13 octobre 2019

Entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour à l'école selon Jean-Michel Blanquer !!!!!!!!!!!!!!

toujours le meme probleme le systeme judiciaire ubuesque et ultra laxiste envers racailles et bande.

et la belloubete comme ses pied qui rend les mineurs de moins de  13 ans  irresponsable pénalement  bref la délinquance va continuer à augmenter tant qu on aura pas  reformer ce systeme judiciaire de la tete au pied c est d'ailleurs un véritable lobby qu il faut atomiser sans pitié.

trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

il faut supprimer les juges pour mineurs

remettre camp de travail pour mineur délinquants quelque soit leur age ( supprimer l'irresponsabilite pénale des mineurs) et construire prisons low cost où enfermer les racailles

quand au mamouth de toute facons il bat compltement de l aile il faut supprimer la carte scolaire et laisser la liberte de choix au parent et refaire de la sélection d'éleve

quand au non scoalire ben à 12 ans ils peuvent aller sur le marché du travail

Après la mort d’un lycéen aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé une plus grande transparence sur les violences dans les établissements scolaires,dans une interview à nos confrères du Parisien.

"Il faut que les pouvoirs publics puissent être transparents sur les enjeux de sécurité. J’ai décidé de faire un point national régulier sur ce sujet, chaque trimestre", a déclaré Jean-Michel Blanquer, qui a indiqué vouloir "publier les chiffres de la violence scolaire département par département".

"Chaque collège et lycée aura une évaluation de son climat scolaire présenté à son conseil d’administration. Le climat scolaire sera un des points de vigilance qui entrera en compte dans l’évaluation des établissements", a déclaré Jean-Michel Blanquer.

"Il y a chaque jour entre 20 et 30 incidents graves, à mettre en regard des 63 000 implantations scolaires de France", a précisé le ministre qui va envoyer dès lundi des inspecteurs à Sarcelles (Val-d’Oise), où un professeur a été frappé à coups de poing par un élève parce qu’il lui demandait d’enlever sa casquette.

 Jean-Michel Blanquer a précisé par ailleurs que le placement d’office des élèves violents dans des dispositifs relais, annoncé dans le cadre du plan violence fin août, "commence à se mettre en place."

Trois lycéens poignardés depuis la rentrée

Kewi, un adolescent de 15 ans, avait été mortellement poignardé le 4 octobre à l’entrée du stade municipal des Lilas, sous les yeux d’élèves en cours d’EPS. Trois jeunes de 14 et 15 ans, parmi lesquels deux lycéens, ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour "assassinat en bande organisée".

Le jeune homme est le troisième lycéen poignardé depuis la rentrée devant son établissement et aux abords, précise Le Parisien.

Il y a un an, un collégien était mort après une rixe entre jeunes des Lilas, de Bagnolet, du Pré-Saint-Gervais et de Romainville, quatre communes de Seine-Saint-Denis.

Posté par stetienne à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 septembre 2019

Justice des mineurs : les grands axes de la réforme de Belloubête comme ses pieds

Justice des mineurs : les grands axes de la réforme de Belloubet

ce que j en pense:

on a pas fini d'avoir ca:guerre-des-bandes-ils-sechent-les-cours-car-leur-lycee-est-en-territoire-ennemi-

( j en profite pour dire que les enseignants ne sont pas des assistantes sociales ni des flics ni des fgentil aide educateur mais qu ils sont la pour enseigner  et pas la pour faire du gardiennage de racailles merdiques)

et ca

Ce mardi à 23h55, rue Édouard-Vaillant à Rive-de-Gier, la brigade anticriminalité (Bac) croise la route d’une voiture dont le conducteur leur semble bien jeune. Au volant, un individu né en 2003, mineur, et de fait n’ayant pas le permis de conduire.

Habitant dans le Gier, le jeune homme est connu des services de police. Il n’a pas été placé en garde à vue mais sera convoqué avec ses parents ultérieurement. « Ce n’est pas rare que l’on constate des mineurs au volant » s’inquiète-t-on du côté des forces de l’ordre.

À la fin du mois d’août, plusieurs mineurs avaient été interpellés en quelques heures par la police, alors qu’ils adoptaient une conduite dangereuse. Dans la nuit du 26 au 27 août, un jeune de 15 ans avait été contrôlé au volant d’un véhicule rue Antoine-Durafour, à Saint-Étienne, entassé en compagnie de cinq autres âgés de 13 et 16 ans. Un autre, âgé de 17 ans avait été contrôlé rue Calixte-Plotton, à Saint-Étienne.

