… avec l’argent des Parisiens. Depuis son élection à l’Hôtel de Ville, en 2001, le maire socialiste de la capitale distribue les subventions comme des bonbons. Celui qui promettait de « faire de la politique autrement » lors de son investiture a fini par céder à la tentation clientéliste, plus encore que ses prédécesseurs.

Entre 2000 et 2011, le montant des subventions versées par la Ville aux associations est passé de 133 à 203 millions d’euros (+ 52 %). Il a même atteint 290,5 millions d’euros en 2007, dont 70,7 millions d’euros d’avance au titre de 2008, année des municipales ! Une délibération sur deux votée par le Conseil de Paris sert à attribuer des subventions. Impossible ou presque pour l’administration d’en fournir une liste exhaustive et détaillée. Trop de lignes, trop de chiffres. Même les élus s’y perdent.

Au premier rang des bénéficiaires, les associations culturelles raflent la mise, avec 94 millions d’euros en 2011. Théâtres, cinéma, art contemporain, festivals, expositions en tout genre… De la musique sacrée au hip-hop, tout le monde est servi. L’imposante mécanique a parfois des ratés. Accusée de sous-louer des locaux qu’elle occupait, l’association culturelle Macaq, longtemps cajolée par la Mairie (143 390 euros en 2010), devra rendre ses clés le 1er mars (Valeurs actuelles du 29 septembre 2011).

L’an dernier, ce sont les subventions accordées au Théâtre de la Ville (10,5 millions d’euros en 2010) qui ont provoqué la colère de nombreux chrétiens en raison d’une programmation très controversée.

Les associations spécialisées dans l’action sociale (enfance, exclusion, santé, humanitaire) sont également bien loties. Tout comme celles du personnel municipal, copieusement abondées : l’Agospap (Association pour la gestion des oeuvres sociales des personnels des administrations parisiennes) a touché une subvention de 8 millions d’euros en 2010. « En gros, Delanoë donne de l’argent pour avoir la paix et se donner une image d’homme de gauche », estime le journaliste d’investigation Dominique Foing, auteur de Comptes et légendes de Paris (Denoël, 2011).

Proches du PS, les associations antiracistes ou de défense des droits de l’homme sont particulièrement choyées par la Mairie. Ont été votées en 2011, « au titre de la lutte contre les discriminations », des subventions au Mrap (20 000 euros), à la Licra (40 500 euros) ou encore au Conseil représentatif des associations noires (4 000 euros). Déjà dotée d’une subvention annuelle de 40 000 euros, SOS Racisme a reçu une rallonge de 190 000 euros pour l’organisation d’un “concert pour l’égalité” le 14 juillet, sur le Champ-de-Mars.

Toute la galaxie des associations de gauche bénéficie des subventions municipales : les associations féministes (Ni putes ni soumises), écologistes (Agir pour l’environnement), pour la diversité. Mais aussi Attac (6 000 euros), le Planning familial (110 000 euros) ou la revue Prochoix, de Caroline Fourest (12 000 euros). Les associations de lutte contre le sida (Act Up, Sida info service, Sidaction) sont également bien pourvues. Quant aux associations d’aide aux migrants, comme France terre d’asile ou la Cimade, leurs subventions se multiplient : en 2011, la Ville a exceptionnellement débloqué près de 1,5 million d’euros pour héberger les réfugiés tunisiens du printemps arabe.

1 700 euros pour une étude sur le canard fuligule milouin

Pour preuve de sa largesse, la Mairie de Paris n’hésite pas à financer jusqu’à l’étranger. L’association Première urgence a ainsi perçu une subvention de 150 000 euros pour un projet de gestion de l’eau dans les territoires palestiniens. En 2010, c’est l’association Patrimoine, métier, solidarité France Afrique, installée dans le village de Nizas (Hérault), qui recevait 15 000 euros pour un projet architectural dans la ville de Saint-Louis, au Sénégal.