Les services de police notent une recrudescence des conduites sans permis de conduire, plus d’une dizaine de défauts enregistrés par semaine, quand cela ne dépasse pas vingt. Un fléau qui touche surtout l’agglomération de Saint-Étienne.

pour ma part je suis pour supprimer les juges pour mineur et la meme justice pour les mineurs et enfants on est responsable de ces actes a tout age point barre mettre amende sur alloc  et camp de travail fermé pour les mineurs délinquants

ps il parait que la greluche belloubete comme ses pieds a juste oublié de déclaré la possession d'une maison aux impots

les putes en marche dans toute leur splendeur

13 juin 2019

la dinde belloubet protege les délinquants mineurs!!!!!!

elle est completement folle et irresponsable cette vieille( et laide) dinde

je retire laide car on a pas le droit attaquer sur le physique mais je maintient folle et irresponsable

personnelement je suis pour la suppression des juges pour mineur et l'enfermemant de smineurs délinquants dans camp de travail.

Présomption d’irresponsabilité des délinquants mineurs : l’irresponsable mesure de Belloubet

France: Vers un seuil de responsabilité pénale à 13 ans Reuters13/06/2019 à 13:01

FRANCE: VERS UN SEUIL DE RESPONSABILITÉ PÉNALE À 13 ANS<

PARIS (Reuters) - La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé jeudi son intention de fixer le seuil de responsabilité pénale à 13 ans dans le cadre d'une réforme de l'ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs, déclenchant des critiques à droite.

Aujourd'hui, il n'y a pas en France d'âge de déclenchement de la responsabilité pénale, cette question étant laissée à l'appréciation des juges et l'auteur d'une infraction de moins de 13 ans écope d'une mesure éducative s'il est jugé capable de "discernement".

"En-dessous de 13 ans, il y aura en principe une présomption d'irresponsabilité pénale mais le juge pourra toujours faire jouer le discernement et, le cas échéant, admettre qu'un enfant de 11 ans ou de 12 ans peut-être responsable pénalement", a dit Nicole Belloubet sur France Inter.

La ministre entend mettre en place des mesures éducatives puissantes, comme le placement ou l'interdiction de paraître.

Pour l'ex-ministre de la Justice Rachida Dati, le gouvernement s'apprête à donner une "impunité" aux "mineurs délinquants".

"J'avais souhaité, comme la majorité des pays européens, instaurer une responsabilité pénale des mineurs", a-t-elle expliqué sur RTL. "Ça ne veut pas dire les mettre en prison, c'est prendre en charge ces mineurs délinquants le plus tôt possible pour pouvoir les réinsérer, les sanctionner et pour avoir une répression adaptée."

"DÉCISION GRAVISSIME" POUR PÉCRESSE

Pour la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, il s'agit également d'une "décision gravissime".

"La délinquance des mineurs explose chez les plus jeunes parce que les plus grands vont pervertir les enfants pour faire le sale boulot", a-t-elle expliqué sur France Inter. "On est en train de les livrer aux prédateurs qui sont les caïds."

Il n'est pas question qu'un enfant de moins de 13 ans coupable d'une infraction n'ait pas une réponse en fonction de ses actes, réplique Nicole Belloubet.

Et s'il n'est pas reconnu pénalement responsable, cela ne veut pas dire "qu'il ne se passera rien", a-t-elle ajouté. "Les victimes seront indemnisées."

Nicole Belloubet précise que les jeunes concernés seront bien pris en charge par un "juge d'enfant" et cette prise en charge doit "donner lieu à une réponse effective", éducative" ou "de nature différente".

La ministre souhaite enfin limiter la détention provisoire - actuellement, 800 mineurs sont détenus, dont près de 80% en détention provisoire, précise-t-on au ministère de la Justice, où l'on souligne que "la détention provisoire doit être réservée aux faits graves et aux mineurs réitérants".

La réforme sera présentée en conseil des ministres le 15 septembre et appliquée par ordonnance. Nicole Belloubet s'engage toutefois à ne pas la mettre en oeuvre "avant la tenue d'un vrai débat au Parlement". Elle n'entrera en vigueur qu'après un an.

Le gouvernement a été habilité à légiférer par ordonnance pour réformer la justice pénale des mineurs dans un délai de six mois à compter du 23 mars 2019, soit jusqu'au 23 septembre 2019.

Cette habilitation prévoit de simplifier la procédure, d'accélérer les jugements, de renforcer la prise en charge de ces mineurs et d'améliorer la prise en compte des victimes.

"L'ordonnance de 1945 a été réformée 39 fois et est devenue illisible", fait-on valoir au ministère de la Justice.

Posté par stetienne à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 janvier 2019

elle à raison le systeme judiciaire est ubuesque et doit etre réformé de la tete au pied

trop de jugeottes trop d'avocaillons et pas assez de bagnes et prisons

Posté par stetienne à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 octobre 2018

Fermeté affichée des ministres sur la violence à l'école mort de rire

bref ce n est pas mini micron et ses putes en marche qui vont résoudre le probleme

Élèves exclus : Jean-Michel Blanquer veut des "structures dédiées"
rappelant que des centres éducatifs fermés existent pour "les cas les plus graves". "Mais c'est un degré supplémentaire, ça relève de l'autorité judiciaire, ça doit être décidé par un juge.": oui ces trucs coutent une fortune donc la société dépense plus de pognon pour uen racailel malfaisante  que pour un éleve normal 

pour moi le mieux c est camp de travail  avec travail obligatoire si ils veulent boire ou manger et les doits de l hommiste on leur pisse dessus

http://etudiant.lefigaro.fr/article/caillassages-tirs-de-mortier-un-enseignant-raconte-la-violence-dans-un-lycee-pres-de-lyon_2b8d4506-db72-11e8-922b-33a252f100b3/

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/26/01016-20181026ARTFIG00363-fermete-affichee-des-ministres-sur-la-violence-a-l-ecole.php

education nationale projet pour la france college et lycée de non droit recteur blanquer

28 septembre 2018

angouleme-une-trentaine-de-personnes-attaquent-un-bus-avec-des-battes-et-des-sabre!!!!!!

racailles,immigration,bande,angouleme,justice laxiste,juge pour mineur,remettre bagne en fonctionnement,supprimer les juges pour mineurs,projet pour la france,insécurité,transport en commun

https://c.leprogres.fr/faits-divers/2018/09/27/angouleme-une-trentaine-de-personnes-attaquent-un-bus-avec-des-battes-et-des-sabres

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/10/01/97001-20181001FILWWW00032-nantes-un-bus-attaque-par-une-quinzaine-de-jeunes.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/09/27/01016-20180927ARTFIG00289--grenoble-dans-l-enfer-de-la-violence-quotidienne.php

il est grand temps de remettre bagne pour mineur en fonctionenment et de virer tous les juges pour mineurs qui sont ultralaxistes et servent à rien du tout tout en coutant tres cher aux contribuables

Grenoble, quand la violence devient gratuite

ps plus de police ca sert à rien ce qu il faut c est moins de juge(donner le pouvoir judiciaire aux policier pour petite délinquance) moin d'avocaillon et plus de bagnes et prisons sans confort low cost pour enfermer les racailles

VIDÉO - Pécresse favorable au "doublement des peines" en fonction des quartiers

ma solution

1/donner pouvoir judiciaire aux policiers comme ca la racaille choppé et jugé et enfermer en meme temps

2/munir policier de lance filet  et de fusil a marqueur  pour identifié racailles en fuites

Posté par stetienne à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2018

la justice ultalaxiste responsable de la délinquance

pour moi le res responsables c'est les jugeottes laxistes

faut les virer  quand aux prisons pas besoin de confort  ( pas de douche eau chaude pas de télé pas de fenetre sur l exterieure pas de loisir juste travail)

sans reformer le systeme judiciaire ultralaxiste et ubuesque la délinquance ne baissera pas moi j attend d'un politicard  qu il dise reforme du systeme judiciaire  et pas police quand on lui parle délinquance.

Posté par stetienne à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juin 2018

La délinquance juvénile de plus en plus professionnalisée

il faut supprimer juges pour mineurs
ils coutent tres cher et sont totalement inneficaces.