Certaines subventions prêtent à sourire. Toujours en 2010, la Ville attribuait une subvention de 350 euros aux conchyliculteurs de Normandie pour la Fête de l’huître à Paris, 800 euros aux Judokas congolais de France et 1 670 euros à l’association Laissons pousser pour sa « campagne de plantations de fleurs sauvages en ville ». La palme de la subvention la plus cocasse revient à l’association Grumpy nature pour son étude sur le canard fuligule milouin du lac des Minimes, au bois de Vincennes (1 700 euros en 2010 et 2011).

Accusé par la droite de « gaspillage » et de « copinage », Bertrand Delanoë s’attire aussi des critiques de son propre camp, mais pour d’autres raisons. Lors du vote du budget 2012, le 14 décembre, certains élus de gauche et d’extrême gauche ont vivement dénoncé le versement de subventions pour un total de 2,3 millions d’euros à une vingtaine de crèches confessionnelles, surtout juives. Un financement jugé contraire au principe de laïcité. Pour y remédier, un « observatoire de la laïcité » devrait bientôt voir le jour.

Sur le plan religieux, la Mairie fait d’ailleurs dans l’œcuménisme. Catholiques, juifs, musulmans et même bouddhistes, tous bénéficient de la manne municipale. En août, l’Hôtel de Ville accueillait la “soirée du ramadan”. Montant de l’opération : 99 000 euros. L’engagement de la Ville en faveur de l’Institut des cultures d’islam est sans commune mesure. Situé dans le XVIIIe arrondissement, dont le maire est le socialiste Daniel Vaillant, cet Institut accueillera bientôt deux salles de prière pour les centaines de musulmans habitués à prier dans les rues. En 2010, le Conseil de Paris a voté une subvention de 696 000 euros, mais l’ensemble coûtera la bagatelle de 22 millions d’euros (dont 6 millions, correspondant à la partie cultuelle, seront cependant remboursés par l’association locale).

Dans un tout autre genre, une autre communauté est soignée par Bertrand Delanoë : les homosexuel(le)s. « Après les Corréziens sous Chirac et les Corses sous Tiberi, ce sont les gays qui bénéficient désormais de subventions », résume Dominique Foing, qui parle de « clientélisme classique ». En 2011, la Mairie de Paris a notamment financé le Centre lesbien gay bi et trans (112 000 euros), le Paris foot gay (30 000 euros) ou l’association lesbienne et féministe Cineffable et son Festival « réservé aux femmes » (8 000 euros).

Bertrand Delanoë en avait fait l’une de ses promesses de campagne : « Notre ville a soif de transparence, d’information et d’équité : faire de la politique, c’est aussi rendre des comptes », professait-il alors en 2001. Un objectif qui est loin d’être atteint, si l’on en juge par l’audit portant sur la procédure d’attribution des subventions aux associations, réalisé par l’Inspection générale de la Ville de Paris (IGVP) en 2009. Instituée par la gauche, cette procédure permet d’attribuer chaque année quelque 3 500 subventions à 2 500 associations.

En plus d’être « trop complexe pour les associations et les responsables politiques et administratifs parisiens », le dispositif est jugé « trop peu réactif » par les rapporteurs. « Il se passe en moyenne sept mois et demi entre le dépôt de la demande de subventions et le versement des fonds alloués. » Autre critique : « Le taux de renouvellement des associations est faible, puisqu’en moyenne il n’y a chaque année que 8 % d’associations nouvellement subventionnées. »

L’instruction d’un dossier de subvention coûte 1 200 euros

Plus troublant encore : « 5 % seulement des subventions sont d’un montant supérieur à 150 000 euros, mais ces subventions ont généré toutefois en 2007 pour la collectivité parisienne une dépense de 235 millions d’euros, soit 81 % des concours alloués aux associations cette année-là. » Enfin, « on dénombre chaque année en moyenne 300 associations “multisubventionnées”, c’est-à-dire bénéficiant de subventions accordées par plusieurs directions, soit 12 % du total des associations subventionnées par la Ville », indique le rapport de l’IGVP.