Ce que notent plusieurs parquets, c'est «la participation croissante des mineurs à la délinquance professionnelle organisée par les majeurs. Cela en fait tout à la fois des auteurs d'infractions mais aussi des victimes» , estiment-ils. Cette sorte de «syndrome Oliver Twist» concerne essentiellement les stupéfiants avec l'emploi de mineurs comme guetteurs ou comme «mules». À Nice, le parquet note également le recrutement via les réseaux sociaux de «charbonneux» -petits revendeurs- venus de région parisienne ou du Nord. Cela permet d'éviter les «conflits à l'intérieur des cités locales tout en sachant que les risques courus par ces mineurs sont moins importants que pour les majeurs», explique le procureur de Nice. Ce qui vaut pour les stupéfiants et les trafics en tout genre vaut également pour les cambriolages.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... alisee.php


Mineurs étrangers délinquants, le casse-tête des parquets.
La justice peine à maîtriser ces mineurs étrangers qui se déplacent d'une ville à l'autre.
«Un fléau.» Ce procureur de province qui veut garder l'anonymat ne mâche pas ses mots quand il évoque la délinquance provenant des mineurs étrangers isolés. «Il atteint toutes les villes de plus de 25.000 habitants. Nous nous les passons de parquet en parquet.» Inquiétant Mistigri… En provenance majoritairement de la région du Rif, dans le nord du Maroc, ces jeunes seraient âgés de 14 à 17 ans. Le magistrat fait remarquer que cette population représente 20 % des mineurs isolés qui sont pris en charge dans son parquet.
«Quand nous arrivons à remonter leur identité, nous nous apercevons que ces mineurs sont déjà connus dans leur pays pour faits de délinquance qu'ils exportent», souligne-t-il encore. «Nous avons fait de cette délinquance une priorité dans le cadre d'une permanence pour ces petits faits répétés. Nous allons au bout de chaque procédure. Devant les juges pour enfants, nous faisons systématiquement appel de l'exception de minorité quand nous le pensons nécessaire. Nous poussons les examens pour évaluer leur âge. Et nous n'hésitons pas alors à prononcer des mandats de dépôt accompagnés systématiquement de mesures d'éloignement.»
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... rquets.php


À Saint-Denis, quand la guerre entre bandes d'adolescents franchit les portes du lycée.
La violence de quartier déborde régulièrement et plusieurs dizaines d'établissements, dont le lycée Paul-Éluard à Saint-Denis, sont touchés par le phénomène.

Ce mercredi matin, assis sur un banc de pierre qui jouxte le lycée Paul-Éluard de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à 7 kilomètres au nord de Paris, Sélim, élève de seconde, joue les résignés: «Ça fait du mal de voir un pote de 15 ans dans le coma, un autre la tête en sang après une bagarre. Mais il n'y a pas grand-chose à faire, à part se tenir à distance des bandes. Car une fois que tu as un pied dedans, tu ne peux plus en sortir.» Le mot est lâché. Les bandes. D'un côté, celle de la cité HLM d'Allende, de l'autre, celle des cités HLM de la Saussaie-Floréale-La Courtille, dite «SFC».
Des groupes de garçons de 14 à 19 ans en «guerre» de frère en frère, de cousin en cousin, depuis trente ans, pour des broutilles: un regard noir, une injure, une histoire de fille ou de vol de portable, d'obscures questions d'honneur et de territoire. «Ce ne sont pas des sauvages. Ils ont leurs raisons mais on ne sait jamais vraiment. Les jets de pierre, les bagarres, ça existe depuis qu'on est tout petit. Peut-être que ça s'arrêtera le jour où il y aura un mort?», tente Sélim.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... -lycee.php

Posté par stetienne à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2018

pour la suppression des juges pour mineur et le rétablissement de la peine de mort

ils ( enfin elles car la pluspart du temps ce st des grosses bonne femmes degoulinantes de graisse) servent a rien du tout et sont responsable a 90% d ela délklinquance a cause de leur laxisme

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aubervilliers-des-adolescents-derriere-l-incendie-criminel-du-transilvania-05-06-2018-7754853.php

je suis pour le rétablissement de la peine de mort y compris pour les mineurs

on a plus les moyens  d'entretenir toutes ces merdes en prisons donc on tranche leur tete et on preleve les organes pour rentabiliser l opération

Posté par stetienne à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mai 2018

marin le dindon de la farce

lui il a des sequelles à vie

la petite racaille arabe qui l'agressé sauvagement juste 7 ans de taule nourris logé par le contribuable et apres les jugeottes lui trouveront un emploi alors que pour marin la galere ne fait que commencer

fallait ne pas accepter le verdict  et demander minimum 30 ans de taule pour la petite racaille merdique

l immaturité ca veut rien dire du tout c est un baise gogo

pour ma part je suis pour une reforme totale  de ce systeme judiciaire ubuesque et la suppression des juges pour mineur

trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

marin racaille lyon dindon d ela force jsutice laxiste projet pour la france suppression des juges pour mineurs

Posté par stetienne à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,