Au coeur de cette “usine à gaz”, toutes les demandes sont déposées auprès du Bureau des subventions aux associations, qui dépend de l’adjoint au maire chargé de la vie associative. Il « totalise 17 équivalents temps plein (ETP) et génère un coût salarial annuel global estimé à 780 000 euros », précise l’audit. Au total, « une centaine d’ETP travaillent à la Ville à instruire des demandes de subvention, pour un coût total estimé à plus de 4,2 millions d’euros ». Résultat : « Chaque subvention attribuée par la Ville de Paris génère un coût administratif d’instruction moyen estimé à 1 200 euros. »

Parmi ses recommandations, l’IGVP préconisait la publication d’un rapport annuel sur les subventions. Ce voeu, renouvelé par les élus municipaux du groupe Centre et indépendants en décembre, devrait être finalement exaucé par la municipalité. En attendant, les aides versées aux associations atteindront 204 millions d’euros en 2012 (+ 0,5 %), soit 2,6 % du budget de la Ville. La Mairie de Paris ne connaît pas la crise.


Posté par stetienne à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 février 2012

borloo recasé chez veolia par le nabot

la defaite est proche le recasement dans placard dorée à commencé pour les vermines ump

 

mais mettre un ivrogne pour s'occuper d'eau c'est quand meme le comble [smilie=jester.gif]

Posté par stetienne à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 février 2012

hollande pas un sauveur

hollande ne fera pas pire que sarkosy mais il ne fera rien de bien il n apas d'idée cest juste un enarque et rien d'autre

120216103429207204

Posté par stetienne à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

600 raisons de ne pas voter sarkosy

ne votez pas ump se sont des voleurs des hypocrites des menteurs ne votez pas ump ne votez pas ump ils ruinent la france ils sont completement con ils veulent interdire la fessé mettre des putes aux handicapes

Moi aussi je tiens ma petite liste. Y'en a pas 600, mais ça commence a faire beaucoup quand meme :


- Bettencourt
- Woerth
- les promesses non tenue concernant la delinquance et la reduction de l immigration
- les cigares d'Estrosi
- les vacances tous frais payés de Pécresse (Asie) et Yade (AfS)
- la rhétorique guerrière
- Serge Dassault
- le Fouquet's
- les mensonges à répétition
- le bouclier fiscal
- les Roms toujours la et en plus on leur file plein d'allocation

- la politique étrangère désastreuse
- la manipulation H1N1 au coût faramineux
- la gestion de la crise de 2008 : mutualisation des coûts, privatisation
des bénéfices

- le bling-bling, les Rolex, les Ray Ban et le T-shirt NYPD
- les manipulations Jaurès, Môquet...
- l'ultrapersonnalisation de la politique


- la fumisterie « travailler plus pour gagner plus »
- le climat de peur
- la place des lobbys dans le processus de décision
- les coups de comm sans suite, voire contre-productifs
- la lune de miel de besson et de sa femme

- le mari de MAM,
- le fils sarko et son EPAD
- le fils sarko et son accident de scooter
- le frère sarko et mederic
- les procès intentés par Sarko lui-même pour des caricatures
- le démantèlement des services publics
- l'affaire Dassault

- l'affaire Guillon/Porte
- augmentation de 172% du salaire du président de la république
- l'avion présidentiel Sarko One
- les violences policières répétées
- le yacht de Bolloré
- le grenelle de l'environnement mis à la trappe
- l'envoi de nouveaux contingents militaire en Afghanistan

- le passage en force par l'assemblée sur les retraites
- la non-réforme des retraites des parlementaires

- la nomination d'une potiche à la Halde

- la détection des pédophiles et des futurs criminels à la maternelle (sic)
- « pas besoin d'avoir un Bac+5 pour torcher des mioches »
- son inculture historique, scientifique et sociologique permanente
- l'affaire lies hebbadj et sa récupération
- l'affaire « monoprix » passée inaperçu
- la gestion de crise après les inondations en Vendée et les zones noires.
- les mensonges permanents sur les différents chiffres économiques
- l'affaire Boutin et ses 9500€/mois
- l'affaire de la famille Amera
- l'affaire de l'appart d'un ministre de sarko
- le budget de l'Elysée en constante augmentation
- le coût écologique de l'Elysée
- le flicage sur internet

- l'affaire des écoutes de carlita
- le voyage avec cet abruti de bigard
- le voyage à New York
- le voyage touristique tout frais payés de pécresse en Asie
- son intrusion intempestive sur le tournage de W. Allen avec sa réaction
pathétique face aux journalistes
- la presse malmenée dans les manifs et autres

- les déplacements monumentaux avec routes bloquées, flics réquisitionnés
et arrestation de riverains (ex : le gars dans le parc à grenoble)
- affaire Wildenstein
- descends si t'es un homme (les marins du Guilvinnec)
- la gestion de la grippe A (les millards pour les médocs inutiles et les
masques)
- La gestion de la retraite
- Les préfets virés
- Les journalistes virés (paris match...)
- l'Affaire Tarnac
- La visite de Khadafi

- Sauvetage de la finance mondiale
- Tentative de créer les subprimes à la Française la veille de la crise
des subprimes
- Sauvetage du bateau de Bolloré piraté en Ethiopie aux frais de la France
- Gestion des otages dans le monde (journalistes en Afghanistan, les
autres en Afrique)
- Conflits d'intérêt des Kouchner/Okrent
- le retour sans condition dans l'otan
- gestion de la « crise » tunisienne
- nommer Boillon ambassadeur en Tunisie
- le fric filé à B. Tapie
- la nomination de Proglio à la tête d'EDF et sa double rémunération à Veolia
- le Mediator


- le tout à l'égout du cap Nègre
- le traité de Lisbonne
- Loppsi 2 et les « auxiliaires de police »
- la réforme de la médecine du travail glissée illégalement dans une loi
qui n'avait rien à voir

- Karachi
l augmentation de 40% des mutuelles santés l inflation galopante sur le gaz l electricité l essence les billets de train le pain ......la taxation du plan d'epargne logement
la non taxation des oeuvres d'art pour faire plaisir a ses petits copains richards

Posté par stetienne à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

sondage election

venez voter  ici:http://www.2012-presidentielles.com/

Posté par stetienne à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2012

la république irréprochable selon sarko nabot

sarkosy,projet pour la france,contribuable,ump,député,ministre,corruption,impots,république irréprochable,pierre sarkosy,élysée,coût,
Info du Canard et de médiapart

Le Dj Mosey .... Alias, Pierre Sarkozy, à eu un bobo ( probablement une intoxication alimentaire )en Ukraine, la ou il fait une tourné. Le papa le surveillant de très près, il a de suite dépêché sur place un Falcon 50 de la République pour rapatrier d'urgence le fiston !

Coût du voyage environ 40 000 euros dont 7 632 euros payé par Papa ! Pour le reste de l'addition, c'est le contribuable qui le payera !! Comme d'hab quoi !

Le 19 de ce mois, le rappeur part au Brésil flanqué de deux poulets du groupement de sécurité de la présidence de la République comme il y a droit, ( ainsi que tous les membres de la famille présidentielle !!!) Mais cette fois ci, le Quai d'Orsay demande en effet que, pour ce voyage privé, la police brésilienne mette à la disposition du fiston une protection rapprochée supplémentaire !

Pourvu qu'il ne se baigne pas car il va falloir mobiliser un croiseur !!!

Tous égaux ......

a partir du moment ou regne la corruptiona la tete c 'est pourris en dessous c est sur heureusement qu en mai on va mettre un bon coup de pompe au nabot et a sa clique de malfaisant.

Posté par stetienne à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 février 2012

y neige la france est toute blanche

655704_pic_970x641

Posté par stetienne à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2012

René Dosière : Un ministre coûte "17 millions d'euros tout compris"

Selon mes calculs, 17 millions d’euros tout compris, avec son personnel et ses locaux. Ce chiffre n’avait jamais été calculé. Pourtant il n’est pas idiot de l’avoir en tête quand on forme un nouveau gouvernement, non ? Si l’on entre dans les détails, on s’aperçoit également qu’un tiers de la somme est consacrée à la communication politique personnelle du ministre, hors campagne institutionnelle de son ministère. N’y a-t-il pas quelques économies à faire sur ce poste ?

Posté par stetienne à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2012

Pays membres de l'UE: modes d'élection de leurs députés

Ci-dessous la liste des modes de scrutin pour les élections de l'équivalent des députés de l'Assemblée Nationale, dans chacun des pays membres de l'UE.

Il ressort de cette liste que:

-21 pays utilisent uniquement la proportionnelle, avec généralement des méthodes de pondération destinées à favoriser les partis ayant obtenu le plus de voix (la méthode d’Hondt pour au moins 8 d’entre eux).

Parmi ces 21 pays :

*19 pays utilisent des scrutins « à listes » (les électeurs votes pour des listes et non pour une personne seule). On peut citer comme cas particuliers la Suède qui utilise la méthode de Saint-Laguë, la Grèce qui accorde une prime de 40 députés sur 300 au parti ayant obtenu le plus de voix, et l’Italie qui accorde la majorité des sièges à la coalition arrivée en tête, ce qui l’éloigne d’une représentation à la proportionnelle (ce pays devrait sous peu réformer son mode de scrutin pour un système mixte).

*2 pays (Irlande, Malte) utilisent le système à vote unique transférable, système proportionnel utilisant le vote nominal (pour des personnes et pas pour une liste).

- 4 pays, L’Allemagne , Roumanie, la Lituanie et la Hongrie (a priori 5 bientôt avec l’Italie) utilisent un système mixte (proportionnelle+système majoritaire) :

* Une partie des députés (la moitié généralement) est élue à la majorité (on vote pour une personne dans une circonscription, et celui ou celle qui a le plus de voix est élu). L’autre partie est élue à la proportionnelle.

- 2 pays utilisent uniquement le vote majoritaire (pas de proportionnelle) : France et Royaume-Uni.


Mode de scrutin par pays :

- Allemagne : système mixte à finalité proportionnelle (http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/allemagne.asp)
- Autriche : proportionnelle
- Belgique : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Bulgarie : proportionnelle
- Chypre (partie grecque) : 56 membres élus à la proportionnelle, 3 sièges pour les minorités (arméniennes, catholiques romaines, maronites)
- Danemark : proportionnelle
- Espagne : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Estonie : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Finlande : proportionnelle
- France : scrutin uninominal majoritaire à deux tours
- Grèce : proportionnelle avec prime de 40 sièges (sur 300) pour le parti vainqueur.
- Hongrie : système mixte, 176 membres élus au scrutin majoritaire à un tour, 158 à la proportionnelle, 58 sièges « de compensation » pour les votes n’ayant pas produits de siège.
- Irlande : proportionnelle, scrutin à vote unique transférable
- Italie : proportionnelle avec prime pour la coalition arrivant en tête, lui garantissant la majorité. Projet de referendum pour 2012, rétablissement un scrutin uninominal majoritaire pour les ¾ du parlement, le quart restant étant désigné à la proportionnelle.
- Lettonie : proportionnelle
- Lituanie : système mixte, 70 sièges à la proportionnelle (vote unique transférable), 71 sièges au scrutin majoritaire uninominal
- Luxembourg : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Malte : proportionnelle, scrutin à vote unique transférable
- Pays-Bas : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Pologne: proportionnelle, méthode d’Hondt
- Portugal : proportionnelle, méthode d’Hondt
- République Tchèque : proportionnelle, méthode d’Hondt
- Roumanie : mixte à vocation proportionnelle, comparable au système allemand
- Royaume-Uni : uninominal majoritaire à un tour
- Suède : proportionnelle, méthode de Saint-Laguë pour 310 sièges, 39 sièges compensatoires destinés à se rapprocher au maximum de la représentation des votes.
- Slovaquie : proportionnelle
- Slovénie : 88 membres élus à la proportionnelle, 2 membres pour les minorités ethniques (hongroises, italiennes)

Posté par stetienne à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,